go to content

Cara Delevingne se confie à Vogue sur sa sexualité

«Je crois qu'être amoureuse de ma copine contribue largement au fait qu'aujourd'hui, j'aime vraiment la personne que je suis», a révélé l'actrice et mannequin lors de son interview.

posté le

Cara Delevingne, qui jouera dans le film La Face cachée de Margo, fait la couverture du numéro de juillet de Vogue. À l'intérieur, elle se confie sur sa relation avec Annie Clark (mieux connue sous le nom de St Vincent) pour la toute première fois.

L'interview s'étend de l'enfance de Cara Delevingne jusqu'à son succès dans le monde de la mode; un monde qu'elle a finalement quitté. Cara Delevingne s'est aussi confiée sur son combat soudain contre la dépression, alors qu'elle avait 15 ans: «Tout à coup, une énorme vague de dépression, d'anxiété et de haine envers moi-même a déferlé sur moi. Je ressentais une telle souffrance que je voulais me frapper la tête contre un arbre pour m'évanouir. Je ne me suis jamais ouvert les veines mais je me suis déjà griffée jusqu'au sang. Je voulais juste me vider et que quelqu'un m'emmène loin».

Aujourd'hui, le mannequin est plus heureux que jamais (en grande partie grâce à sa belle histoire d'amour dont, jusqu'à présent, elle n'avait jamais parlé en public).

«Je crois qu'être amoureuse de ma copine contribue largement au fait qu'aujourd'hui, j'aime vraiment la personne que je suis», a-t-elle déclaré en interview. «Et c'est un vrai miracle que ces mots-là sortent de ma bouche.»

Fidèle à sa bio Instagram («Stop labeling, start living»; «Dites non aux étiquettes et commencez à vivre», Cara Delevingne ne se range pas dans une case quand on lui parle de sa sexualité.

Dans la suite de l'article, Cara Delevingne décrit les difficultés qu'elle a rencontrées pour totalement accepter et comprendre sa sexualité; nombreux sentiments avec lesquels elle se bat toujours.

Cara avoue qu'enfant, elle ne comprenait pas sa sexualité et que le fait qu'elle puisse être lesbienne lui faisait peur. «Il m'a fallu beaucoup de temps pour accepter cette idée, jusqu'à ce que pour la première fois, je tombe amoureuse à 20 ans d'une fille. J'ai alors compris qu'il fallait que j'accepte cela», explique-t-elle. «Mais je fais des rêves érotiques seulement avec des hommes. Il y a deux nuits, j'ai rêvé que je sautais sur un gars, à l'arrière d'un mini-van, avec tous ses potes autour de nous.» Ses parents pensent que son attirance pour les filles n'est qu'une phase, et peut-être ont-ils raison. «Les femmes sont à la fois une grande inspiration pour moi et la raison de ma chute. Seules les femmes m'ont fait souffrir, en commençant par ma mère.»

«Si jamais je tombe amoureuse d'un homme, je voudrai me marier avec lui et avoir des enfants,» continue le mannequin.

«Et ça me terrifie parce que comme je pense que je suis complètement folle, j'ai toujours peur que le mec me quitte une fois qu'il aura appris à vraiment me connaître.»

Le numéro de juillet de Vogue est sorti le 23 juin.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter!

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss