go to content

Voilà ce qui s'est passé pendant «Le Saturday Night Live de Gad Elmaleh»

C'était pas un Saturday.

posté le

Jeudi 5 janvier, M6 diffusait Le Saturday Night Live de Gad Elmaleh. Une adaptation de Saturday Night Live, l'émission de divertissement hebdomadaire emblématique de la télévision américaine.

1. Un monologue d'entrée.

M6 / Via 6play.fr

Pas de «cold open» pour la version française du Saturday Night Live, ce sketch qui embarque les téléspectateurs américains dans l'émission sans introduction préalable. Le SNL à la française commence directement avec le monologue de Gad Elmaleh, hôte de la soirée. Il y revient notamment sur les critiques qui visaient l'émission dès son annonce, et sur un fait qui semblait en avoir perturbé plus d'un: la diffusion du Saturday Night Live un jeudi. «C'est ce qu'on appelle la "French Touch", les amis, c'est quelque chose de spécifique, c'est l'exception culturelle». D'accord.

2. Une parodie du Meilleur Pâtissier.

M6 / Via giphy.com

L'émission, diffusée sur M6, commence avec une parodie d'une autre émission diffusée sur M6: Le Meilleur Pâtissier. Gad Elmaleh joue le rôle de Jean-Mathieu, candidat presque trop parfait et Malik Bentalha incarne Jalouli, candidat venu un peu à l'arrache mais qui finit par l'emporter. Les perruques, les accents et les mimiques: ce premier sketch rappelle immédiatement Samedi soir en direct, une première adaptation du SNL américain diffusée en France au début des années 2000, qui avait fait la gloire d'un sketch en particulier, avec Gad Elmaleh: Qui veut gagner de l'argent en masse?

3. Une parodie de Mariés au premier regard, une émission de dating diffusée sur M6 (oui, encore).

M6 / Via 6play.fr

Dans Mariés au premier regard, des célibataires prêts à laisser leur sort amoureux entre les mains de la science acceptent de se marier (oui, se marier) avec un partenaire jugé «compatible amoureusement» par une équipe d'experts embauchés par M6. Dans la parodie de SNL, Charlotte Gabris se trompe et embrasse le maire. Vincent Desagnat, qui lui est vraiment destiné (en plus d'être affublé d'une atroce perruque coupe mulet), est laissé pour compte. Ce soir, les équipes de M6 ont décidé de se moquer d'elles-mêmes, et franchement, c'est pas plus mal, MAIS C'EST BEAUCOUP TROP LONG.

4. Un débat pour la primaire (d'on ne sait quoi) entre Hamid Bergeron (Gad Elmaleh) et Jean-Michel Ben Abdallah (Jamel Debbouze).

M6 / Via 6play.fr

Gad Elmaleh et Jamel Debbouze campent deux candidats fictifs dans une parodie des débats de la primaire de la droite et du centre. Le programme de la discussion est sensiblement le même: immigration, emploi, mariage pour tous, religion... Mais si les sourcils de Jamel Debbouze sont un emprunt évident à la pilosité faciale de François Fillon, on regrette tout de même que les deux comédiens n'aient pas choisi d'incarner des hommes politiques bien réels, comme Kate McKinnon avec Hillary Clinton dans la version américaine de Saturday Night Live. Au final, ce sketch, qui touche pourtant à des sujets centraux du débat public français, en dit peu sur l'état de la vie politique du pays.

5. Une apparition de Kev Adams en FaceTime depuis New York.

M6 / Via 6play.fr

Kev Adams s'est ~trompé~ et pensait que Gad Elmaleh était host du vrai SNL, le SNL américain, tourné à New York. Du coup il peut pas être là. Seul bon point de cet interlude un peu inutile: la présence à l'écran de Cecily Strong, membre du casting américain de SNL qui du coup confère un peu de légitimité à l'adaptation française.

6. Un premier interlude musical avec Jain.

M6 / Via giphy.com

Aux États-Unis, Saturday Night Live fait traditionnellement la promotion de sa prochaine émission avec des saynètes faisant intervenir des comédiens de l'émission, l'hôte et l'invité musical de la soirée (qui sont parfois une seule et même personne). Dans sa version française, aucune promotion n'avait été faite à ce sujet. On découvre donc le soir-même la présence de Jain, dans un contexte plus proche de celui du vrai concert que celui de l'émission originale.

7. Un sketch original: une agence de publicité essaye de négocier un contrat promotionnel avec Gad Elmaleh, qui joue ici son propre rôle.

M6 / Via giphy.com

Des publicitaires un peu trop fans du comédien lui proposent de jouer dans plusieurs pubs, qui existent déjà dans la vraie vie: Nespresso, Cetelem, Kinder Bueno et... LCL. La pub dans laquelle le comédien s'était déjà ~ridiculisé~ par le passé. Petit problème: on voit la vanne arriver à mille kilomètres, et du coup... Ça tombe un peu à plat.

8. Une série d'imitations par Marc-Antoine Le Bret.

M6 / Via giphy.com

Laurent Ruquier, Karl Lagerfeld, Emmanuel Macron, Stéphane Bern, Marine Le Pen, le pape François et d'autres. À chaque fois, le nom des personnes imitées apparaît en bas de l'écran. Sans doute le moment le moins drôle de la soirée ¯\_(ツ)_/¯

9. Une intervention de Logan Paul, vineur américain présenté par Gad Elmaleh comme «l'inspecteur du SNL américain», venu pour voir si tout se passait bien dans l'adaptation française.

M6 / Via giphy.com

Il n'était visiblement là que pour faire un Facebook Live, et on est pas sûrs de comprendre à quoi il servait vraiment.

10. Une adaptation de «White Like Me», un sketch de SNL datant de 1984 dans lequel Eddy Murphy devient blanc.

M6 / Via 6play.fr

Comme Eddy Murphy dans les années 80, Malik Bentalha décide ce soir de devenir blanc, histoire de voir comment son rapport à la police, son accès à l'emprunt bancaire et, plus généralement, comment sa vie en sont changés. Une bonne idée, bien exécutée, mais pas originale pour un sou.

11. Une parodie d'Ambition intime, l'émission dans laquelle Karine Le Marchand allait à la rencontre des personnalités politiques françaises pour qu'elles lui racontent leur life.

M6 / Via giphy.com

Certainement le sketch le plus drôle de la soirée. Ahmed Sylla campe une Karine Le Marchand un peu ~intense~, en référence aux reproches de complaisance qui avaient été faits à l'animatrice après la diffusion des premiers épisodes d'Ambition intime.

15. Une adaptation de «More Cowbell», un sketch emblématique du SNL américain datant de 2000.

M6 / Via giphy.com

Gérard Darmon reprend ici le rôle interprété il y a 17 ans par Christopher Walken: le producteur de musique en session d'enregistrement, obsédé par cette cloche que tous les membres du groupe SAUF UN détestent. Un deuxième emprunt à l'émission originelle, donc.

16. Et pour finir, deux chansons de Maître Gims.

M6 / Via giphy.com

Tout donner, puis Sapés comme jamais... Accompagné à la cloche. Comme dans la version américaine, tous les comédiens et les musiciens remercient ensemble le public à la fin de l'émission.

Le Saturday Night Live avec Gad Elmaleh n'est qu'une nouvelle tentative d'adaptation en France de l'émission américaine.

M6 / Via giphy.com

Le Débarquement, Samedi soir en Direct, Les Nuls, l'émission... Plusieurs émissions se sont déjà essayées à l'adaptation de SNL. En choisissant d'adapter deux de ses sketches les plus emblématiques, cette nouvelle mouture, réalisée en collaboration avec NBC et adoubée par les producteurs américains, avait choisi d'assumer pleinement cet héritage.

Mais entre les sketches UN POIL trop longs, les plans de coupe sur le public (qui n'arrivent presque jamais dans la version originale), et les interludes «en coulisses» à répétition, l'émission ressemblait par moments plus à un spectacle de stand-up qu'à son papa américain. Et malgré un ou deux sketches plutôt bien exécutés, on a pas tant ri que ça.

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss