Aller directement au contenu
  • meufs badge

13 films ou séries qu’il est difficile de regarder de la même façon en 2018

Les changements sociaux sont passés par là, et certaines œuvres vieillissent moins bien que d'autres.

On a demandé à la communauté BuzzFeed de nous dire quelles étaient les séries ou les films qu'ils avaient qu'ils voyaient différemment maintenant qu'ils étaient adultes. Voici leurs réponses.

1. L'Auberge espagnole (2002)

Ce Qui Me Meut

«J’ai revu L’Auberge espagnole récemment et je me suis rendu compte à quel point l’histoire entre Xavier (Romain Duris) et Anne-Sophie (Judithe Godrèche) est problématique. Dans le film, l’amie lesbienne de Xavier, Isabelle, lui dit que pour être "le roi du pétrole" et "donner du plaisir", il faut "maintenir bien fort" une femme, "l’empêcher de bouger" et que "contrairement à toutes les conneries qu’elles pourront dire là-dessus, la plupart des femmes ont envie de (...) d’être prisonnières".

Plus tard, alors qu’il se promène avec Anne-Sophie sur les hauteurs de Barcelone, Xavier met en pratique les conseils d’Isabelle et tente d'embrasser Anne-Sophie de force dans une scène plutôt malaisante, où il la tient par les fesses tandis qu’elle proteste et le repousse longuement, avant de finir par ~succomber ~, le tout sur une musique qui souligne le prétendu romantisme de la situation. C’est à partir de ce moment du film qu’Anne-Sophie va régulièrement tromper son compagnon avec Xavier. Quand j’ai vu cette scène au début des années 2000, je n’avais pas spécialement calculé, mais en la revoyant récemment, elle m’a mis mal à l’aise et je me suis rendu compte à quel point elle entretenait la culture du viol.» — Pierre

2. Gossip Girl (2007)

CW / Via wifflegif.com

«L'ayant regardé jeune, je ne voyais pas autant la superficialité de cette série. Aujourd'hui, je ne vois plus que cette dimension superficielle et le creux de certains sujets et thèmes abordés. La série met en avant une vision très "bourgeoise" avec des personnages privilégiés/riches/blancs (+ peu de diversité en termes de catégories socio-professionnelles). La série met en avant des jugements sur le physique ou le comportements des personnages, la manière dont ils s'habillent, etc.» — Julia

«Comme beaucoup de mes copines j'ai adoré Gossip Girl étant ado. J'étais en admiration devant le dressing de Blair et Serena et surtout, je rêvais d'un amour aussi passionnée celui de Blair et Chuck. Sauf que je ne me rendais pas encore compte à quel point la relation de Blair et Chuck était abusive. À cela s'ajoute le fait que Chuck est aussi un prédateur/violeur.» — Evangeline

«Il y a d'abord une grande glorification du cyberharcèlement qui est un peu le thème récurrent de la série. Mais surtout, dans les premiers épisodes, il est mentionné qu’un des personnages est un violeur récurrent et on assiste a une tentative de viol, or ces faits ne sont plus abordés dans la série ou alors ils en parlent comme quelque chose de normal, et le personnage en question ne subit jamais aucune conséquence alors que tout le monde est au courant.» — Emma

3. Pocahontas (1995)

Walt Disney Pictures

«Le colonialisme est un sujet trop lourd et complexe pour un film Disney et il est difficile de regarder ce film en en ayant appris plus sur l'histoire des amérindiens et la manière dont ils sont encore traités à l'heure actuelle.» — Louison

4. Kaamelott (2005)

CALT

«Misogynie et homophobie : un bon nombre de moments comiques et de blagues se font sur un genre de comparaison rabaissantes pour femmes et/ou les homosexuels. "Je suis pas une femelette", "Je vais pas dormir avec un autre homme", je n'ai pas tous les exemples en tête mais j'ai eu vraiment l'impression que c'était un ressort comique beaucoup trop utilisé dans la série sans qu'à un seul moment cela ne soit contredit.» — Lilou

«L'humour est toujours là, mais le traitement des femmes est vraiment horrible dans la série. Le truc, c'est que l'époque médiévale ne donnait pas de rôle-clé aux femmes (même pas à Guenièvre) du coup, le patriarcat se lâche et on entend le pire du pire.» — maellemiel

5. Ally McBeal (1997)

FOX / Via giphy.com

«Ça reste très drôle et il y a encore plein de choses que j'aime bien, mais je suis hallucinée de l'homophobie, de la grossophobie, de la transphobie et sur les deux premières saisons de la misogynie de la série.» — dothy

6. La Petite Sirène (1989)

Disney

«Enfant, je trouvais l'héroïne complètement badass de s'émanciper de la figure hyper protectrice de son père, pour conquérir sa propre liberté et surpasser tous les dangers pour vivre son amour avec un humain. Aujourd'hui, je trouve carrément problématique que le prince tombe amoureux d'une femme totalement MUETTE, et encore plus qu'Ariel sacrifie sa queue de poisson, soit sa vraie nature, son moteur, pour une paire de gambettes et être acceptée par un mec qui ne l'aime donc que pour son apparence. Qu'est-ce que ça dit aux jeunes filles et jeunes garçons ? Soit belle ou beau, tais-toi, et ton ou ta princesse viendra ?» — Anthony Vincent

7. How I Met Your Mother (2005)

CBS / Via imgfave.com

«L'idée de la masculinité incarné par le personnage de Barney.» — Jeanne

8. Le Roi Lion (1994)

Walt Disney Pictures

«Ça m’arrache la bouche de dire ça, mais je trouve que le dessin animé est très traditionaliste. Quand j’analyse trop, j’ai l’impression que le message général est que chaque personne doit rester “à sa place” dans la société. Mais bon, l’émotion me prend toujours autant quand je le vois, et la suite rattrape vraiment le coup, donc j'apprécie toujours autant l’œuvre dans sa globalité.» — Sah

9. Les Malheurs de Sophie (1998)

France 3 / Canal J

«Mon prof d'histoire de L2 m'a ouvert les yeux sur le fait que c'était une œuvre profondément sexiste, entre autres. Et ça me gêne car personne ne m'en avait parlé, on m'a laissé avoir pour modèle ce dessin animé sans l'accompagner d'une discussion.» — Camille

10. Les Frères Scott (2003)

CW

«Les personnages de couleur ne sont là que pour mettre en valeur les personnages principaux. On ne sait même pas quels sont leurs problèmes en tant que lycéens et jeunes adultes dans un lycée en Caroline du Nord ou du Sud, je ne sais plus (un ancien État esclavagiste en tout cas). Il y avait une absence de réelle représentation.» — Aurélie

11. Un prince à New York (1988)

Paramount Pictures

«Caricature des Africains.» — TheBlackHermione

12. La Vie de famille (1989)

ABC

«Steve Urkel peut être considéré comme un harceleur envers Laura. À plusieurs reprises, elle lui dit qu’elle ne veut pas sortir avec lui mais il continue. Ça devient même une ligne conductrice de la série.» — MD

13. Léon (1994)

Les Films du Dauphin

«L'histoire d'amour borderline pédophile, entre l'adulte Léon et l'enfant Mathilda, que je n'ai réalisée que plus tard.» — Francine Pips

BuzzFeed Daily

Keep up with the latest daily buzz with the BuzzFeed Daily newsletter!

Newsletter signup form