back to top

Blizzard

19 choses que nous avons apprises en jouant à «Heroes of the Storm»

«Se faire tuer dès le début de la partie, ça craint vraiment. Mais ça arrive.»

Publié le

Bonjour ! Ici Charles et James. On a joué à Heroes of the Storm pour vous aider à apprendre les bases du jeu. Et on s’est bien marrés ! Même quand on s’est fait
tuer…

Charles : Je ne me considère pas comme un joueur passionné, mais j’adore les jeux vidéo. J’aime surtout les FPS (jeux de tir à la première personne), les RPG et les jeux d’action de type sandbox où j’ai une grande liberté d’exploration et où je peux me lâcher. Mais même là, en général je joue en mode facile et pratiquement toujours seul. Les FPS en multijoueur vont trop vite pour moi et l’e-sport, ce n’est pas du tout mon truc.

Cela dit, j’ai toujours trouvé que les jeux en ligne comme Heroes of the Storm étaient fascinants à regarder. Je n’avais encore jamais joué à un MOBA (arène de bataille en ligne multijoueur), mais je sais que ça rend vraiment, vraiment accro, et j’ai hâte de voir pourquoi on en fait tout un plat. Peut-être que c’est exactement le jeu qu’il me faut et que je vais devenir un champion de l’e-sport.

James : J’ai joué à Starcraft et à Warcraft un nombre d’heures incalculable. Je me souviens encore du jour où j’ai ramené à la maison l’extension Starcraft : Brood Wars, et de la sortie de Frozen Throne. J’adorais aussi jouer aux RTS (jeux de stratégie en temps réel) personnalisables (quoi de neuf, tower defense ?), donc quand DotA est sorti, j’y ai beaucoup joué. C’était vraiment cool de voir le genre des MOBA évoluer parce qu’il combine deux des trucs que je préfère dans les jeux : 1) battre les adversaires de manière stratégique et 2) faire monter de niveau mon propre champion personnalisé et dominer les autres. Franchement, je ne crois pas qu’il existe un sentiment plus agréable que de décimer des hordes d’ennemis avec une attaque spéciale parfaitement exécutée. Heroes réunit ces deux éléments, donc ça devrait être top.

Charles : Ok, par où commencer ? Choisir un personnage a été pour moi un des premiers obstacles majeurs de Heroes of the Storm. Comme dans beaucoup de MOBA, il faut choisir parmi tout un paquet de héros qui appartiennent à quatre styles de combat, ou « classes ».

D’abord il y a les assassins. Ce sont des héros rapides et rusés, qui peuvent défoncer toutes sortes d’ennemis mais ne peuvent pas encaisser trop de coups.

Ensuite il y a les guerriers – des types hyper costauds qui tiennent la ligne de front et font tellement de dégâts qu’ils neutralisent les adversaires et les stoppent dans leur élan.

Les héros de la classe soutien sont les meilleurs potes de tout le monde. Ils sont là pour… eh bien, pour soutenir leurs alliés sur le champ de bataille. La plupart du temps, ça signifie soigner un équipier quand il en a le plus besoin ou lancer un bonus qui va renforcer les capacités de tout le monde.

Les spécialistes combinent des talents des autres classes. Il faut les voir comme des touche-à-tout qui ont des tours géniaux dans leur sac, comme invoquer des serviteurs ou désactiver les tours ennemies. Avoir un spécialiste dans votre équipe va obliger vos adversaires à être vraiment sur le qui-vive.

Le choix est hyper vaste du coup, surtout quand on sait que chaque personnage possède des capacités absolument uniques, quel que soit son rôle.

James : Je me sens un peu largué par le nombre de héros disponibles mais j’ai aussi hâte de tous les essayer. Après une rapide recherche Google, j’ai choisi Sonya parce que c’est une guerrière mais qu’elle peut aussi se soigner. Je pense que ça va m’aider à faire des dégâts mais sans me faire tuer. Cool, non ?

Charles : Ça a été plus facile de faire un choix après avoir trouvé le patch 2.0 qui me permet d’avoir 20 héros gratuits. J’ai choisi le lot « spécialiste », qui contenait des héros des autres classes, et j’ai fait plusieurs parties avec quelques-uns d’entre eux.

James : Après m’être jeté à l’eau direct et l’avoir trouvée, euh, un peu fraîche on va dire, voilà ce que je vous recommande : si vous jouez avec un nouveau héros, jouez contre l’ordinateur au niveau le plus facile pour apprendre toutes leurs capacités. Comme ça, vous serez plus confiant-e et bien meilleur-e lorsque vous jouerez avec des gens qui compteront sur vous. Vous pouvez aussi chercher sur Google « [Nom du héros] Heroes Build » pour obtenir des conseils d’experts sur les capacités à sélectionner et la manière de les utiliser. Moi j’ai trouvé ça utile.

Charles : Un des trucs qui me plaisent le plus dans Heroes of the Storm, c’est que le jeu ne se limite pas à anéantir la base de l’autre équipe. Chaque carte possède en plus son propre objectif à atteindre. L’objectif de la carte sur laquelle j’ai joué était de capturer tous les tributs qui jettent une sale malédiction sur l’équipe adverse… ce qui est assez bizarre mais aussi vraiment cool, non ?

James : Ce jeu se démarque définitivement des autres grâce aux différentes stratégies des cartes. Chaque carte est unique, et les héros sont plus ou moins importants en fonction de l’objectif. Et puis il y a la question de la stratégie parfaite pour chaque carte.

Charles : Les embuscades ne sont pas du pipeau !!! Les joueurs expérimentés vous attirent dans une voie et peuvent vous attaquer par derrière dès début de la partie. Faites bien attention ! Restez derrière vos serviteurs.

James : Il est vraiment essentiel d’avoir un bon placement sur la carte dès le début du jeu. Si vous n’avez pas un regroupement qui marche durant votre première attaque, vous allez prendre du retard tout de suite. Si une embuscade vous force à battre en retraite, vous allez perdre le contrôle de votre voie et prendre du retard d’XP (points d’expérience).

Et aussi, se faire tuer dès le début de la partie, ça craint vraiment. Genre dans les 20 premières secondes. Mais ça arrive. Particulièrement quand vous êtes assommé(e) ou figé(e). Je me fais de la peine à moi-même.

Charles : Il est très clair dès le début de la partie que le travail d’équipe est super important. Toutes les fois où je suis mort, j’étais parti tout seul dans mon coin ou j’avais essayé de tuer un héros en solo. Une fois que j’ai compris ça, j’ai essayé de faire plus attention à la localisation des autres personnages, aux voies vers lesquelles les gens se dirigeaient et aux endroits où on avait le plus besoin de moi. Vivant, de préférence.

James : Le travail d’équipe est essentiel. Sérieusement. La clé du succès, c’est deux joueurs avec des héros complémentaires qui travaillent ensemble à commander une voie. Plus vous collaborez pour, par exemple, étourdir un héros adverse et infliger le maximum de dégâts, ou soigner un guerrier pendant l’attaque d’une tour, plus vous pourrez détruire rapidement les héros ennemis et continuer à combattre pour maximiser le gain d’expérience. Ce jeu est genre 10 fois plus amusant avec des amis.

Charles : Plus tard dans le jeu, j’ai commencé à jouer avec le Lt. Morales, un soutien qui a des capacités de soin, et c’est là que j’ai vraiment dû assurer. Il m’est apparu clairement que les soigneurs ont l’un des boulots les plus intensifs dans des jeux comme celui-ci. J’ai vraiment dû faire attention à toutes les capacités que je choisissais au fur et à mesure des niveaux et à la manière dont elles pouvaient aider mes équipiers dans la bataille.

James : Ce qui est intéressant, c’est qu’on peut personnaliser son style de jeu en choisissant des capacités différentes pour un même héros. Il existe de nombreuses façons de jouer avec un héros, et ce qui fait la force de certains d’entre eux c’est leur flexibilité. De plus, comme on ne peut pas acheter d’objets, on ne peut pas compter sur les améliorations ou les capacités habituelles. Chaque héros est une véritable énigme et une opportunité. J’ai encore tellement de trucs à apprendre !

Charles : J’ai vraiment atteint un bon niveau d’efficacité avec ce héros et ce rôle et même si je ne suis pas un joueur exceptionnel, j’ai quand même réussi à mourir beaucoup moins souvent et à vraiment aider mon équipe à gagner une ou deux parties. Je ne vais pas remporter un trophée e-sport de sitôt, mais je me suis vraiment éclaté !

James : Après avoir monté Sonya de quelques niveaux, je
suis passé à Artanis. Je trouve qu’il est plus marrant à jouer parce qu’il est
plus flexible. Il est aussi meilleur pour le « ganking » (tuer un joueur
ennemi), et j’ai découvert que c’est ma partie préférée du jeu.

Après avoir joué à Heroes pendant des heures, nous sommes en mesure de communiquer notre expérience. Si vous débutez dans le jeu, lisez bien ceci et servez-vous en !

  1. Lorsque vous choisissez un héros, la clé du succès c’est la diversité. Vous avez peut-être un personnage préféré, mais le bénéfice net pour votre équipe sera bien supérieur si vous prenez un héros qui lui apporte un truc en plus, surtout si vous choisissez en dernier. La diversité met du piquant dans la vie, et une équipe remplie de héros tous pareils ne va pas casser des briques. Cela dit, si vous jouez en solo, ce n’est pas aussi important car le système vous associera automatiquement à des héros alliés complémentaires.
  2. Vous débloquez de nouvelles compétences aux niveaux 1, 4, 7, 10, 13, 16 et 20. Passer des niveaux vous fera acquérir de super nouveaux talents, ce qui sera utile pour défoncer vos ennemis. Choisissez avec sagesse, et optez pour des capacités qui complètent la personnalité de votre héros (n’oubliez pas de consulter un guide si vous voulez l’opinion d’un expert).
  3. Renflouez votre santé/mana chaque fois que c’est possible. Conserver votre santé fait toute la différence entre une bonne partie et une partie qui se termine avant l’heure. Il vaut vraiment le coup de courir jusqu’à votre base pour utiliser une fontaine de soin si ça vous permet de ne pas mourir sur le champ de bataille.
  4. Vous jouez en tant qu’assassin ou soutien ? Placez-vous derrière l’équipe des guerriers ! Ce sont des classes talentueuses mais qui n’ont aucune chance sur la ligne de front. Laissez votre guerrier s’occuper du combat rapproché et utilisez vos serviteurs comme chair à canon.
  5. Vous gagnez de l’XP lorsqu’un membre de votre équipe tue un ennemi. Une équipe qui joue en groupe tue en groupe. Le travail d’équipe vous aide à accumuler de l’expérience plus rapidement, ce qui promet des montées de niveau plus rapides.
  6. La proximité vous donne aussi de l’XP. Vous tenir près des serviteurs qui tuent d’autres serviteurs vous donne de l’XP ; c’est ce qu’on appelle le « soaking ». Aidez-les à combattre pour gagner du temps, puis enfourchez votre monture et avancez – non sans avoir absorbé tout l’XP pendant que vos serviteurs finissent le travail.
  7. Monter de niveau est la clé de la victoire. Même si vous éliminez des héros ennemis dès le début de la partie, il est essentiel de farmer des serviteurs pour l’XP, car ce n’est pas tuer des héros qui vous fera gagner. Vous devez dominer l’opposition, et la manière la plus facile de prendre de l’avance est de monter de niveau plus vite qu’eux.
  8. Au début de la partie, positionner un héros dans chaque voie et farmer est la manière la plus rapide de récolter de l’XP. Les recherches montrent que c’est la stratégie optimale jusqu’à ce que tous les héros soient assez montés de niveau pour débloquer de nouvelles capacités.
  9. Si la mini-carte est vide, cela peut signifier que vous allez bientôt tomber dans une embuscade. Tout a l’air calme… Trop calme. Soyez très attentif-ive à la mini-carte. Elle vous permet de savoir où sont vos ennemis, et s’ils se cachent.
  10. Le ganking signifie tenter de tuer le héros d’un joueur adverse via une attaque ciblée ou une embuscade. C’est une partie essentielle du jeu, que vous pouvez utiliser de manière stratégique pour inverser le cours de la bataille.
  11. Farmer des vagues et le ganking sont deux excellentes manières d’obtenir de l’XP. Idéalement, vous voulez un mix des deux. Tuer des vagues d’ennemis est un moyen facile de récolter de l’XP, et sacrifier une vague pour un gank potentiel peut valoir le coup – mais seulement si vous pouvez tuer le héros.
  12. N’allez pas trop loin. Vous aventurer trop loin dans la carte causera votre perte et fournira de l’XP gratuite à l’équipe adverse (c’est ce qu’on appelle le feeding). Ne leur donnez pas cet avantage en jouant trop agressivement. Augmentez plutôt votre force en équipe, puis utilisez cette force pour coordonner des attaques.
  13. Étudiez les mouvements de chaque mercenaire que vous voyez sur la carte. Les capturer peut vous donner des tas d’avantages spéciaux et mettre la pression sur l’équipe ennemie. Utiliser des mercenaires est un des moyens les plus simples d’inverser le cours de la bataille. Mais soyez prudent-e ! Les mercenaires les plus forts sont difficiles à vaincre tout seul.
  14. Diviser votre équipe peut être dangereux. Comme dans tous les films d’horreur, se séparer est toujours une mauvaise idée. Si vous êtes isolé et que vous tombez sur vos ennemis, vous êtes extrêmement vulnérable. Même si vous voyagez en petits groupes, vous vous exposez à vous faire éliminer par l’équipe adverse .
  15. Une fois que la carte est générée, envisagez de travailler en équipe pour progresser de manière tactique. Travailler ensemble pour dégager une voie en direction du fort peut changer le cours du jeu, même si cela expose vos défenses.
  16. Détruire le fort de vos ennemis est source de force. Cela crée des catapultes qui mettront une pression supplémentaire sur la voie. Ça + des mercenaires = une très bonne manière de causer des dégâts aux structures adverses avec les serviteurs.
  17. Ne vous aventurez pas seul(e) dans les buissons. Ce sont d’excellentes cachettes pour les assassins, cela peut causer votre perte. Certains héros peuvent mieux utiliser leurs capacités dans ces endroits pour drainer vos PV ou ralentir vos mouvements. Soyez sur vos gardes !
  18. Parfois, laisser un ennemi s’échapper alors que ses points de vie sont bas est la meilleure façon de conserver l’avantage de votre équipe. Le poursuivre à travers toute la carte pourrait vous faire tomber dans une embuscade. Ne leur donnez pas d’XP gratuite, c’est du feeding !
  19. Pas de feeding, on vous dit !

James : Pour être honnête, je suis devenu assez accro à ce jeu (il se peut que je l’aie installé sur mon ordi à la maison, que j’aie commandé une souris de jeu et regardé quelques parties professionnelles en streaming live). Il me reste beaucoup à apprendre, mais ça vient. Peut-être que j’aurai l’impression d’être un pro une fois que j’aurai maîtrisé tous les héros. Pour le moment, j’ai encore du chemin à faire. Mais c’est marrant d’essayer de nouveaux héros et d’être compétitif avec ceux que je connais bien. Il va juste me falloir une équipe…

Charles : Pour être tout à fait honnête, je ne suis pas le meilleur joueur du monde. Mais les différents types de héros et le travail d’équipe nécessaire pour tenter de remporter la partie me plaisent bien. Je vais devoir encore beaucoup jouer pour arriver au niveau de James, mais donnez-moi quelques semaines et je ferai du ganking avec les meilleurs.

Ce post a été traduit de l'anglais.

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss