back to top

Être organisée est un cadeau que je fais aux autres et à moi-même

Je ne suis pas naturellement organisée, mais je fais de mon mieux pour prendre ma vie en main et devenir la personne que je souhaite être.

Publié le

D'une façon ou d'une autre, j'ai acquis la réputation d'être une Personne Très Organisée™. Je suis probablement un peu moins organisée que mes amis et mes collègues ne le pensent — je suis vraiment convaincue qu'être organisée à 85 % suffit à faire croire aux autres que vous l'êtes à 110 % — mais je peux dire avec assurance que je suis plutôt quelqu'un d'organisé. J'arrive à l'heure, sauf en cas de catastrophe dans le métro. Je n'annule pas de sorties parce que j'ai autre chose à faire que j'aurais complètement oublié jusqu'à la veille. J'ai une étiqueteuse et je m'en sers. Bien sûr, je ne connais pas tous mes mots de passe parce que, vraiment, les règles de mots de passe sont absurdes, mais j'ai un moyen de les retrouver. Ça m'évite de devoir répondre à des questions du genre «Dans quelle rue a grandi votre mère ?».

D'après les témoignages d'instituteurs qui ont vu le grand désordre intérieur de mes bureaux, je n'ai pas vraiment reçu ces qualités d'organisation à la naissance.

Maintenant, peut-être que vous pensez «Formidable, encore une chipie pro de l'organisation qui gère super bien sa vie, qui a un compte Instagram et qui va me mettre la honte, à moi, pauvre humain-e sans espoir !» Mais d'après les témoignages de mes instituteurs qui ont vu le grand désordre de mes casiers, je n'était pas dotée de qualités d'organisation dès la naissance. Ce n'est clairement pas quelque chose qui ne me demande aucun effort, même si certains réflexes commencent à devenir plus naturels avec le temps. Ce sont des habitudes que j'ai décidé de prendre, et décidé de suivre, à partir du moment où j'ai commencé à penser à l'organisation comme à un cadeau que je me faisais à moi-même et aux autres.

Être organisée, c'est une manière concrète de prendre soin de moi. Pour beaucoup de gens, prendre soin de soi, c'est s'offrir une manucure ou un massage une fois par mois. Pour moi, prendre soin de soi est quelque chose qu'on peut faire bien plus souvent, avec chaque rendez-vous programmé dans mon agenda Google, en cochant un truc sur ma to-do list, ou à chaque fois que je mets en place le paiement automatique d'une facture régulière. Parce qu'en fait, avoir sa vie qui part dans tous les sens — perdre des documents importants, être tout le temps en retard, mal gérer son budget — c'est pas vraiment quelque chose d'agréable. C'est stressant. Bien sûr, on connaît tous des gens qui se pointent tranquillement 30 minutes en retard pour vous voir, et que ça n'a pas l'air de déranger (et ces gens ont à peine l'air de se rendre compte qu'ils sont en retard, en fait). Mais si vous me ressemblez un peu, être désorganisée vous perturbe, vous angoisse et vous fait peut-être ressentir de la honte. J'ai donc découvert qu'être organisée était un moyen relativement facile d'éliminer de ma vie beaucoup de stress inutile.

Éviter des pics de tension

Beaucoup de gens pensent qu'ils sont trop occupés et qu'ils n'ont tout simplement pas le temps de s'organiser... Mais moi je n'ai pas le temps de ne pas être organisée ! Je préfère prendre 20 minutes pour mettre de l'ordre dans ma vie maintenant plutôt que de passer 45 minutes à chercher mon ordonnance de lunettes, 10 minutes au téléphone avec mon ophtalmo, et trois jours à attendre de trouver une demi-heure pour aller en chercher un nouvel exemplaire. Si je range toutes mes ordonnances au même endroit, je n'ai plus à faire tout ça !

Outre que ça m'évite des pics de tension à chaque fois que je réalise que je vais avoir besoin de ma carte Vitale, je considère qu'être organisée c'est quelque chose que je peux faire pour les autres. Plus je vieillis, plus je prends conscience que mes décisions personnelles et mon humeur générale ont un effet très important sur mon entourage. Et quand je ne fais pas des choses importantes — que ce soit payer une facture, préparer une réunion, arriver à l'heure ou consulter un médecin — ça a des conséquences.

Publicité

Nous connaissons tous — et avons parfois été — des personnes désordonnées. Vous savez exactement de qui je parle. Ils pensent que «ça fait partie de ma liste de chose à faire», c'est juste une figure de style. Ils ne vous appellent pas alors qu'ils avaient dit qu'ils le feraient. Ils prennent trois semaines à confirmer la date de la sortie qu'ils vous ont proposée. Ils annulent des plans au dernier moment une demi-douzaine de fois par an sous prétexte qu'ils «ont peut-être une angine, hem hem». Ils vous ont dit qu'ils allaient faire quelque chose d'important pour vous deux — réserver un vol, payer une facture, demander à leur chef un jour de congé — et quand vous leur demandez après : «Au fait, tu l'as fait ?», ils vous envoient un SMS gênant pour vous expliquer pourquoi ils ne l'ont, en fait, pas fait. Ils sont toujours super désolés, et leurs excuses, prises isolément, sont toujours raisonnables (ou à peu près). Mais au bout d'un moment, vous vous rendez compte que cela a tendance à se reproduire, et c'est épuisant.

Ne pas être fiable n'est pas mignon, c'est irrespectueux

À mesure que je vieillis, je réalise qu'être chroniquement et perpétuellement désorganisée envoie à ceux qui reçoivent les excuses le message que «je n'accorde pas de valeur à votre temps». «Ça n'est pas grave si je vous gêne.» «Je n'ai pas vraiment pris en considération que cela pourrait vous affecter.» «Vos besoins ne sont pas une priorité pour moi.» Ne pas être fiable, ce n'est pas mignon, c'est irrespectueux. Ce n'est pas leur intention, bien sûr. (Et en fait, la plupart des personnes désorganisées que je connais essaient vraiment de rendre trop de gens heureux.) Mais en réalité, côtoyer quelqu'un qui est constamment dispersé nécessite une énorme quantité de travail émotionnel — pour lui rappeler de bien vouloir s'occuper de cette tâche ; pour adapter son propre emploi du temps à ses changements de dernière minute ; s'inquiéter qu'on leur rappelle constamment les choses ; devoir leur dire «pas de problème» et «t'inquiète» à chaque fois qu'ils vous laissent tomber, parce qu'il ne faudrait pas croire que vous êtes autre chose qu'une fille cool et pas susceptible.

Qui voudrait se lier d'amitié ou d'amour à une personne qui vous fait vous sentir comme ça ? Pas moi ! Et donc j'essaie de prendre ma vie en main et de devenir la personne que je souhaite être. Je ne veux pas que les gens que j'aime et dont je me soucie me voient comme un écran d'iPhone fissuré doué de sensibilité. Être organisée est ma façon de leur dire : «J'accorde de la valeur à votre personne et à votre temps, je suis consciente qu'on est solidaires, et je veux être au meilleur de ma forme pour vous.»

Il se trouve que j'aime m'organiser, ou du moins je ne le déteste pas, et ça aide, bien sûr. Mais même si je détestais ça — même les fois où je déteste vraiment faire ce genre de trucs — je le ferais quand même. Je n'aime pas toujours prendre ma douche, ou manger des légumes, ou faire la queue, ou respecter les limitations de vitesse. Mais je le fais quand même, parce que je comprends bien qu'il y a des moments où je doit faire des choses que je n'aime pas, par souci du bien commun, car nous vivons en société.

Bien que j'aie tendance à penser que la ponctualité, un ordre (relatif) et les listes de choses à faire soient objectivement de bonnes choses, il se trouve toujours quelqu'un pour me rappeler qu'il ne faut pas être «trop» organisée. Dans la culture populaire, les femmes organisées sont typiquement considérées comme au mieux des personnes guindées, et au pire des mégères qui veulent tout contrôler. Et pour chaque femme ayant un garde-manger parfait sur Pinterest, il y a une critique de la méthode KonMari ou un nouveau mème qui court sur une maman avinée. Être organisée n'est pas cool. Ça demande un effort, ce qui est la chose la moins cool qui soit.

Sauf que je préfère être calme que cool. Et quand j'y pense vraiment, il est rare que j'aie regardé une personne désorganisée, et pensé "Oh là là, ce qu'elle est cool". Être sur les nerfs c'est plutôt le contraire que d'être cool.

En clair, je ne dis pas que pour être un-e bon-ne ami-e vous devez transférer tous vos ingrédients de pâtisserie dans des récipients en plastique transparent avec des étiquettes parfaitement imprimées, ou que vous êtes nul-le si vous n'utilisez pas la classification décimale de Dewey pour ranger votre bibliothèque. Moi aussi, ça m'arrive de mélanger les dates, j'oublie de répondre à des e-mails et je mets les choses au mauvais endroit. Pendant plusieurs mois, le tiroir de mon bureau contenait une tasse de biscuits apéritifs qui avait basculé et dont je ne parvenais pas à m'occuper. Chacun a une définition différente de «l'organisation» et occupe un point différent sur cette échelle, habituellement pour des raisons très spécifiques et personnelles (dont certaines tiennent moins du choix que des circonstances). Et il se pourrait que dans votre cas, être organisée ne soit pas du tout une façon de prendre soin de vous. Vous faire un cadeau pourrait être de vous donner un peu de marge et d'ignorer vos listes de choses à faire et vos plans bien ficelés pendant quelques jours. Je dis juste que faire de bonne foi des efforts constants pour vous organiser dans les quelques domaines qui vous semblent importants et utiles peut avoir un gros impact sur votre ressenti, et sur ce que vous faites ressentir aux autres.

Si vous ne savez pas vraiment par où commencer, vous pourriez faire ce que j'ai fait : commencer par les choses qui vous stressent, vous gênent ou vous font culpabiliser le plus souvent, ou par celles qui vous obligent régulièrement à vous excuser. Ce seront celles qui auront vraisemblablement le plus gros retour sur investissement, et réussir dans ce domaine pourrait tout simplement vous donner la confiance et la motivation pour vous attaquer à d'autres choses. Ou peut-être que vous ne le ferez pas, car cette/ces choses étaient les seules dont vous aviez besoin !

Il n'y a pas de système parfait ou d'appli magique qui feront soudain de vous une personne organisée «sans effort». Mais l'effort que cela implique est en fait, je pense, un peu crucial. Ce n'est, justement, pas facile. C'est ça qui fait que c'est quelque chose de spécial, qui vaut le coup, quelque chose de bien. Prendre votre vie en main c'est un cadeau, et un cadeau que vous méritez vraiment. 🗓

Rachel Miller est rédactrice en chef style de vie à BuzzFeed et auteure de Dot Journaling― Guide pratique: comment débuter et continuer l'agenda, la liste de choses à faire et le programme qui vous aideront réellement à prendre votre vie en main.

Vous voulez essayer le système du Bullet Journal, mais vous savez pas par où vous y prendre, on vous explique par ici !

Ce post a été traduit de l'anglais.

Publicité
Publicité
Publicité

Sponsorisé