back to top

«À bras ouverts», le résumé du film en GIFs et en images

On a vu le film. On vous raconte l'essentiel.

Publié le

À bras ouverts, le dernier film de Philippe de Chauveron (le réalisateur de Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu?), est sorti en salles mercredi 5 avril.

Pulsar Productions / Ouille Productions / SND / Via allocine.fr

Le racisme du film a été largement dénoncé, par les critiques cinés comme par les premiers concernés. Le réalisateur a balayé ces remarques en se targuant d'avoir eu comme consultant un membre de la communauté rrom (qui aura heureusement réussi à lui faire changer le titre d'origine –Sivouplééé).

À bras ouverts raconte l'histoire de Jean-Étienne Fougerole, un intellectuel de gauche méga-riche joué par Christian Clavier, qui n'est rien de plus qu'une parodie de Bernard-Henri Lévy...

Pulsar Productions / Ouille Productions / SND / Via leparisien.fr

On le sait parce que sa baraque est immense et que sa femme, Daphné, est une artiste. Et aussi parce qu'il a un décolleté plongeant comme BHL.

Publicité

... Et de Babik, père de famille rrom, violent et sans-gêne, qui vit avec sa famille et ses poules dans une roulotte en bordure de périph'. Le stéréotype raciste est donc au complet.

Pulsar Productions / Ouille Productions / SND / Via youtube.com

Il est interprété par Ary Abittan, qui prend «l'accent rrom» pendant tout le film.

Au tout début de notre histoire, le voisin de Babik, Erwan, est exproprié. Il est pas content parce que les Rroms qui vivent en face de chez lui restent tranquillement sur leur campement, alors que lui n'a plus de maison.

Du coup, il va se réfugier dans la roulotte de Babik, son voisin qu'il ne peut pas blairer.

Le soir venu, Erwan, Babik et sa famille regardent la télé dans la roulotte. Et qui est-ce qu'on y voit? Jean-Étienne! Et ça parle de quoi? De Rroms!

Pulsar Productions / Ouille Productions / SND / Via youtube.com

Ça vous rappelle quelque chose? C'est normal.

J-E vient en fait faire la promotion de son nouveau bouquin, À bras ouverts, dans une émission de débat. Son contradicteur, Clément Barzach, ressemble à un mélange d'Éric Zemmour et de Florian Philippot.

Publicité

Coincé, J-E dit oui et file son adresse postale en direct à la télé. Son éditrice est ravie parce que c'est bon pour les ventes du bouquin.

Pulsar Productions / Ouille Productions / SND / Via youtube.com

La femme de J-E, elle, est un peu moins sereine.

La famille de Babik se pointe donc à Marnes-la-Coquette et demande à rentrer chez J-E. Comme il l'avait promis à la télé.

Pulsar Productions / Ouille Productions / SND / Via youtube.com

Tout le monde est là: Babik, sa mère, ses filles, son fils, et son cousin, accompagné de son cochon domestique, Tupuk. Son cochon domestique, oui oui.

Y a même Erwan, le type exproprié qui a décidé de «faire semblant d'être Rrom» parce qu'il n'a plus de maison. Et qui, du coup, se fait désormais appeler Erwano. En voilà une idée qu'elle est bonne.

Pulsar Productions / Ouille Productions / SND / Via youtube.com

Et d'ailleurs, à la base, aller emménager chez J-E, c'est une idée d'Erwano.

Babik et ses potes s'invitent donc chez J-E et Ravi, le domestique sikh de la famille Fougerole, est pas hyper OK avec la situation.

Pulsar Productions / Ouille Productions / SND / Via youtube.com

À tel point qu'on va lui proposer une «prime rrom» sur son salaire, pour le désagrément. Ben tiens!

Au passage, le personnage de Ravi est joué par Armen Georgian, un acteur dont le visage est visiblement peint en marron pour l'occasion.

Pulsar Productions / Ouille Productions / SND / laverty-castings.com / BuzzFeed France

Parce que les clichés racistes sur les Rroms ne suffisaient pas, non, il fallait en plus une petite couche de brownface.

Publicité

À ce stade de l'histoire, J-E se sent quand même méga frais, parce qu'il a fait une bonne action: il a laissé une famille Rrom installer sa roulotte dans son jardin.

Pulsar Productions / Ouille Productions / SND / Via cineday.orange.fr

Et quand il se pointe à la fac pour donner cours, tout son amphi se lève pour l'applaudir. Y a même une meuf de l'UNEF qui vient demander une dédicace de son bouquin.

Des Rroms, pas des Gitans. Babik y tient.

Pulsar Productions / Ouille Productions / SND / Via youtube.com

«Nous pas Gitans. Nous Rroms. Gitans porter chemises brillantes et penser qu'à faire castagnettes.» (Ah oui parce que selon À bras ouverts, aucun Rrom ne sait conjuguer).

Pendant que J-E va au taf, Babik va faire la manche dans le métro avec sa famille, tous «déguisés» en Péruviens.

Pulsar Productions / Ouille Productions / SND / Via telerama.fr

Parce que «Rroms mauvaise réputation, Péruviens très bonne réputation». Pour ceux qui comptent on en est donc à des clichés sur 1) Les Rroms, 2) Les Sikhs, 3) Les Gitans, 4) Les Péruviens.

Pour les remercier de leur hospitalité, Babik et sa famille décident d'inviter J-E, sa femme Daphné et son fils Lionel à diner dans la roulotte qu'ils ont installée dans leur jardin.

Pulsar Productions / Ouille Productions / SND / Via youtube.com

Il leur fait même l'honneur de chanter une chanson de Michel Fugain à leur arrivée.

Au menu du dîner: de la taupe, chassée à la main par Crouch, le cousin de Babik qui est «gentil mais qui n'a pas de cerveau».

Pulsar Productions / Ouille Productions / SND / Via cineday.orange.fr

Un animal avec «des petits yeux comme Chinois», dit Babik avant d'éclater de rire. Le père de famille Rrom est donc aussi raciste! Chouette!

Publicité

À ce stade de l'histoire, la famille Rrom est plutôt bien installée chez les Fougerole: J-E et Daphné leur ont même autorisé l'accès aux toilettes de la maison... après avoir rangé les objets de valeur.

Pulsar Productions / Ouille Productions / SND / Via linternaute.com

Parce que «ce serait vicieux de les tenter». C'est vrai ça, quand même.

Mais quelqu'un ne l'entend pas de cette oreille: le maire de la ville, qui vient se plaindre du désordre.

Pulsar Productions / Ouille Productions / SND / Via youtube.com

Faut dire que le cochon avait commencé à foutre le bordel un peu partout dans la cuisine, dans le jardin et partout ailleurs dans la maison. Et puis de toute façon, la mendicité, ça passe mal à Marnes-la-Coquette.

Coup de pression du maire, donc: si vous n'arrêtez pas les conneries, on va foutre des logements sociaux juste à côté de votre terrain et vous allez moins faire les malins.

Pulsar Productions / Ouille Productions / SND / Via youtube.com

Petite dédicace au 16e arrondissement de Paris.

Histoire de rester en bons termes avec la commune, J-E et sa mif décident de lancer une opération Nouveau Look pour une nouvelle vie. En cinq minutes, il trouve un job à tous les membres de la famille de Babik en âge de travailler, et scolarise les autres.

Pulsar Productions / Ouille Productions / SND / Via youtube.com

Qui a dit que le marché de l'emploi était saturé?

Tous, sauf Lulughia, la fille de Babik qui n'a pas le droit d'aller à l'école et d'entrer en contact avec des garçons parce qu'elle doit rester vierge jusqu'au mariage, sinon Babik va se mettre en colère très fort.

Publicité

Puisqu'elle ne peut pas aller à l'école, on charge Lionel, le fils de J-E qui est méga en chien, d'être le tuteur de Lulughia.

Pulsar Productions / Ouille Productions / SND / Via youtube.com

Autant vous dire que ça va pécho sec.

À ce stade de l'histoire, tout a l'air d'aller plutôt bien. Et du coup, l'éditrice de J-E décide d'inviter des journalistes de M6 (chaîne qui, par ailleurs, produit le film) pour montrer à la France entière à quel point tout va bien.

Ce qui a le dont d'énerver Clément Barzach-Zemmour-Philippot.

Tout va tellement bien que J-E organise, en plus du reportage, une énorme teuf pour présenter la famille Rrom qu'il a accueillie à tous ses potes riches.

Pulsar Productions / Ouille Productions / SND / Via youtube.com

Ils sont hyper contents d'enfin pouvoir rencontrer une famille Rrom, et tout le monde veut prendre des selfies avec Crouch, le cousin «qui n'a pas de cerveau». Bonne ambiance.

C'est à ce moment-là que Daphné découvre un texto sur le portable de son mari. C'est Fidélia, la meuf de l'UNEF (qui avait pécho J-E lors d'un rassemblent à l'université), qui lui envoie une photo de ses fesses.

Pulsar Productions / Ouille Productions / SND / Via youtube.com

«Y A UN CUL SUR TON PORTABLE JEAN-ETIENNE!!!»

Daphné est tellement énervée qu'elle décide pour se venger de «se taper un Rrom». Son choix s'arrête sur Erwano, le faux Rrom, à qui elle demande de la prendre «à la Rrom».

Voilà voilà.

ET LÀ C'EST LE DRAME. Le type chargé de l'expropriation d'Erwano au tout début de l'histoire a balancé à Clément Barzach qu'il n'est pas rrom, mais marseillais.

Pulsar Productions / Ouille Productions / SND / Via youtube.com

Barzach se fait donc un plaisir de faire fuiter l'info à son tour. Du coup, J-E se fait traiter d'imposteur et tous ses potes quittent la soirée. C'est dur la vie.

Mais il y a plus grave: il est méga tard et personne ne sait où Lulughia et Lionel sont passés...

Vous voyez où le réalisateur du film veut en venir.

Et parce que Babik a menacé de lui trancher la gorge si sa fille perdait sa virginité, J-E prend la voiture pour Paris chercher les deux amoureux.

Pulsar Productions / Ouille Productions / SND / Via youtube.com

Babik en profite pour dire de sa fille qu'elle est habillée «comme une poute» parce qu'elle s'était en fait rendu à une soirée, déguisée en Wonder Woman. Ah et il a aussi projet de vérifier son hymen, histoire d'en avoir le cœur net. Bonne ambiance, on vous a dit.

De retour à Marnes-la-Coquette, Lionel avoue tout: oui Babik, on a bien couché ensemble avec ta fille. C'était cool. Mais c'est parce que je l'aime.

Pulsar Productions / Ouille Productions / SND / Via youtube.com

Elle habite dans ton jardin depuis deux semaines mais t'es AMOUREUX, genre. Ok.

Et parce que Babik est très généreux (et ça malgré le «déshonneur» qu'on vient de jeter sur sa famille), il lui propose une solution.

Soit un combat à mort entre lui et Jean-Étienne, soit un mariage entre Lulughia et Lionel. (Toujours pas dans les clichés, hein).

C'est à ce moment là que Lionel prononce une phrase d'une intensité dramatique jamais égalée: «j'aime Lulughia et je suis prêt à devenir Rrom pour l'épouser».

Pulsar Productions / Ouille Productions / SND / Via youtube.com

La procédure pour «devenir Rrom» n'est pas bien explicitée, mais bon. Apparemment c'est possible.

Et alors qu'on ne croit pas que ça va arriver, ça arrive vraiment: les Fougerole partent en famille dans le village natal de Babik, en Roumanie, pour le mariage de leur fils.

Et voilà. C'est la fin. On a quelques questions à poser à propos du film:

Pulsar Productions / Ouille Productions / SND / Via youtube.com

- Est-ce que le Rrom du film était obligé d'être un mangeur de taupes et de hérissons (véridique) sans-gêne, idiot, incapable de faire des phrases de plus de trois mots et qui se torche avec des livres?

- Pourquoi est-ce que le film ressemble plus à une compilation d'épisodes de Scènes de ménage qu'à un long-métrage?

- Y avait aucun acteur d’origine sud-asiatique disponible pour jouer le rôle de Ravi?

- Est-ce que le réalisateur pense vraiment que changer le nom du film c'était suffisant pour rendre le film acceptable?

- Et du coup, est-ce que Christian Clavier peut retourner jouer le rôle d'Astérix?

Sponsorisé