back to top

Voilà pourquoi vous devriez toujours vous doucher avant d'entrer dans une piscine

Selon une étude, la plupart des adultes vont nager après avoir eu la diarrhée.

Publié le

C'est le début de l'été, bientôt les vacances, et tout le monde s'apprête à aller se baigner à la mer mais aussi à la PISCINE.

bTV / Via imgur.com

Laissez-nous donc casser l'ambiance: selon une étude américaine récente, il paraît que les piscines sont remplies de diarrhée.

Le sondage, mené par le Conseil américain sur la qualité de l'eau et la santé, a obtenu les résultats suivants:* Un adulte sur quatre (25%) va nager moins d'une heure après avoir eu la diarrhée.* La moitié des adultes (52%) se douche rarement, voire jamais, avant de nager dans une piscine.* Trois adultes sur cinq (60%) admettent boire la tasse quand ils nagent dans une piscine.Avant de nous pencher plus en détail sur ces observations, parlons rapidement des microbes dans la piscine. Quand vous entrez dans une piscine, tout ce que vous avez sur le corps, la sueur, la saleté, les huiles ou encore les liquides corporels, finissent dans l'eau, comme dans une baignoire de taille géante. Alors oui, la plupart des piscines sont pleines de microbes, et dans la majeure partie des cas, c'est pas hyper grave. Nous ne vivons pas dans un monde stérile et la plupart des microbes sont inoffensifs. En plus, nous avons à notre disposition des produits chimiques comme le chlore pour garder les piscines propres. Mais il peut quand même y avoir de mauvais microbes qui sont indésirables dans une piscine, il s'agit des agents pathogènes, ou de tout virus, bactérie et autres organismes qui provoquent des infections ou des maladies. Ce sont les corps et la matière fécale qui transportent ces bactéries jusque dans les piscines où d'autres nageurs peuvent ensuite être infectés. C'est comme ça que les maladies se propagent dans l'eau.
Roman Sigaev / Getty Images / Via thinkstockphotos.com

Le sondage, mené par le Conseil américain sur la qualité de l'eau et la santé, a obtenu les résultats suivants:

* Un adulte sur quatre (25%) va nager moins d'une heure après avoir eu la diarrhée.

* La moitié des adultes (52%) se douche rarement, voire jamais, avant de nager dans une piscine.

* Trois adultes sur cinq (60%) admettent boire la tasse quand ils nagent dans une piscine.

Avant de nous pencher plus en détail sur ces observations, parlons rapidement des microbes dans la piscine. Quand vous entrez dans une piscine, tout ce que vous avez sur le corps, la sueur, la saleté, les huiles ou encore les liquides corporels, finissent dans l'eau, comme dans une baignoire de taille géante. Alors oui, la plupart des piscines sont pleines de microbes, et dans la majeure partie des cas, c'est pas hyper grave. Nous ne vivons pas dans un monde stérile et la plupart des microbes sont inoffensifs. En plus, nous avons à notre disposition des produits chimiques comme le chlore pour garder les piscines propres.

Mais il peut quand même y avoir de mauvais microbes qui sont indésirables dans une piscine, il s'agit des agents pathogènes, ou de tout virus, bactérie et autres organismes qui provoquent des infections ou des maladies. Ce sont les corps et la matière fécale qui transportent ces bactéries jusque dans les piscines où d'autres nageurs peuvent ensuite être infectés. C'est comme ça que les maladies se propagent dans l'eau.

Alors, apparemment, un adulte sur quatre va piquer une tête moins d'une heure après avoir eu la diarrhée. Mais en réalité, par souci sanitaire, il faudrait attendre deux semaines pour éviter de contaminer la piscine.

Oui, deux semaines, ça peut paraître une éternité, mais le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies avertit que c'est le temps qu'il faut au corps pour évacuer les agents pathogènes qui provoquent des diarrhées et qui peuvent rendre les autres malades. «Même si vous vous sentez mieux et que vous n'avez pas de symptôme, vous pouvez répandre des millions, voire des milliards, de germes de diarrhée dans la piscine», Kelly Reynolds, doctorante et experte en microbes à l'université de l'Arizona, explique-t-elle dans un autre entretien avec BuzzFeed.Malheureusement, peu de gens sont au courant de la règle des deux semaines et peu de gens s'y conforment. Étant donné qu'environ 89 millions de gens nagent dans les piscines chaque été aux États-Unis et que 25% des adultes nagent presque immédiatement après avoir eu la diarrhée. Ça veut dire que le risque de contamination est assez élevé. C'est pour cette raison qu'il est primordial de se doucher avant de nager et d'éviter d'avaler de l'eau de piscine. Mais ces règles ne sont pas toujours suivies à la lettre, nous reviendrons sur ce point.
Instagram: @miekoc.harr / Via instagram.com

Oui, deux semaines, ça peut paraître une éternité, mais le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies avertit que c'est le temps qu'il faut au corps pour évacuer les agents pathogènes qui provoquent des diarrhées et qui peuvent rendre les autres malades.

«Même si vous vous sentez mieux et que vous n'avez pas de symptôme, vous pouvez répandre des millions, voire des milliards, de germes de diarrhée dans la piscine», Kelly Reynolds, doctorante et experte en microbes à l'université de l'Arizona, explique-t-elle dans un autre entretien avec BuzzFeed.

Malheureusement, peu de gens sont au courant de la règle des deux semaines et peu de gens s'y conforment. Étant donné qu'environ 89 millions de gens nagent dans les piscines chaque été aux États-Unis et que 25% des adultes nagent presque immédiatement après avoir eu la diarrhée. Ça veut dire que le risque de contamination est assez élevé. C'est pour cette raison qu'il est primordial de se doucher avant de nager et d'éviter d'avaler de l'eau de piscine. Mais ces règles ne sont pas toujours suivies à la lettre, nous reviendrons sur ce point.

La diarrhée pose problème car elle peut contaminer la piscine toute entière par le biais d'agents pathogènes et contaminer les autres nageurs.

Nous savons déjà que les piscines contiennent des matières fécales et les enfants qui ont des «accidents» ne sont pas les seuls responsables. Nous portons tous de petits résidus de matière fécale sur le corps, à moins de se savonner ou d'utiliser un bidet en continu, toute la journée.

«Les adultes répandent en moyenne 0,14g de matière fécale à chaque fois qu'ils nagent, ce qui équivaut au poids d'un petit pois», explique Kelly Reynolds. Les enfants répandent encore plus d'excréments, et ne parlons même pas de ces «couches maillots de bain».

Mais contrairement aux excréments normaux, la diarrhée contient souvent des agents pathogènes. Ceux-ci comprennent des bactéries (l'E. coli, les shigelles, les campylobacters), des virus (l'hépatite A, le typhoïde) et des parasites (les giardia, le cryptosporidium). Ces agents pathogènes diarrhéiques se répandent à travers l'eau, la nourriture ou des surfaces contaminées, par voie fécale-orale.

La plus grande source de préoccupation est un affreux parasite appelé cryptosporidium, qui est la cause la plus commune de maladie diarrhéique et d'épidémies dans les piscines.

Le cryptosporidium se propage lorsque quelqu'un avale de l'eau de piscine contaminée par la diarrhée qu'un nageur infecté a répandue. Seules quelques germes de cryptosporidium suffisent à contaminer quelqu'un. Le cryptosporidium peut donner la diarrhée, la nausée, provoquer un manque d'appétit ou de sommeil, une perte de poids, des crampes à l'estomac ou des douleurs et de la fièvre. Même chez les personnes munies d'un bon système immunitaire, le cryptosporidium peut rester dans l'intestin et déclencher des symptômes qui durent plusieurs semaines. Il n'y a pas de cure ou d'antibiotique pour le soigner, la seule chose à faire est d'attendre que ça se passe. En général, le parasite disparaît tout seul, mais il peut provoquer de sérieux problèmes pour les personnes ayant des systèmes immunitaires affaiblis, comme les personnes atteintes du VIH ou du SIDA. Bien qu'il soit courant, ce parasite n'est pas très bien connu. 72% des adultes interrogés lors de ce sondage ne savaient pas que le cryptosporidium était un parasite souvent propagé dans l'eau. Et il peut se propager depuis votre corps à travers la matière fécale, même quand vous vous sentez mieux.
CDC / Via cdc.gov

Le cryptosporidium se propage lorsque quelqu'un avale de l'eau de piscine contaminée par la diarrhée qu'un nageur infecté a répandue. Seules quelques germes de cryptosporidium suffisent à contaminer quelqu'un. Le cryptosporidium peut donner la diarrhée, la nausée, provoquer un manque d'appétit ou de sommeil, une perte de poids, des crampes à l'estomac ou des douleurs et de la fièvre.

Même chez les personnes munies d'un bon système immunitaire, le cryptosporidium peut rester dans l'intestin et déclencher des symptômes qui durent plusieurs semaines. Il n'y a pas de cure ou d'antibiotique pour le soigner, la seule chose à faire est d'attendre que ça se passe. En général, le parasite disparaît tout seul, mais il peut provoquer de sérieux problèmes pour les personnes ayant des systèmes immunitaires affaiblis, comme les personnes atteintes du VIH ou du SIDA.

Bien qu'il soit courant, ce parasite n'est pas très bien connu. 72% des adultes interrogés lors de ce sondage ne savaient pas que le cryptosporidium était un parasite souvent propagé dans l'eau. Et il peut se propager depuis votre corps à travers la matière fécale, même quand vous vous sentez mieux.

Bien sûr, le chlore est très efficace pour détruire les germes, mais il se trouve que le cryptosporidium est résistant au chlore et peut survivre dans les piscines pendant plusieurs jours.

Selon le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies, le cryptosporidium est doté d'une carapace extérieure solide qui lui permet de survivre dans les piscines, même si elles sont chlorées comme il faut. «Le chlore ne vient pas facilement à bout du cryptosporidium qui peut vivre jusqu'à dix jours dans des piscines bien traitées», explique Michele Hlasva, chef du programme de natation saine du Centre américain de contrôle et de prévention des maladies, dans le rapport. Voilà pourquoi il est important de garder le parasite hors des piscines en premier lieu.
Davizro / Via gettyimages.com

Selon le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies, le cryptosporidium est doté d'une carapace extérieure solide qui lui permet de survivre dans les piscines, même si elles sont chlorées comme il faut.

«Le chlore ne vient pas facilement à bout du cryptosporidium qui peut vivre jusqu'à dix jours dans des piscines bien traitées», explique Michele Hlasva, chef du programme de natation saine du Centre américain de contrôle et de prévention des maladies, dans le rapport. Voilà pourquoi il est important de garder le parasite hors des piscines en premier lieu.

Se laver le corps (hum, hum, les parties intimes) peut réduire le risque de contamination, mais la plupart des gens ne se lavent pas avant d'aller se baigner.

Ça peut paraître contre-intuitif de se doucher avant de sauter à l'eau, mais réfléchissez-y: si vous ne vous rincez pas, la piscine devient somme toute une énorme baignoire de corps sales. Sans oublier que le chlore dans la piscine perd de son effet au contact de la sueur, des écrans solaires et des produits esthétiques pour les cheveux et la peau. Alors avant de plonger, allez-vous rincer. La douche est un moyen de se protéger et de protéger les autres nageurs.
Simplycreativephotography / Via gettyimages.com

Ça peut paraître contre-intuitif de se doucher avant de sauter à l'eau, mais réfléchissez-y: si vous ne vous rincez pas, la piscine devient somme toute une énorme baignoire de corps sales.

Sans oublier que le chlore dans la piscine perd de son effet au contact de la sueur, des écrans solaires et des produits esthétiques pour les cheveux et la peau. Alors avant de plonger, allez-vous rincer. La douche est un moyen de se protéger et de protéger les autres nageurs.

Vous devriez aussi éviter d'ingérer de l'eau de la piscine, ce qui est plus dur que vous ne le croyez.

«En moyenne, les adultes ingèrent 15ml d'eau à chaque fois qu'ils nagent. Quant aux enfants, en général, ils en ingèrent le double», explique Kelly Reynolds à BuzzFeed. Même si vous n'avalez pas l'eau délibérément, elle peut quand même s'introduire dans votre bouche après une éclaboussure, en plongeant et en crachant de l'eau. Pensez au fait que vous évitez d'utiliser l'eau du robinet, même pour vous brosser les dents, dans les pays où l'eau n'est pas traitée. Vous devriez adopter le même état d'esprit et prendre des précautions semblables avec l'eau de piscine. Seule une petite quantité d'eau de piscine contaminée suffit pour s'infiltrer dans votre système et vous rendre malade.
Amyleighcook / Getty Images / Via gettyimages.com

«En moyenne, les adultes ingèrent 15ml d'eau à chaque fois qu'ils nagent. Quant aux enfants, en général, ils en ingèrent le double», explique Kelly Reynolds à BuzzFeed. Même si vous n'avalez pas l'eau délibérément, elle peut quand même s'introduire dans votre bouche après une éclaboussure, en plongeant et en crachant de l'eau.

Pensez au fait que vous évitez d'utiliser l'eau du robinet, même pour vous brosser les dents, dans les pays où l'eau n'est pas traitée. Vous devriez adopter le même état d'esprit et prendre des précautions semblables avec l'eau de piscine. Seule une petite quantité d'eau de piscine contaminée suffit pour s'infiltrer dans votre système et vous rendre malade.

Alors pour résumer: suivez la règle des deux semaines après avoir eu la diarrhée. Allez toujours vous doucher avant de piquer une tête dans la piscine. Et essayez de ne pas boire la tasse, parce que vous ne pouvez faire confiance à personne pour respecter ces règles.

Même si vous n'êtes jamais tombé-e malade en vous baignant dans une piscine contaminée et que vous pensez que ça ne vous arrivera jamais, il est bon de mettre ces pratiques à l'œuvre pour le bien de tous.

Pour maintenir une piscine propre, il faut vraiment que chaque nageur-euse respecte ces règles et fasse preuve de considération envers les autres. Et nous parlons à la fois des piscines privées et publiques, alors n'allez pas imaginer que vous êtes tiré-e d'affaire en nageant dans votre propre jardin.

Nagez bien!!

Rihanna / vevo.com / Via peency.com

Ce post a été traduit de l'anglais.