back to top

Cette photo prise après un accouchement a bouleversé des mères sur Facebook

«Personne ne parle vraiment de ces moments après la naissance, quand on a perdu toute dignité...»

Publié le

En voyant cette photo sur Facebook récemment, Jill Krause, écrivaine et mère de quatre enfants, s'est souvenue avec gratitude des infirmières qui l'ont aidée lorsqu'elle accouchait. Elle a partagé la photo ainsi que ses souvenirs sur Facebook, et son texte a reçu beaucoup d'attention.

facebook.com

La photo a été prise par Katie Lacer.

Je n'oublierai jamais les visages des infirmières qui m'ont accompagnée à la salle de bains après avoir accouché de chacun de mes enfants. Cet instant où j'étais si vulnérable, fatiguée, effrayée, chancelante. Mon gros ventre se dégonflait, et ma pudeur avait depuis longtemps disparue. Elles m'ont traitée avec tant de gentillesse et de dignité. Pour moi, c'est dans ces instants que j'ai pris conscience, et que j'ai eu la confirmation, que j'avais de nombreuses personnes à mes côtés, même si ce n'était qu'un court instant dans la salle de bains, aux toilettes, pendant qu'une infirmière attentionnée me montrait comment fixer un bloc de glace à aux sous-vêtements jetables post-accouchements. Cette photo prise par mon amie me replonge dans ces instants. C'est comme si je pouvais sentir l'odeur du Dermaplast. Levons notre verre pour ces infirmières, ces doulas et toutes ces autres personnes qui nous montrent comment fabriquer des sous-vêtements doublés de glace (ou qui nous aident lors de notre première douche après une césarienne!) <3

Publicité

L'article de Jill Krause a été partagé plus de 24.000 fois dans les vingt-quatre heures qui ont suivies sa publication.

Katie Lacer / Via mommaktshoots.com

En photo: Nicole Sichting, infirmière sage-femme, à l'hôpital Clark Memorial, à Jeffersonville, dans l'Indiana.

Des mamans se sont rapidement mises à commenter l'article avec leurs propres histoires, exprimant leur gratitude envers les infirmières qui ont croisé leur chemin.

Katie Lacer / Via mommaktshoots.com

En photo: Jacqui McMillian-Bohler, infirmière sage-femme à l'université de Louisville, dans le Kentucky.

Katie Lacer / Via mommaktshoots.com

En photo: Joanie McConnell, infirmière sage-femme à l'université de Louisville dans le Kentucky.

«Je n'oublierai jamais l'instant, où pendant que je poussais, j'ai éloigné mon visage de la poitrine de l'infirmière à mes côtés et j'ai vu sa blouse TREMPÉE par mes larmes et ma transpiration. J'ai dû dire quelque chose comme "Oh mon dieu, je suis désolée!" Et elle a répondu, "Ma chérie, c'est une nouvelle vie qui a taché ma blouse. Je ne voudrais être nulle part ailleurs. Et maintenant, sortons ce bébé de là."» —Leigh Kathleen, Facebook

Katie Lacer / Via mommaktshoots.com

En photo: une infirmière sage-femme qui apporte du réconfort pendant une césarienne non prévue.

«Je n'oublierai jamais cette infirmière qui m'a aidée à atteindre la salle de bains la première fois après avoir accouché de ma fille. Je saignais et quand je me suis mise debout, c'était tellement humiliant... Mais elle n'a pas cillé. Je n'arrêtais pas de m'excuser et elle ne faisait que me rassurer que ce n'était rien. Je n'oublierai jamais le moment où je la regardais me nettoyer les jambes et je pensais au fond de moi: quand Dieu dit d'aimer son prochain, voilà ce que ça veut vraiment dire.» —Tiffany Barnes

Katie Lacer / Via mommaktshoots.com

En photo: Katie Isaac, infirmière sage-femme, aidant une maman lors de son accouchement à domicile.

«Personne ne parle vraiment des moments qui suivent, quand votre dignité a disparu, que votre corps a subi des choses que vous n'auriez jamais cru possibles, que ça fait mal et que vous êtes sous le choc mais que vous aimeriez aussi un peu mourir. Les infirmières le savent.» —Mandy Morrison, Facebook

Katie Lacer / Via mommaktshoots.com

En photo: une infirmière de l'unité néonatale de soins intensifs à l'hôpital Norton pour mères et enfants dans le Kentucky discute des soins à donner à l'un des triplés prématurés d'Amanda et Lauren Vinova.

«Mon mari et moi avons perdu une petite fille à 23 semaines de grossesse il y a deux ans, et j'ai accouché de notre fils en mai dans ce même hôpital. Toutes les infirmières qui se sont occupées de moi connaissaient notre histoire, et quand mon fils est né, il ne respirait pas. On l'a immédiatement mis en couveuse et soins intensifs et je ne pouvais pas arrêter de sangloter. Les infirmières pleuraient avec moi. Elles m'ont caressée les cheveux et le dos, et elles ont fait tout ce qu'il était possible de faire pour me permettre d'aller voir mon joli garçon dans l'unité de soins intensifs pour nourrissons.» —Lauren Self, Facebook

Venez découvrir d'autres magnifiques photos de naissance prises par Katie Lacer ICI.

Ce post a été traduit de l'anglais.

Sponsorisé

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss