back to top

Les facs françaises vs les facs américaines

L'herbe est toujours plus verte chez le voisin.

Publié le

1. Le prix des études

En France : l’éducation est perçue comme un droit, et les études sont presque gratuites dans les universités publiques (environ 500 euros/an par étudiant).

Aux Etats-Unis : l'éducation supérieure est un luxe réservé aux plus riches et et à ceux prêts à s'endetter sur 20 ans. Les frais de scolarité annuels, par étudiant, s’étalent, selon les universités, entre 15 000 et 50 000 dollars (parfois même un peu plus dans le cas des institutions privées les plus prestigieuses).

2. L’inscription à la fac

En France : un dossier pas très fastidieux et deux clics sur internet.

Aux Etats-Unis : un processus long et un dossier qui pèse quelques kilos. Toute activité extra-scolaire, bénévole et associative doit être mise en avant et peut influer sur la décision finale.

3. Les bibliothèques

En France : à part quelques exceptions, c'est fermé le dimanche et en soirées.

Aux Etats-Unis : d'énormes bâtiment sur plusieurs étages, ouverts 24/7.

4. Le système de bourses

Giphy.com / Via Giphy.com

En France : c'est en fonction des ressources.

Aux Etats-Unis : c'est en fonction du mérite.

5. Quand un prof demande si les étudiants ont des questions

En France : c'est une question rhétorique. Il ne faut surtout pas poser de question. Ni prendre la parole.

Aux Etats-Unis : les étudiants sont fortement encouragés à participer en classe.

6. Le rapport aux profs en général

En France : Vous ne les appelez pas. JAMAIS. De toute façon, ils n'ont pas de temps à vous accorder.

Aux Etats-Unis : vous les appelez par leur prénom, vous avez leur numéro de portable, et pouvez les joindre facilement.

7. Le moyen de transport des étudiants

Giphy.com / Via Giphy.com

En France : les transports en commun, de préférence bondés.

Aux Etats-Unis : la voiture personnelle.

8. Le rythme universitaire

Giphy.com / Via Giphy.com

En France : environ une vingtaine d'heures de cours par semaine.

Aux Etats-Unis : Environ une dizaine d'heures de cours. Cependant il y a beaucoup de lectures à faire chez soi (ce qui explique les bibliothèques supers équipées et ouvertes non-stop) et de dissertations d'une dizaine de pages - appelées « essays » - à rendre tout au long de l'année.

9. L'alimentation pendant les années de fac c’est

En France : le Crous ou les pâtes midi et soir.

Aux Etats-Unis : il y a les cafétérias - appelées dinning halls - qui proposent une alimentation riche en glucides et des buffets à volonté (« all-you-can-eat »).

10. La conséquence de cette alimentation

Giphy.com / Via Giphy.com

En France : les étudiants prennent généralement un peu de poids durant leurs études (les parents ne sont plus là pour veiller à une bonne alimentation).

Aux Etats-Unis : le phénomène inévitable du « freshman fifteen ». L''expression est utilisée pour parler de la prise de poids (environ 15 pounds, soit 7,5 kg) que prennent les étudiants en première année de fac.

11. Le logement étudiant

En France : un studio de 9m2, avec toilettes sur le palier.

Aux Etats-Unis : tout le monde sur le campus. La première année, les étudiants partagent leur chambre avec un coloc et des douches et toilettes collectives avec tout leur étage. Le tout pour un loyer souvent élevé.

12. Les activités extra-universitaires

Giphy.com / Via Giphy.com

En France : les quoi ?? (Peu d'universités françaises proposent des activités en dehors de leurs heures de cours).

Aux Etats-Unis : une liste d'une centaine d'activités différentes, pour tous les goûts.

13. Le plagiat

Giphy.com / Via Giphy.com

En France : un mal qui est de plus en plus répandu avec l'essor d'internet, mais encore trop peu combattu. Certes il existe quelques logiciels pour déceler le fameux « copier-coller » mais c'est encore limité.

Aux Etats-Unis : on ne plaisante pas avec la pratique du plagiat. On peut être renvoyé d'une université pour cela.

14. La vie festive

En France : des soirées dans des apparts, où après minuit, les voisins appellent les flics. Sinon il y a les bars, mais ça coûte cher.

Aux Etats-Unis : Les fêtes des fraternités et sororités (notamment durant la semaine dite d' « intégration »).

15. L'image que les étudiants se font de la Sorbonne

En France : des amphis en piteux états et des annexes à Clignancourt.

Aux Etats-Unis : un campus prestigieux, qui rassemble l'élite de l'élite.

16. Le prestige de la fac

Giphy.com / Via Giphy.com

En France : les facs se font un peu concurrence, mais les élèves ne cultivent pas fièrement l'appartenance à telle ou telle université.

Aux Etats-Unis : la fac est revendiquée comme une marque, une identité, une fierté même. Tout un marketing s'opère autour d'elle. Sweatshirts, teady bears, blousons qui arborent fièrement les noms « Cornell », « Columbia », « Harvard ».

17. Les chorales ça ressemble à ...

En France : au mieux, une imitation du film « Les choristes », un truc ennuyeux et pas très sexy.

Aux Etats-Unis : à « Glee », ou « Pitch Perfect » (« The Hit Girls » en VF).

18. Le système de notation

En France : un système de notes qui s'étale de 1 à 20, avec mentions. Mais ne vous leurrez pas, obtenir 19/20 ou 20/20 est quasi impossible. Vous vous contenterez d'un 17/20 (mention très bien, c'est déjà pas mal) avec en prime un prof qui va vous expliquer pendant 30 minutes tout ce qui n'allait pas dans votre mémoire.

Aux Etats-Unis : un système de lettres de A+, A , B à F. Contrairement au système de notation français, de l'autre côté de l'Atlantique, obtenir un A est monnaie courante. Il suffit de faire un petit effort.

19. Le sport à la fac

Giphy.com / Via Giphy.com

En France : il n'y en a pas. Ou sinon les installations sont super vétustes.

Aux Etats-Unis : la pratique d'un sport au lycée peut permettre d'obtenir une bourse d'étude et d'être l'élève le plus en vue !

20. L'obtention du diplôme de fin d'études

Giphy.com / Via Giphy.com

En France : des heures d'attente dans un bureau administratif pour obtenir une copie conforme de votre diplôme.

Aux Etats-Unis : une énorme cérémonie avec tenue de circonstance, parents, grands-parents, ...