Aller directement au contenu

    13 raisons qui pourraient expliquer des douleurs lors de vos rapports sexuels

    Bon nombres d'infections peuvent expliquer ces douleurs, mais l'état psychologique des participants est tout aussi important.

    Les rapports sexuels peuvent être douloureux pour de nombreuses raisons – à la fois physiologiques et psychologiques – mais voici quelques-unes des plus courantes et comment les traiter.

    1. Une infection vaginale.

    2. Des blessures ou des irritations au niveau de la vulve et du vagin.

    3. Le vaginisme, qui fait que les muscles vaginaux se crispent lors de la pénétration.

    4. Un problème de douleurs chroniques comme la vulvodynie ou la vestibulodynie.

    5. Une anatomie anormale.

    Marita Patrinos / Via buzzfeed.com

    Certaines femmes naissent avec un défaut anatomique qui change la forme du vagin ou fait qu'il n'y a pas d'ouverture ou qu'elle est très petite. Vous avez sûrement entendu parler de l'hymen, une membrane qui couvre partiellement l'ouverture vaginale, et des mythes qui disent qu'il «casse» pendant un rapport. Quand une femme a un «hymen non perforé», cela signifie que la membrane est anormalement épaisse ou tendue, ce qui peut rendre les rapports très douloureux ou même impossibles, indique la Dr Minkin. «Parfois, il n'y a pas du tout d'ouverture. Ces femmes ne saignent donc pas, même pendant leurs règles, et le sang peut s'accumuler dans le vagin», ajoute la spécialiste.

    Le syndrome de Mayer-Rokitansky-Küster-Hauser (MRKH) est un trouble du développement sexuel rare en raison duquel il arrive qu'une femme naisse sans vagin ou avec des organes reproducteurs incomplets. Dans ce cas, une tentative de pénétration peut être vraiment douloureuse. Le traitement de ces problèmes peut se faire par chirurgie ou à l'aide de dilatateurs vaginaux, rappelle la spécialiste new-yorkaise.

    6. Des problèmes comme l'endométriose, les maladies inflammatoires pelviennes, ou les fibromes.

    7. La sécheresse vaginale causée par les hormones, des médicaments, ou le stress.

    Jawzandulam / Via commons.wikimedia.org

    Des rapports sexuels douloureux lors de la pénétration peuvent indiquer un manque de lubrification. Sans elle, la pénétration peut causer des frictions qui causeront des microdéchirures et des irritations. Le tissu vulvaire est déjà fragile, mais la sécheresse vaginale peut causer de fortes douleurs pendant la pénétration. Cette dernière peut être causée par un changement ou la suppression d'hormones, a expliqué la Dr Chavez, ce qui peut se produire pendant la grossesse, à la ménopause, quand une femme commence à prendre la pilule ou quand elle entame une transition hormonale. Le stress peut également jouer, a encore expliqué la Dr Chavez.

    «Les médicaments, comme les antidépresseurs et les antihistaminiques peuvent aussi causer la sécheresse vaginale et affecter la libido», note la Dr Minkin. Vous devriez consulter votre gynécologue si vous souffrez de sécheresse vaginale afin d'en déterminer la cause et comment la traiter.

    8. Pas assez de lubrifiant.

    Maritsa Patrinos / Via buzzfeed.com

    Même si vous n'avez pas de problème de sécheresse vaginale, il arrive que le lubrifiant du vagin ne suffise pas pour toute la durée d'un rapport sexuel. Et ça peut causer une gêne, des frictions, et des douleurs pendant la pénétration ou des va-et-vient vigoureux. Le lubrifiant devrait donc vraiment être votre meilleur ami. Vous pouvez l'utiliser même si vous ne procédez pas à une pénétration pénienne. La Dr Minkin recommande d'essayer un bon lubrifiant qui gardera le vagin humide, et d'en essayer plusieurs types pour voir lequel fonctionne le mieux.

    9. Un manque de stimulation.

    Vimeo / Via giphy.com

    «C'est l'équivalent de l'érection masculine – la femme a besoin d'être stimulée, sans quoi le rapport sera sûrement désagréable ou douloureux. Le vagin se lubrifie tout seul, mais encore faut-il s'en occuper. «Le corps d'une femme a besoin d'au moins 20 minutes avant d'être totalement excité, ce qui inclut l'engorgement du tissu érectile des lèvres, du clitoris, et du canal vaginal», rappelle la Dr Shannon Chavez.

    La solution ? Parlez à votre partenaire et ne vous précipitez pas vers la pénétration. «Aucune forme de préliminaires autre qu'une activité que vous trouvez plaisante et stimulante n'est nécessaire», insiste la Dr Chavez.

    10. Certaines positions.

    Comedy Central / Via giphy.com

    Il se peut que vous vous sentiez parfaitement bien dans certaines positions, mais que d'autres causent des douleurs. «Vous devriez trouver des positions confortables et qui fonctionnent avec votre partenaire – nous ne pouvons pas modifier notre anatomie, mais nous pouvons trouver des positions qui fonctionnent avec votre corps», a dit la Dr Chavez.

    Un gros pénis ou un gode (de taille raisonnable) peut causer une gêne ou une douleur, explique la Dr Minkin, mais il est peu probable qu'un pénis soit «trop gros» pour un vagin, ou qu'il serait en mesure de blesser le col de l'utérus. «Le vagin peut s'adapter à la tête d'un bébé de 10 cm de diamètre, et il n'existe pas de pénis aussi gros», tranche-t-elle. Si vous avez l'impression que la taille est un problème, essayez de mettre davantage de lubrifiant et d'éviter les positions qui causent des douleurs.

    11. Un manque de connexion ou des problèmes relationnels.

    12. Des facteurs psychologiques comme l'anxiété, la peur, ou des problèmes d'estime de soi.

    Jenny Chang / Via buzzfeed.com

    La peur et l'anxiété concernant la pénétration peuvent créer une barrière mentale, a dit Shannon Chavez,

    ce qui peut pousser une femme à crisper involontairement les muscles de son plancher pelvien pendant un rapport, ce qui crée une barrière physique pour les activités de pénétration. «Peut-être qu'elles ont eu une mauvaise expérience sexuelle et qu'elles anticipent la douleur et la gêne, ou elles ont vécu des traumatismes comme des maltraitances sexuelles, des violations de limites, des agressions sexuelles», a ajouté Shannon Chavez. Par conséquent, l'esprit peut passer en mode «marche ou crève», ce qui peut pousser les muscles du corps et du plancher pelvien à se crisper.

    Un manque d'estime de soi et des inquiétudes liées à l'apparence peuvent aussi diminuer l'excitation ou faire qu'une personne se sente nerveuse ou tendue pendant un rapport. «Il n'existe pas de traitement convenant à tout le monde», a expliqué Shannon Chavez. Vaincre ces barrières psychologiques dépendra donc de la personne, de ses expériences, et de ses besoins.

    13. Ignorer la douleur, ce qui peut aggraver les choses.

    Ce post a été traduit de l'anglais.

    BuzzFeed Daily

    Keep up with the latest daily buzz with the BuzzFeed Daily newsletter!

    Newsletter signup form