back to top

Des femmes trans créent leur propre couverture de Vanity Fair sur #MyVanityFairCover

« Pour que le public sache que nous méritons nos propres couvertures, nos propres articles, nos propres histoires.»

Publié le

L'actrice Laverne Cox a récemment lancé un débat sur Tumblr concernant les normes de beauté entourant les femmes trans, en réaction à la couverture de Vanity Fair avec Caitlyn Jenner.

instagram.com

«Il est important de noter que ces normes sont déterminées par l'origine ethnique, la classe et la profession, entre autres. J'ai toujours su que je ne peux pas représenter toutes les personnes trans. Personne ne le peut.» écrit-elle.

Publicité

«Je me suis souvent sentie contrariée, impuissante et bouleversée par les préjugés sur les femmes transgenres et l'apparence que nous sommes "censées" avoir si nous voulons être prises au sérieux», écrit Crystal Frasier à côté de sa couverture.

Le hashtag #MyVanityFairCover a été créé par Crystal Frasier et sa colocataire Jenn Dolari, qui a tweeté ce message, après avoir vu la couverture de Caitlyn Jenner:

«Où est MA couverture Vanity Fair?»

«Je me suis juste rendue compte qu'on ne voit pas beaucoup de gens se soucier des femmes trans qui ne correspondent pas aux normes de beauté, des femmes trans issues de milieux pauvres qui ont subi une transition longue et pénible, et des personnes trans qui ne se conforment pas à un seul genre», explique Crystal Frasier à BuzzFeed News.

«Maintenant, il y a deux images de plus de ce qu'est une transition, provenant de deux personnes qui n'ont ni le passé, ni les ressources de Caitlyn Jenner. La mienne montre une Mexicaine mal fagotée de San Antonio qui ne pourra jamais s'offrir une opération chirurgicale. L'autre a traversé de terribles épreuves pour arriver là où elle est aujourd'hui», ajoute Jenn Dolari.

Crystal Frasier et Jenn Dolari ont encouragé les autres à reprendre leur modèle de couverture et à partager leur propre image pour «montrer au monde la myriade de visages de la communauté trans.»

I made templates for all trans folk. Download! Share! Tag! #MyVanityFairCover http://t.co/yP5d7AXfTH http://t.co/z5MPWCJiyk

«Au départ, nous voulions envoyer aux autres femmes trans un signe de solidarité et rappeler que nous avons toutes de la valeur, mais nous sommes heureuses que cela parle aussi aux hommes trans et aux personnes non-binaires», déclare Crystal Frasier.

«Ce sont des histoires que je veux voir diffusées. Pour que le public sache que nous méritons nos propres couvertures, nos propres articles, nos propres histoires», conclut Jenn Dolari.

Les utilisateurs de Tumblr n'ont pas hésité à créer leurs propres couvertures de magazine.

Publicité

«Certaines d'entre nous ne peuvent pas ou ne veulent pas adhérer aux normes de beauté cisgenres occidentales. Cela ne nous rend pas moins belles ou légitimes en tant que femmes», écrit Nadia.

J'ai vu défiler quelques-unes de ces couvertures sur mon tableau de bord, mais presque toutes représentaient des femmes qui — à mon avis du moins — adhéraient à des critères de beauté cisgenres de la population blanche. J'ai donc décidé de m'en éloigner autant que je le pouvais. Je ne porte aucun maquillage. Je ne me suis pas rasée depuis deux jours et je n'ai pas pris de douche aujourd'hui. Mes lunettes ont besoin d'être nettoyées et j'ai des boutons de moustique sur la figure. Mes cheveux sont frisottés, j'ai de gros cernes sous les yeux, mes sourcils sont épais, et je suis à peu près sûre que j'ai en fait la tête d'une aubergine. (Et la caméra intégrée de mon ordinateur portable est visiblement catastrophique).

Je n'ai vraiment pas l'impression de mériter de faire la une de Vanity Fair, mais je le fais quand même, parce que c'est le but du jeu, non?

«Appelez-moi Miranda.»

«Appelez-moi Mia.»

Publicité

«Appelez-moi Erin.»

«La plupart d'entre nous n'arrivons même pas à voir notre identité de genre respectée par la plupart des gens que l'on croise, sans parler de correspondre à leurs critères de beauté. Alors, même si montrer en couverture de magazine des personnes qui y arrivent peut contribuer à augmenter la visibilité de la communauté dans son ensemble, cela perpétue aussi ces critères malsains et crée des exigences auxquelles beaucoup d'entre nous ne peuvent ou même ne veulent pas adhérer. Et si vous y réfléchissez, c'est aussi vrai pour les femmes cisgenres», confie Erin à BuzzFeed News.

«Appelez-moi Aaron.»

«Appelez-moi Connie.»

«Appelez-moi Jake.»

«Appelez-moi Levi.»

trans people are everywhere #MyVanityFairCover

«Je pense que tout le monde est heureux que Caitlyn soit heureuse», conclut Crystal Frasier. «Ce n'est absolument pas une critique de sa vie ou de ses choix, mais c'est un moment propice pour rappeler à tout le monde — et particulièrement aux enfants trans qui pourraient conclure que leur valeur se mesure à leur capacité à paraître blancs et cisgenres — que les personnes trans sont très diverses et que nous méritons tous amour, attention et compréhension.»

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss