Aller directement au contenu
    Posted on 31 août 2016

    27 anecdotes sur le métier de professeur des écoles

    Oui, on déteste se faire inspecter.

    1. La rentrée est vraiment, VRAIMENT stressante, même quand on a des années d'enseignement derrière soi.

    NBC / Via reactiongifs.me

    Mais encore plus pour les enseignants en début de carrière, qui apprennent parfois leur affectation (l'école dans laquelle ils vont travailler, le niveau dont ils auront la charge) à quelques jours du début des cours.

    2. Parce que oui, il faut attendre un certain temps avant d'obtenir un poste de titulaire.

    20th Century Fox / Via tumblr.com

    Pour être précis: il faut obtenir un certain nombre de points, attribués en fonction de l'ancienneté et de la situation de l'enseignant (nombre d'enfants, expérience en zone d'éducation prioritaire, etc.) avant d'obtenir un ~vrai~ poste.

    3. Quand on n'a pas préparé la rentrée, on bluffe comme on peut.

    OVO / Via popkey.co

    Avec les petits, c'est plus facile. On prépare des activités basiques de mise en place de la classe: étiqueter les cahiers, les portemanteaux, décorer les classeurs, un petit jeu dans la cour pour se présenter, et ça passe.

    4. Chez les plus petits toujours, la rentrée c'est beaucoup de pipi, de caca et parfois du vomi.

    TF1 / Via blogduneotaku.tumblr.com

    Ça fait rêver, hein?

    5. On ne voit presque que les parents des mauvais élèves... et ceux des très bons.

    Roc Nation / Via popkey.co

    (En général, ils aiment bien être rassurés sur le génie de leur progéniture.)

    6. On sait très bien quand un parent est pas hyper heureux d'avoir son enfant dans notre classe.

    Westbury Road / Roc Nation / Via giphy.com

    Et quand au contraire, ils sont ravis de ne pas être tombés sur un collègue.

    7. La salle des maîtres, c'est un peu le paradis du chocolat.

    Warner Bros. / Via khadijasayshi.blogspot.fr

    Et en général, nos collègues pensent toujours à nous ramener de voyage des trucs bons à manger.

    8. En gros, c'est comme une coloc.

    NRJ12 / Via realitealafrancaise.com

    «C'est toujours le/la même qui fait la vaisselle», «elle a mangé dans sa classe et n'a pas ramené les fourchettes», la base.

    9. Les sorties scolaires c'est sympa, mais c'est avant tout une grande source d'angoisse...

    NRJ12 / Via tumblr.com

    Préparer l'itinéraire, tout chiffrer, trouver des parents pour accompagner, vérifier qu'on n'a perdu personne toutes les dix minutes: une galère.

    10. ... d'autant plus que certains parents se comportent parfois comme des enfants.

    ABC / Via giphy.com

    Quand ils ne viennent pas tout simplement plus pour la sortie proposée que pour encadrer les élèves.

    11. En petite section de maternelle, on se repose parfois un peu sur les enfants qui sont habitués à la vie en groupe.

    Netflix / Via giphy.com

    Comprenez: ceux qui arrivent tout droit de la crèche et n'ont pas passé les premières années de leur courte vie exclusivement avec leurs parents. Ils aident les autres à se sentir mieux, et c'est beaucoup plus facile à gérer pour nous.

    12. Les «livrets de compétence» qu'on doit remplir pour chaque élève sont parfois difficiles à comprendre, même pour des adultes.

    Warner Bros. / Via giphy.com

    Beaucoup, BEAUCOUP de charabia.

    13. Et faire ses bulletins est une plaie.

    Significant Productions / Via giphy.com

    Ça prend mille ans.

    14. On déteste se faire inspecter.

    NRJ12 / Via tumblr.com

    C'est hyper stressant, et certains d'entre nous essayent parfois d'y échapper.

    15. On suit exactement la même formation, qu'on enseigne en première section de maternelle ou en CM2.

    Columbia / Sony BMG / Via giphy.com

    Une formation qui est d'ailleurs de plus en plus pauvre en expérience de terrain.

    16. ON N'A PAS QUINZE SEMAINES DE CONGÉS PAYÉS.

    Bravo / Via giphy.com

    On est payés sur dix mois, et les deux mois de vacances d'été que vous semblez tous nous envier sont des congés sans solde.

    17. On se soucie VRAIMENT du bien-être des enfants et de leurs progrès.

    Comedy Central / Via giphy.com

    On n'est pas des fumistes, et on a vraiment à cœur de les faire réussir (et en partie parce que les nouveaux programmes insistent sur la bienveillance et ~l'évaluation positive~).

    18. Et certains parents nous en sont vraiment reconnaissants.

    Music Choice / Via giphy.com

    Au point de nous arrêter au supermarché des années après que leur gosse a quitté notre classe, juste pour nous dire merci.

    19. On embarque chez nous les restes des goûters d'anniversaire.

    NBC / Via tenor.co

    Et quand on a des enfants, on leur refile aussi une partie du butin.

    20. On est vite mis au courant de toutes les nouvelles tendances en matière de jouets.

    RCA / Via tumblr.com

    Et bien souvent, on a à régler des disputes de joujoux à la récré.

    21. Et on oublie parfois de rendre aux élèves ce qu'on leur a confisqué.

    Interscope / Via giphy.com

    Déso!

    22. En maternelle, il ARRIVE que les profs s'endorment en même temps que les élèves pendant la sieste.

    NBC / Via giphy.com

    Comprenez-nous: on est enfermés, bien au chaud, dans le noir, c'est difficile d'y résister.

    23. En hiver, quand un-e collègue est sur le point de tomber malade, on sait qu'on risque de se taper ses élèves dans le fond de notre classe pendant quelques jours.

    NRJ12 / Via louise-marie5.skyrock.com

    Pas le choix!

    24. On aime ce qu'on fait, sinon on ne le ferait pas.

    20th Century Fox / Via giphy.com

    Faut dire qu'en même temps, on est pas hyper bien considérés, ni par l'opinion publique, ni par la classe politique... Alors autant aimer notre travail!

    25. C'est toujours difficile d'avoir à changer d'école.

    Disney / Pixar / Via giphy.com

    Perdre ses repères, dire au revoir aux collègues avec lesquels on s'entendait le mieux, quitter les enfants qu'on a vu évoluer.

    26. Et les fins d'année sont toujours tristes...

    FOX / Via giphy.com

    On pleure beaucoup, et plus encore quand on enseigne en CM2 et qu'on doit quitter des enfants qu'on a fait grandir.

    27. ... mais presque toujours chargées de cadeaux.

    HBO / Via wifflegif.com

    Fleurs, chocolats, et offrandes en tout genre. Dans la salle des maîtres, il n'est pas rare qu'on s'adonne à un concours de qui a reçu le plus beau bouquet ¯\_(ツ)_/¯

    BuzzFeed Daily

    Keep up with the latest daily buzz with the BuzzFeed Daily newsletter!

    Newsletter signup form