back to top

19 façons de mieux prendre soin de votre vagin et de votre vulve

Parlons de ce que votre vagin veut et ce dont il a besoin.

Publié le

Il y a eu beaucoup de tendances bizarres en 2017, en particulier en matière d'hygiène intime. On a décidé de faire le point sur ce qu'il fallait vraiment faire pour prendre soin de son vagin.

On dirait qu'un semaine sur deux, il y a un nouveau produit ou une nouvelle méthode pour «prendre soin» de son vagin. Il y a eu les lasers, les suppositoires à l'herbe, les œufs en cristal, les coupes menstruelles Bluetooth, et les «vajacials» (oui, des soins pour le vagin, comme des soins du visage), pour n'en nommer que quelques-uns. Mais garder votre vagin en bonne santé n'est vraiment pas aussi difficile que ces nouvelles tendances voudraient vous le faire croire.

Alors que pouvez-vous faire pour bien prendre soin de votre vulve et de votre vagin ? Pour le découvrir, nous avons contacté deux expertes : la Dr Mary Jane Minkin, professeure de clinique en obstétrique, gynécologie, et sciences reproductrices à la faculté de médecine de Yale, et la Dr Alyssa Dweck, gynécologue-obstétricienne diplômée, et auteure de The Complete A to Z for Your V.

1. Faites-en moins.

Channel 4 / Via giphy.com

Vous avez probablement lu des choses sur ce que vous pouvez apparemment vous mettre dans le vagin – des suppositoires à l'acide borique, aux «perles détox» aux plantes. Mais d'après Minkin et Dweck, moins vous en faites, mieux c'est. «Le vagin est comme un incroyable four autonettoyant, et il a ses propres façons de contrôler son niveau de pH afin de garder les choses en ordre et éviter les infections», explique Alyssa Dweck à BuzzFeed.

Votre vagin – c'est-à-dire le canal musculaire interne entre votre utérus et le monde extérieur – se porte mieux quand on le laisse tranquille. «En faire de trop peut déstabiliser le pH ou perturber la flore bactérienne naturelle du vagin qui nous garde en bonne santé», indique Mary Jane Minkin à BuzzFeed. Bien sûr, vous devriez consulter un médecin si vous avez un problème, mais vous n'avez pas besoin d'utiliser des suppositoires spéciaux ou de laver régulièrement votre vagin à la vapeur pour rester en bonne santé. Faites confiance à votre vagin, il fera son travail.

Publicité

2. Dites au revoir aux douches vaginales.

instagram.com

Le vagin se lave tout seul, donc pas besoin de le remplir d'eau, de vinaigre ou de n'importe quel autre liquide, dit Mary Jane Minkin. Et ces sécrétions dans vos sous-vêtements sont peut-être agaçantes, mais elles n'indiquent pas un manque d'hygiène. Les sécrétions sont des fonctions physiologiques normales et saines, et elles n'ont pas besoin de disparaître de votre vagin.

En plus, les douches vaginales font souvent plus de mal que de bien. «Les douches vaginales peuvent tuer les bonnes bactéries, ou lactobacilles, que nous voulons avoir là-dedans pour maintenir le pH», explique Mary Jane Minkin. Certains kits de douches vaginales vendus en magasins contiennent même des parfums et des antiseptiques agressifs qui peuvent irriter le vagin.

3. Nettoyez votre vulve, oui, mais correctement.

instagram.com / Via instagram.com

Le vagin se nettoie peut-être tout seul, mais la vulve, la partie externe de vos organes génitaux qui comprend les lèvres, doit être lavée. Les bactéries et le smegma (une accumulation d'huiles et de peau morte) peuvent se cacher dans les plis de votre vulve, et il faut la nettoyer de temps en temps. «Quand vous la lavez, utilisez simplement vos mains et un savon doux. Vous n'avez pas besoin de la frotter vigoureusement avec un gant exfoliant ou un gant de toilette pour qu'elle soit propre», continue Alyssa Dweck. Et vous pouvez même vous passer de savon, l'eau seule fait très bien l'affaire.

4. Optez pour des savons doux sans parfums.

Achim Sass / Getty Images / Via gettyimages.com

Les savons parfumés sont agressifs et peuvent causer des irritations ou une réaction allergique, en particulier sur la vulve, qui est plus sensible. «Nous parlons du tissu le plus sensible du corps, donc moins il y a de parfums et de produits chimiques, mieux c'est», poursuit Mary Jane Minkin. Les expertes recommandent d'utiliser un savon doux, sans parfums. Gardez le gel douche exfoliant parfumé à la pomme pour vos aisselles et le reste de votre corps.

5. Ne savonnez vos parties génitales qu'un fois par jour au maximum.

The Gloss / Via theglossdotcom.tumblr.com

Vous pouvez vous doucher tous les jours, mais vous n'avez pas forcément besoin de savonner votre vulve tous les jours. «Trop laver la vulve peut enlever les huiles naturelles de la peau qui vous protègent», explique Alyssa Dweck. Alors n'hésitez pas à ne pas savonner cette partie pendant un jour ou deux. Même si vous vous douchez deux fois par jour, ou que vous ressentez le besoin de vous laver après un rapport sexuel, essayez quand même de ne vous savonner la vulve qu'une seule fois.

Publicité

6. Ne frottez pas votre vulve quand vous vous séchez avec une serviette.

FOX / Via mmmsimpsons.tumblr.com

Les règles du lavage s'appliquent aussi lorsque vous vous séchez la vulve : ne faites pas de va-et-vient vigoureux avec une serviette à cet endroit, ça pourrait être plus que ce que le délicat tissu vaginal peut supporter. «Tout ce que vous avez à faire est de gentiment tapoter la zone avec une serviette propre pour la faire sécher», affirme Mary Jane Minkin. Si votre vulve vous fait mal ou qu'elle est irritée, Mary Jane Minkin recommande d'utiliser un sèche-cheveux, réglé sur froid ou sur le moins chaud, et de le tenir à environ 30 cm. «L'air peut avoir un effet apaisant et il séchera la vulve sans la frotter», ajoute-t-elle.

7. Évitez d'utiliser des bombes de bain parfumées.

Pavelkriuchkov / Getty Images / Via gettyimages.com

Les bains sont si relaxants. Alors pourquoi ne pas y ajouter une bombe de bain moussante pour le rendre coloré, parfumé, et parfait pour Instagram ? Eh bien pour commencer, votre vulve et votre vagin n'aiment probablement pas tremper dans tous ces parfums pendant des heures. «Les bombes de bain et les bains moussants peuvent déstabiliser le pH de votre vagin, ce qui peut vous rendre plus sujette aux irritations et aux infections», indique Mary Jane Minkin.

Est-ce que ça veut dire que vous devriez vous débarrasser de votre réserve de produits Lush ? Non, mais essayez de limiter les bains moussants à une ou deux fois par mois, et n'utilisez en aucun cas de bombes de bain si vous êtes déjà irritée ou que vous avez mal à cet endroit. «Les bombes de bain et les bains moussants ne sont pas mauvais pour tout le monde, mais sachez qu'ils peuvent causer des problèmes, et faites attention aux irritations après les avoir utilisés», ajoute Alyssa Dweck.

8. Restez à l'écart des serviettes et des tampons parfumés.

Jenny Chang / Via buzzfeed.com

Pour commencer, le sang menstruel ne doit pas sentir une odeur particulière et n'a pas besoin d'être masqué par des odeurs florales ou autres. Ensuite, les serviettes et tampons parfumés sont pleins de parfums agressifs que vous ne voulez en aucun cas près du tissu délicat de votre vulve ou de votre vagin au pH équilibré. «Les tampons parfumés peuvent perturber des choses dans le vagin et causer des irritations ou une réaction allergique, contentez-vous donc des produits non parfumés», précise Alyssa Dweck. Et le type de tampons ou de serviettes – bio, non bio, avec applicateur en plastique, en carton, etc. – que vous utilisez n'a pas vraiment d'importance, tant qu'ils ne sont pas parfumés.

9. Assurez-vous que vos autres produits d'hygiène corporelle ne causent pas de problèmes.

FOX / Via imgur.com

Votre sexe pourrait être irrité pour un tas de raisons, ne supposez donc pas que vous avez une mycose dès que ça gratte. «L'une des causes principales d'irritations vulvaires est une allergie ou une sensibilité aux ingrédients des produits que nous utilisons tous les jours, et qui peuvent causer des irritations, des démangeaisons, et des sécrétions anormales», explique Alyssa Dweck.

Ces produits incluent les savons, les lotions, les crèmes à raser, les sprays, les lessives, et toutes les autres choses qui entrent en contact (direct ou indirect) avec votre vulve ou votre vagin. Ce que vous utilisez pour vous essuyer est également important. «Attention aux lingettes imprégnées : les produits chimiques qu'elles contiennent peuvent causer des rougeurs désagréables de la vulve à l'anus», ajoute Alyssa Dweck. Si vous voulez jouer la sécurité, choisissez des produits sans parfums et avec moins d'ingrédients. Gardez votre lotion parfum verveine et citron pour vos jambes et vos bras.

Si vos irritations vulvaires sont causées par une allergie, il faudra peut-être du temps, de la patience et un bilan allergologique pour trouver les ingrédients que vous devez éviter. Votre gynécologue-obstétricien et/ou votre dermatologue peut vous aider.

Publicité

10. Débarrassez-vous de vos sous-vêtements inconfortables et incroyablement serrés.

Seb Oliver / Getty Images / Via gettyimages.com

Vous savez ces sous-vêtements incroyablement inconfortables qui ne vous vont pas bien, rangés au fond de votre tiroir et que vous ne portez qu'en désespoir de cause ? C'est l'heure de les jeter avec tous ceux qui ne vous vont pas correctement. Mary Jane Minkin recommande des sous-vêtements en coton ou avec un entrejambe en coton, et le style – string ou culotte – n'a pas d'importance tant qu'ils sont confortables et vous vont bien. «Si votre vulve et votre vagin ne sont pas aérés, vous risquez d'être plus sujette aux mycoses», précise Mary Jane Minkin. Les mycoses prospèrent dans les endroits chauds et humides, alors garder une culotte suffocante toute la journée n'est pas une bonne idée.

11. Apprenez à aimer l'odeur naturelle de votre vagin.

HOLYCHILD / youtube.com / Via giphy.com

La plupart des femmes ont leur propre odeur vaginale et elle change en fonction du cycle menstruel et de leur alimentation, explique Alyssa Dweck, mais c'est parfaitement normal et il n'y a aucune raison d'en avoir honte. Vous n'avez pas besoin de la masquer et vous ne devriez vraiment pas utiliser de parfums ou de sprays sur votre vulve parce qu'ils peuvent être très irritants. Évidemment, vous devriez consulter votre docteur si l'odeur change radicalement ou ne sent vraiment pas bon ou encore si elle est accompagnée de symptômes comme des démangeaisons. Mais la plupart du temps, vous n'avez pas besoin de vous inquiéter de l'odeur naturelle de vote vagin. «Vous vous inquiétez sûrement plus de votre odeur que les autres», explique Alyssa Dweck.

12. Évitez les poils sous-cutanés au lieu de les arracher.

Flo Perry / Via buzzfeed.com

Les follicules des poils pubiens peuvent se boucher et s'infecter (folliculite), ce qui peut ressembler à un bouton blanc ou rouge. Ils apparaissent parfois par simple malchance, mais vous pouvez faire certaines choses pour essayer de les éviter. Alyssa Dweck suggère de vous raser avec un rasoir neuf et propre et de le remplacer toutes les semaines, ou toutes les deux semaines. Si vous préférez utiliser de la cire, allez le faire faire dans un salon dans lequel vous avez confiance et exfoliez délicatement la zone pubienne avant votre épilation. Une autre astuce est d'éviter de traîner dans des vêtements plein de transpiration pendant trop longtemps après avoir fait du sport, car ça peut piéger des bactéries au niveau de la zone pubienne, explique Mary Jane Minkin.

Percer un bouton ou d'extraire un poil sous-cutané peut être plaisant, mais vous ne devriez pas le faire. Ouvrir la peau à ce niveau peut faciliter les infections, indique Alyssa Dweck. Résistez à la tentation de les percer et utilisez plutôt des compresses chaudes – dans la plupart des cas, le follicule pileux irrité disparaîtra de lui-même. Et consultez votre gynécologue si un bouton ne disparaît pas.

13. Vérifiez qu'il n'y a pas de nouveaux grains de beauté ou de nouvelles marques au niveau de votre vulve.

instagram.com / Via instagram.com

Le fait que votre vulve ne voit pas la lumière du jour ne veut pas dire que vous ne pouvez pas avoir un cancer de la peau ou d'autres maladies de peau à ce niveau. Alors assurez-vous de vérifier votre vulve et la peau qui l'entoure en utilisant un miroir lorsque vous vous examinez pour trouver des signes de cancer de la peau. «Faites attention aux nouveaux grain de beauté, marques de naissance, ou autres marques, et à tout ce qui saigne et cicatrise régulièrement», dit Alyssa Dweck. Consultez un-e dermatologue si vous remarquez quelque chose d'inhabituel.

Publicité

14. Choisissez un vibromasseur ou jouet sexuel adapté à votre vagin.

Igor_avramchuk / Getty Images / Via gettyimages.com

La masturbation, c'est génial. Ça permet de se détendre, de se découvrir, de fantasmer, et tout plein d'autres choses encore. Les jouets peuvent vraiment aider à améliorer le plaisir pendant la masturbation et vous pouvez en trouver de toutes les formes et tailles, vous pouvez donc choisir celui qui correspond le mieux à votre anatomie vaginale. L'astuce est de trouver ce qui vous fait jouir, puis d'acheter un jouet qui peut vous aider à le faire ou le faire mieux.

«Le point ultime du plaisir est le clitoris, mais de nombreuses femmes en ont aussi un sur la surface antérieure, ou sur le dessus et l'avant de leur canal vaginal», explique Alyssa Dweck. Vous pouvez trouver ce point en insérant un doigt et en le déplaçant vers le haut, et en faisant un geste de «viens ici». Où que soit votre ~point~, trouvez un jouet qui le stimulera et amusez-vous ! Pour vous lancer, voici une liste de super jouets sexuels et une liste exhaustive d'astuces de masturbation.

15. Trouvez un lubrifiant que vous adorez, et utilisez-en beaucoup pendant les préliminaires et les rapports.

DreamWorks / Via giphy.com

«Le lubrifiant est sous-estimé et sous-utilisé», explique Alyssa Dweck. Vous devriez être bien lubrifiée pour un rapport car ça aide à empêcher les micro-déchirures à l'intérieur et autour du vagin, qui risquent de s'infecter. Le vagin se lubrifie tout seul quand vous êtes excitée, a confirmé Mary Jane Minkin, mais ça n'est parfois pas suffisant, ou le vagin est sec à cause de choses comme les hormones ou des médicaments. C'est là que le lubrifiant devient pratique.

Tous les lubrifiants ne sont pas les mêmes, et vous devriez choisir le type qui correspond à vos propres besoins. Les lubrifiants à base d'eau sont le choix le plus sûr, ajoute Alyssa Dweck, parce que ceux à base de silicone peuvent endommager les jouets, et ceux à base d'huile peuvent détruire le latex des préservatifs. Si vous avez des sensibilités ou des allergies, choisissez un lubrifiant contenant moins d'ingrédients et restez à l'écart de ceux parfumés ou aromatisés. Mary Jane Minkin recommande également d'acheter des échantillons pour les tester avant d'investir dans une plus grosse bouteille.

16. Si les rapports sont toujours douloureux, tenez-en compte et allez voir un docteur.

instagram.com

Les rapports avec pénétration peuvent parfois être inconfortables. Mais si vous avez essayé d'utiliser du lubrifiant et de changer de positions et que ça reste douloureux à chaque fois, il est peut-être temps d'aller voir un docteur pour vérifier que tout va bien, dit Mary Jane Minkin. Les problèmes qui peuvent rendre les rapports douloureux incluent les infections, la sécheresse vaginale, les spasmes musculaires, ou même un trouble appelé vulvodynie, qui cause une douleur chronique autour de la vulve. «Consultez immédiatement votre docteur si vous avez une douleur profonde au niveau du pelvis, vous pourriez avoir un kyste ou des fibromes», indique Alyssa Dweck. Dans tous les cas, les rapports sexuels ne devraient pas être douloureux.

17. Trouvez un gynécologue que vous appréciez vraiment, et parlez-lui de tout.

Maritsa Patrinos / Via buzzfeed.com

Votre gynécologue est là pour vous aider, vous et votre vagin, à rester en bonne santé autant que possible. Vous devriez en trouver un qui vous met à l'aise, car vous aurez besoin de lui parler de tout et n'importe quoi concernant ce qui se passe en bas. «Je pense que la meilleure résolution que les femmes devraient prendre est de parler davantage de leur vagin et ne pas se sentir gênées ou nerveuses», dit Alyssa Dweck.

Vous devriez voir votre gynécologue au moins une fois par an pour un examen, indique Mary Jane Minkin, et à chaque fois que vous sentez qu'une visite est nécessaire. Lorsque vous y allez, assurez-vous de lui poser toutes vos questions, mêmes les embarrassantes que vous recherchez sur l'internet à 2 heures du matin. Et si vous n'aimez pas votre gynécologue ou ne vous sentez pas en confiance, changez-en.

18. Et allez voir votre gynécologue au lieu de traiter ces «mycoses à répétition» vous-même.

Voyagerix / Getty Images / Via gettyimages.com

Les mycoses sont très courantes et ne sont pas inquiétantes. Mais si vous en avez régulièrement et que les médicaments en vente libre n'aident que sur le court terme, il se pourrait que vous ayez un autre problème. «En ce qui concerne les mycoses, l'autodiagnostic des femmes n'est correct qu'environ une fois sur trois», explique Mary Jane Minkin. Il pourrait s'agir d'une allergie, d'une vaginose bactérienne, d'une trichomonose, ou d'une autre IST. La seule façon de le savoir est d'aller chez votre gynécologue pour qu'il puisse faire les tests adaptés et traiter le problème.

19. Aimez vos lèvres.

instagram.com / Via instagram.com

Il existe peut-être de nombreuses procédures et opérations pour "rajeunir" ou retendre les choses là-dessous, mais ça ne veut pas dire que votre vulve n'est pas bien comme elle est. D'après les docteures, une des meilleures choses que vous puissiez faire est d'arrêter de croire que votre vulve doit ressembler à quelque chose de particulier et de vous comparer à d'autres personnes ou à des images. «Il existe des lèvres de toutes les formes et de toutes les tailles et elles sont toutes des variations de la normalité», dit Alyssa Dweck. Il n'est jamais trop tard pour montrer de l'amour à vos lèvres.

Ce post a été traduit de l'anglais.