back to top

24 astuces pour mieux vivre avec la trichotillomanie

Des stratégies de génie de la part de personnes qui sont passées par là.

Publié le

Récemment, nous avons demandé à des membres de la communauté BuzzFeed de nous dire quels étaient leurs trucs pour s'empêcher de s'arracher les poils ou les cheveux.

La trichotillomanie est un trouble qui pousse les gens à s'arracher les cheveux, leurs cils et leurs sourcils ainsi que les poils sur d'autres parties du corps. Cela peut causer des dommages physiques durables (comme des plaques alopéciques, une décoloration de la peau, des saignements ou des cicatrices). Un traitement efficace implique souvent l'aide d'un-e professionnel-le, mais voici les astuces qui ont été utiles à certaines personnes (physiquement, émotionnellement, ou autrement).

Souvenez-vous: ces astuces ne constituent pas des recommandations médicales, mais ce sont des tactiques qui ont fonctionné pour d'autres et qui pourraient peut-être fonctionner pour vous aussi. Et, autant vous prévenir, certaines de ces réponses contiennent des descriptions détaillées de comportements et de pulsions d'arrachage de poils.

1. Munissez-vous de pinceaux, que ce soit pour en arracher les poils ou pour des raisons sensorielles.

@_thefae / Via instagram.com

«J'ai une collection de pinceaux que je garde à portée de main, certains avec des poils courts et épais qui ressemblent à mes poils de sourcils que j'ai tendance à arracher, et d'autres avec des poils plus longs et plus doux avec lesquels il est plus agréable de jouer. J'essaye d'apprendre à ne pas arracher les poils des pinceaux et à me contenter de jouer avec pour la sensation tactile, mais je m'autorise à faire les deux, ça dépend des jours. C'est mieux que d'arracher mes propres poils.»

—Clare Ruth, Facebook

2. Mettez de la vaseline sur vos sourcils, vos cils, ou vos racines pour rendre vos poils et vos cheveux plus glissants.

@yuuuuuuka_gram / Via instagram.com

«J'arrache souvent mes cils, mais j'ai commencé à mettre de la vaseline dessus avec des applicateurs de mascara bon marché et jetables et ça empêche mes doigts d'agripper les cils. Aussi, les applicateurs de mascara jetables permettent de maintenir un tant soit peu une bonne hygiène, plutôt que de me servir de mes doigts ou d'un coton-tige pour appliquer l'huile près de mes yeux. En plus de ça, ça me permet de garder un œil sur l'argent que je dépense pour essayer de perdre cette habitude.»

valeriecaamanop

3. Dites-vous d'arrêter tout haut quand vous commencez à vous arracher des poils.

NBC / Via whatshouldwsucallme.tumblr.com

«Si je remarque que je suis en train de le faire, je me dis à moi-même: "Arrête". Parfois, il faut que je me le répète plusieurs fois d'affilée. Juste un simple "arrête" neutre, sinon ça va se transformer en des pensées négatives de haine de soi répétitives (ce qui rendrait l'arrachage encore pire). Par exemple, si je m'arrache des poils avant d'aller au lit, je dis tout haut: "Arrête. C'est l'heure de se coucher." Une déclaration simple et courte. Si je suis au travail, je me dis: "Arrête. Allez, on finit ce rapport." Ça permet aussi de lutter contre l'anxiété.»

jessewolff0219

4. Faites du bracelet Squigglets votre accessoire préféré.

amazon.com

«C'est un bracelet en caoutchouc avec des fils qu'on peut arracher! Avant, je n'avais pas de cils et dès qu'ils recommençaient à pousser ne serait-ce qu'un peu, je les arrachais de nouveau. Ce jouet n'est pas un remède mais ça aide VRAIMENT!»

amandak4e7b99a1f

6. Ou optez pour des ongles en acrylique pour la même raison.

@wildewoodshoppingcenter / Via instagram.com

«J'arrache mes cils et mes sourcils. Les poils du corps en général. J'ai commencé à sculpter des ongles en acrylique pour apprendre à m'aimer, et j'ai rapidement découvert que je ne pouvais pas m'arracher les poils avec des ongles longs.»

marenalicel

7. Tenez compte des jours que vous passez sans vous arracher de poils et octroyez-vous une récompense après une bonne série.

@trichyrecovery / Via instagram.com

«J'ai surveillé le premier mois que j'ai passé sans m'arracher de poils et je me suis accordé une récompense après une journée, trois jours, une semaine, etc. Il a fallu que je change beaucoup de choses dans ma vie pour en arriver là mais je suis bien plus heureuse à présent!»

—ShannonRae

8. Jouez avec de la pâte à prout pour occuper vos mains.

amazon.com / Via amazon.com

«J'ai découvert que jouer avec de la pâte à prout était INCROYABLEMENT utile. Il y a une entreprise qui vend toutes sortes de couleurs superbes (Crazy Aaron, je l'ai acheté sur Amazon). Je le recommande fortement.»

saraw4a4e0804c

9. Mettez-vous au tricot ou au crochet, ce qui peut vous procurer la même ~sensation~ que de tirer sur vos cheveux.

instagram.com

«Récemment, faire du point de croix m'a permis de me concentrer sur quelque chose. Le geste de tirer sur l'aiguille et le fil et de séparer les fils ressemble énormément à celui de tirer mes cheveux. Bien que je continue à tirer mes cheveux au quotidien, j'ai réalisé que je ne le fais plus autant depuis que je fais du point de croix.»

amandaw496d46a67

10. Jouez avec des jouets sensoriels créés spécifiquement pour pallier les comportements répétitifs centrés sur le corps.

instagram.com

«Pour soulager mes pulsions, j'essaye de toujours avoir quelque chose dans les mains pour les occuper à autre chose. Voici mon préféré, ça s'appelle un Tangle. Il est texturé et il y en a différentes sortes, mais il est flexible et facile à tenir dans une main. Il a été conçu pour pallier les comportements répétitifs centrés sur le corps.»

skailyr

11. Trouvez un mot magique que devront prononcer vos proches pour vous prévenir quand vous vous tirez les cheveux sans en avoir conscience.

makeagif.com

«Ma mère et moi, on utilise le mot magique "pain noir" parce que mes mains vont souvent vers mes sourcils sans que je m'en rende compte. Quand elle prononce ce mot, je me rends compte de ce que je suis en train de faire et j'essaye d'arrêter.»

—Lauren Ablondi Olivo, Facebook

13. Décidez que les chapeaux peuvent être vos meilleurs amis.

@trichster_queen / Via instagram.com

«Pendant les examens de fin d'année (quand ma trichotillomanie s'aggrave), je mets une casquette de base-ball et je porte mes cheveux en queue de cheval. Quand je passe des heures à lire à la bibliothèque, je porte constamment mes mains à la tête et je les passe à travers les cheveux tout le temps. Le couvre-chef m'empêche de toucher mon cuir chevelu et avec ma queue de cheval, mes cheveux ne tomberont pas si j'y touche.»

maryclairem3

14. Gardez vos cheveux mouillés.

Disney

«Quand je suis à la maison, j'essaye de garder mes cheveux mouillés ou du moins l'endroit sur lequel je tire mes cheveux. Je ne sais pas pourquoi, mais quand mes cheveux sont mouillés, je n'ai pas de pulsions qui me poussent à m'arracher les cheveux. En plus, j'adore la sensation de l'eau froide sur ma tête.»

skailyr

15. Prenez grand soin de vos cheveux, vos sourcils et vos cils.

All-Nippon News Network / Via buzzfeed.com

«Je suis atteinte de trichotillomanie depuis le collège (j'ai 27 ans) et je commence À PEINE à prendre le dessus! Ce qui m'a vraiment aidée, c'est de vraiment prendre soin de mes cils. J'utilisais (et j'utilise encore) le sérum de croissance pour cils et sourcils N°7 quotidiennement et ça me donne l'occasion d'être reconnaissante pour chaque cil qui repousse.»

JessieRenee89

16. Envoyez des selfies à vos ami-e-s ou à votre famille qui peuvent vous aider à fêter vos petites victoires.

instagram.com

«Ma mère me soutient beaucoup et de temps à autre (quand je ne me suis pas arraché beaucoup de cheveux), je lui envoie une photo de moi sans maquillage pour lui montrer les progrès que j'ai faits. Quand elle me répond en me disant que je suis belle et qu'elle est fière de moi, ça m'encourage à arrêter.»

ashleyh4485ef3c0

17. Achetez un oreiller pour en arracher les plumes.

instagram.com

«Faire quelque chose qui n'a rien à voir comme tripoter des bagues ou du caoutchouc ou quoi que ce soit ne satisfait pas mon besoin de tirer sur quelque chose, et mes mains finiront inévitablement par retourner dans mes cheveux. Alors j'arrache les plumes de mes oreillers. Bien sûr, c'est gênant d'avoir des tas de plumes sur mon sol ou dans ma poubelle, ou encore des plumes individuelles quelconques qui collent à mes habits, mais c'est moins embarrassant (et ça dure BIEN moins longtemps) que des plaques alopéciques.»

sbrpink

18. Apprenez à maquillez vos sourcils, parce que, soyons honnêtes, ça peut être de l'art.

Kaylann Marie / Via youtube.com

«C'était très important pour moi de perfectionner mes talents de maquillage et maintenant, j'en tire une grande fierté. Sans parler du fait que ça donne beaucoup moins l'impression d'être lié à la trichotillomanie à présent. Tout le monde peut prendre du plaisir à dessiner un sourcil qui ne ressemble en rien au machin en désordre en dessous. J'ai aussi une petite plaque alopécique à l'arrière de la tête, pour la cacher, j'ai appris à faire des nattes et des coiffures de cheveux relevés. J'en ai fait une passion plutôt que quelque chose que je me sens obligée de faire sous le coup de la honte.»

—Marie P., mail

20. Découpez des chemises ou des morceaux de tissu pour pouvoir en arracher les fils.

@justchaseit / Via instagram.com

«Ça me procure la même sensation que la pression de mon ongle contre le bout du doigt quand j'arrachais mes cheveux.»

valeriecaamanop

21. N'ayez pas peur d'oser une coiffure extrême si vous pensez que ça pourrait vous aider.

Sony Music / Via mikeeeeey.tumblr.com

«Récemment, j'ai découvert que le meilleur moyen de m'empêcher de m'arracher les cheveux, sincèrement, c'est de me les raser. Il y a tellement de coiffures mignonnes qu'on peut faire en se coupant simplement les cheveux assez courts pour ne plus pouvoir les attraper! C'est sans doute un peu extrême pour certaines, mais j'ai trouvé que pour moi, c'était le meilleur moyen.»

arianam8

22. Ou de porter une super perruque.

instagram.com

«Après avoir essayé de couvrir mes plaques alopéciques avec des foulards et des bandanas, j'ai finalement décidé de porter une perruque pour mon bal de fin d'année. Plus d'une décennie après, je porte encore une perruque. Le plus grand succès pour moi, ce fut d'apprendre à m'aimer et d'accepter que la trichotillomanie faisait partie de ma vie, mais qu'elle ne me définissait pas en tant que personne. Je ne souffre plus de dépression. À présent, je suis à l'aise, j'ai confiance en moi et des inconnues viennent sans cesse me demander dans quel salon je vais me faire coiffer. MDR. Le meilleur conseil que je puisse vous donner, c'est de ne pas avoir peur de porter une super perruque!»

ashleyh4774c71fa

23. Trouvez une esthéticienne, une styliste ou un salon de coiffure sensibles aux personnes atteintes de trichotillomanie.

HBO / Via giphy.com

«Je vais me faire coiffer toutes les semaines, que j'aie eu une mauvaise période d'arrachage de cheveux ou non. J'ai une coiffeuse qui me comprend et qui m'offre un soutien incroyable. Je déteste gâcher de l'argent, alors dans mon esprit, parce que je dépense beaucoup d'argent pour mes cheveux, c'est une bonne manière pour moi de freiner les pulsions qui me poussent à m'arracher les cheveux.»

katytakaoka

24. Enfin, donnez la priorité à l'acceptation et à prendre soin de vous-même.

Brute Reason / Via the-orbit.net

«Je suis atteinte de trichotillomanie. Donner la priorité au fait d'accepter qui je suis m'aide à la garder sous contrôle. Si je suis franche avec les autres à propos de ça, si j'admets que je souffre d'un trouble pour lequel il n'y a pas encore de remède, alors j'ai tendance à réagir de manière rationnelle au lieu d'être dévastée par les dégâts et de réagir de manière émotive. Jouer ou tripoter quelque chose est amusant, ça peut parfois aider sur le moment. Mais la meilleure chose que j'aie faite de ma vie, pour moi-même, c'est d'avoir fait face à ce que je ressentais par rapport au trouble en premier lieu.»

Annalee182

Ce post a été traduit de l'anglais.

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss