back to top

Il est temps de parler calmement de la pénétration

Si vous avez un vagin, cet article devrait vous intéresser.

Publié le

Beaucoup d'entre nous ont entendu que la meilleure façon d'atteindre l'orgasme était grâce à la pénétration, et que sans pénétration, ce n'était pas un vrai rapport sexuel.

Cette idée est tellement répandue qu'elle façonne énormément notre compréhension de la sexualité.

giphy.com

Et elle alimente de nombreuses idées fausses sur le sexe, comme celle qu'une femme n'a pas perdu sa virginité tant qu'elle n'a pas été pénétrée, ou qu'un couple lesbien n'a pas de vrais rapports sexuels, ou qu'il est normal que la première fois d'une femme soit douloureuse, ou qu'une femme est une «allumeuse» si elle ne veut pas avoir un rapport avec pénétration.

Mais, en gros, tout ceci est absurde.

Pourquoi est-ce que l'on donne autant d'importance à la pénétration ?

instagram.com

C'est à cause du pénétro-centrisme, l'idéologie qui met en avant les rapports de «va-et-vient» classiques. Le pénétro-centrisme est une validation des rapports avec pénétration, qui invisibilise du même coup les autres formes de rapports sexuels.

L'idéologie du va-et-vient découle de l'idée que la reproduction est l'objectif d'un rapport sexuel. En d'autres termes, les rapports sexuels ne sont nécessaires que pour faire des bébés, et le plaisir n'est que secondaire, voire absolument pas pris en compte. Mais dans un monde où les rapports sexuels ne sont pas pratiqués dans le seul but de se reproduire, l'idéologie du va-et-vient est devenue obsolète.

Or, même si ce concept n'est plus vraiment utile, il reste très ancré dans les mentalités, et notre compréhension des rapports sexuels reste focalisée sur le pénis et le plaisir masculin. Les femmes sont passives et soumises, et l'homme est l'objet actif. Le pénis impose l'étendue d'un rapport sexuel : l'acte commence lorsque le pénis est en érection et se termine lorsqu'il éjacule. Le plaisir féminin est ignoré et sans importance. C'est aussi la raison pour laquelle les préliminaires sont considérés comme «l'échauffement» avant le vrai rapport, et ils sont généralement concentrés sur l'idée de donner une érection à l'homme, et non du plaisir à la femme.

Est-ce que j'ai perdu ma virginité si je n'ai pas eu de rapports avec pénétration ?

instagram.com

La virginité n'est pas tant un concept médical qu'un concept culturel découlant des problèmes de genre. Rose Olson, auteure d'une étude sur les «tests de virginité» publiée dans Reproductive Health, l'explique très bien : «La virginité est un concept qui a été utilisé pour exploiter et humilier sexuellement les femmes et les filles au cours de l'Histoire. Sa définition change en fonction de la personne avec qui vous parlez. Nous devons changer la façon dont nous parlons de la virginité. "Perdre votre virginité" implique que vous ne la contrôlez pas. Nul à part vous, que ce soit un hymen ou une personne, ne peut vous "prendre votre virginité". Vous êtes maîtresse de votre corps et personne ne devrait vous définir selon votre passé sexuel.»

Si nous abandonnons le concept de virginité, alors le premier rapport sexuel d'une personne n'est défini que par elle-même, et il peut y avoir pénétration ou non. Les rapports sexuels ne doivent pas forcément être synonymes d'un simple va-et-vient, et il existe un large éventail de plaisirs à découvrir.

D'accord, mais est-il normal d'avoir mal pendant un rapport avec pénétration ?

instagram.com

Non, la pénétration ne devrait pas causer de douleur. Dans certaines positions, certains pénis peuvent être trop gros pour que le rapport soit agréable, mais la plupart des pénis rentrent dans la plupart des vagins, tant que tout est bien lubrifié, et que tout le monde est détendu et prêt pour cette expérience. En fait, la pénétration ne perce pas forcément l'hymen de la femme lors de son premier rapport.

La douleur, et aussi parfois les saignements, sont le plus souvent causés par un déchirement dû au manque de lubrification. Avant un rapport, une femme devrait parler de ses préférences avec son/sa partenaire, et elle peut toujours utiliser un bon lubrifiant pour aider les choses.

Bien sûr, certaines personnes peuvent avoir des problèmes qui rendent la pénétration douloureuse. Si le lubrifiant n'aide pas, nous vous recommandons d'en parler avec votre docteur.

Est-ce que les rapports sans pénétration peuvent être tout aussi agréables ?

instagram.com

Ils sont souvent plus agréables. La pénétration n'est pas la seule façon d'atteindre l'orgasme, et d'après certaines études, c'est en fait la pire façon de l'atteindre.

La partie la plus sensible de l'appareil reproducteur féminin est le clitoris, qui se trouve à l'extérieure de l'ouverture du vagin. Pendant la pénétration, le pénis entre en contact avec les parois du vagin, ce qui est agréable pour les hommes, mais moins pour les femmes. Les parois vaginales ont très peu de terminaisons nerveuses, autrement l'accouchement serait encore plus insupportable.

Statistiquement, les hommes sont plus susceptibles d'avoir un orgasme pendant une pénétration vaginale, alors que les femmes sont plus susceptibles d'avoir un orgasme en pratiquant une variété d'actes sexuels, qui peuvent comprendre la pénétration ou des rapports oraux.

Dans un autre sondage publié par le Journal of Sexual Medicine, seulement 65 % des femmes ayant été pénétrées lors de leur dernier rapport sexuel ont atteint l'orgasme, contre 81 % des femmes ayant reçu un cunnilingus, et 94 % des femmes ayant été sodomisées.

En d'autres termes, les rapports sans pénétration vaginale peuvent non seulement être très agréables, mais statistiquement, ils sont PLUS agréables.

Donc, les rapports sans pénétration (ou en tout cas les rapports qui ne sont pas seulement concentrés sur la pénétration) sont possibles, nécessaires, et encore plus agréables.

C'est l'heure de s'amuser !

Cet article a été traduit de l'espagnol.

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss