back to top

Elle l'empêche de se suicider, 10 ans plus tard ils se marient

«Ce soir-là, j'ai commencé à écrire les mots avec lesquels je ferais ma demande en mariage dix ans plus tard.»

Publié le

Il y a fort longtemps, en colonie de vacances, quand j'avais 13 ans, la plus jolie fille que j'ai jamais vue est venue me voir et m'a dit: «Le noir te va bien.» Je ne sais pas pourquoi. Nous avons parlé et sommes devenus amis. Nous avons échangé nos pseudos AIM (c'était l'époque), et nous sommes restés en contact pendant un moment.

Nous nous sommes perdus de vue au lycée, mais je peux vous jurer qu'il n'y a pas eu un seul jour sans que je ne pense à cette fille. Encore aujourd'hui, je ne suis pas sûr de pouvoir dire pourquoi – je n'arrivais pas à l'oublier.

Kevin Walsh explique ensuite qu'il a fait une grosse dépression pendant le lycée, et qu'il a fini par décider de mettre fin à ses jours.

Et 5-10 secondes avant que je ne me suicide, mon téléphone a sonné. J'ai regardé qui m'appelait car je ne pouvais pas mourir sans savoir. C'était un numéro que je n'ai pas reconnu. J'ai décroché et c'était elle.

Je lui ai demandé ce qui se passait, et elle a répondu qu'elle avait eu le sentiment qu'il fallait qu'elle m'appelle. Ça faisait un an que l'on ne s'était pas parlé, et il fallait qu'elle m'appelle à ce moment-là. Pour faire court, elle m'a questionné, j'ai craché le morceau, et elle m'a convaincu de ne pas le faire. Elle a littéralement dit: «Quoi? Ne fais pas ça.» Et c'est tout.

Elle m'a fait promettre de l'appeler le lendemain, et nous avons raccroché. Ce soir-là, j'ai commencé à écrire les mots avec lesquels je ferais ma demande en mariage dix ans plus tard.

Publicité

Sans surprise, sa réponse compte déjà plus de 298.000 vues. «Les commentaires ont été incroyablement gentils. Ce sont pour la plupart des félicitations et des encouragements», raconte Kevin Walsh à BuzzFeed.

«Il y a un certain pouvoir dans le fait de le dire à voix haute. Il y a de grandes chances pour qu'au moment où ça sortira de votre bouche, vous réalisiez que ce n'est pas du tout ce que vous voulez», ajoute-t-il.

Publicité

Merci, Kevin Walsh, d'avoir partagé votre histoire et rappelé aux autres que les choses s'améliorent.

Si vous, ou quelqu'un que vous connaissez, traversez une mauvaise passe, que vous vous sentez déprimé, ou que vous songez à vous faire du mal, vous pouvez trouvez des ressources ici.

Ce post a été traduit de l'anglais.