back to top

13 choses à savoir avant d'aller dans un jacuzzi

Désolés par avance d'avoir gâché votre prochain bain.

Publié le

Regardons les choses en face: même si les jacuzzis sont hyper agréables, ils peuvent être assez dégoûtants.

Razyph / Via gettyimages.com

Les jacuzzis et les bains chauds sont une très bonne façon de se détendre, surtout lorsqu'il fait très froid dehors. Mais ils contiennent également des tas de microbes et transmettent des maladies liées à l'eau, et c'est un problème aux États-Unis. En mai, une agence gouvernementale américaine de santé publique a publié les résultats d'une enquête de 2013 comprenant environ 49.000 lieux publics aquatiques. Elle a montré qu'une inspection sur huit avait donné lieu à une fermeture immédiate à cause de sérieuses violations des règles d'hygiène.

Nous avons contacté le Dr Pritish Tosh, spécialiste des maladies infectieuses à la Mayo Clinic de Rochester, dans le Minnesota, et l'experte en bactériologie Kelly Reynolds, directrice des sciences de la santé environnementale à l'université de l'Arizona, pour comprendre pourquoi les jacuzzis sont à ce point contaminés et comment ils peuvent vous rendre malades, pour que vous puissiez faire plus attention et rester en bonne santé.

1. Beaucoup de bactéries et d'agents pathogènes survivent dans les jacuzzis.

Peshkova / Getty Images / Via gettyimages.com

Lorsque vous entrez dans un jacuzzi, tout ce qui se trouve sur votre corps finit aussi dans le jacuzzi, notamment la sueur, la poussière, l'huile, la crasse et les fluides corporels. La plupart de ces éléments sont inoffensifs, mais un nombre étonnamment élevé de personnes transportent des bactéries qui provoquent des maladies. «Les gens sont colonisés par des bactéries infectieuses sur leur corps, ce qui veut dire que cela n'est pas dangereux pour eux, mais peut rendre d'autres personnes gravement malades», explique Pritish Tosh.

Parmi les bactéries transportées sur la peau, on trouve le staphylocoque doré résistant à la méticilline (SDRM), et les Pseudomonas. Les gens peuvent également véhiculer des bactéries gastro-intestinales de leurs matières fécales, telles que E. Coli, Shigella, Vibrio, Norovirus et Cryptosporidium. Même le virus de l'herpès peut survivre dans un jacuzzi jusqu'à 4 heures. La liste des bactéries qui aiment traîner dans les jacuzzis est malheureusement (et horriblement) longue.

2. La température des jacuzzis est en réalité parfaite pour que les bactéries s'y développent.

University of California Berkeley / Via ucresearch.tumblr.com

Les jacuzzis sont généralement entre 37 et 40°C, selon les experts. Cela peut vous sembler brûlant si vous y plongez après avoir nagé dans une piscine froide ou avoir été dehors dans le froid, mais ne soyez pas dupes. La température d'un jacuzzi n'est clairement pas assez élevée pour tuer les bactéries et autres germes. En réalité, cet environnement chaud et humide nourrit le développement des bactéries et leur survie. «Les germes sont parfaitement à l'aise à ces températures, et peuvent survivre pendant des jours, voire des semaines entières», ajoute Kelly Reynolds.

3. Les jacuzzis sont comme un grand bassin où tout le monde s'assied dans la même eau chaude à tour de rôle.

FOX / Via simpsonsworld.com

Comparez la taille d'un jacuzzi à celle d'une piscine olympique. Il est toujours possible de transmettre des bactéries infectieuses et des virus dans de grandes piscines, bien que les pathogènes et matières fécales y aient plus d'espace à occuper. Donc, si la même quantité de germes est dans un jacuzzi, l'eau est beaucoup plus concentrée, et le risque d'infection est encore plus élevé, selon les experts.

«Les jacuzzis sont très problématiques pour cette raison: un petit volume d'eau rempli de corps rend la demande en chlore trop élevée», déclare Kelly Reynolds. Une personne peut contaminer tout le jacuzzi en y propageant une petite quantité de matières fécales (bientôt plus d'informations sur la propagation de matières fécales). En résumé, faire trempette dans un jacuzzi sale est un peu comme prendre un bain intimiste avec toutes les personnes qui y sont passées avant.

4. Les jacuzzis sont très difficiles à maintenir propres et bien chlorés.

StefanieDegner / Via gettyimages.com

Bien sûr, vous pouvez utiliser des désinfectants pour tuer les microbes dans un jacuzzi, mais il y a un problème: en réalité, la chaleur dégrade ses produits chimiques nettoyants plus rapidement, et il faut donc les remplacer plus fréquemment. Le CDC, l'agence américaine de protection de la santé, recommande de contrôler et d'ajuster toutes les heures en cas d'utilisation intensive. Sans parler du fait qu'il faut régulièrement récurer le biofilm de bactéries gluant qui a tendance à recouvrir les jacuzzis.

Et surtout: la majorité des gens ne sont pas très pointilleux au sujet du nettoyage. Dans l'idéal, Kelly Reynolds déclare qu'il faudrait ajuster le chlore dans un jacuzzi après chaque utilisation, et remplacer ou nettoyer le filtre fréquemment, mais cela ne se passe généralement pas comme ça. Ce qu'il ne faut pas perdre de vue, c'est que les jacuzzis demandent beaucoup de maintenance et des connaissances solides, ainsi qu'un bon entretien, pour rester propres.

5. Et le chlore est appauvri par des éléments tels que la sueur, la crème solaire, et les résidus capillaires et épidermiques.

paultarasenko / Via gettyimages.com

Si vous ne vous rincez pas avant d'entrer dans un jacuzzi, vous y amènerez tout ce qui se trouvait sur votre corps. «La sueur, la crème solaire, le shampoing et l'après-shampoing vont affaiblir et retirer le chlore de l'eau, il y en aura donc une quantité moins importante que nécessaire pour tuer toutes les mauvaises bactéries», ajoute Kelly Reynolds. Plus il y a des gens et plus vous restez longtemps dans le jacuzzi, plus les niveaux de désinfectant baissent rapidement, ajoute-t-elle.

Sans parler des cellules de peau et des résidus d'urine sur le corps, qui peuvent interagir avec le chlore pour produire des chloramines qui irritent les yeux, la peau et les voies respiratoires.

6. Les jacuzzis peuvent provoquer une éruption cutanée dégoûtante, nommée folliculite des jacuzzis.

Doc James / Wikimedia Commons / Via commons.wikimedia.org

La folliculite des jacuzzis est une conséquence malheureusement fréquente d'un bain dans un jacuzzi contaminé. Cette éruption cutanée sur tout le corps est provoquée par la bactérie Pseudomonas aeruginosa, qui infecte les follicules capillaires, explique Pritish Tosh. L'éruption ressemble à une varicelle et est vraiment désagréable. «C'est très difficile à traiter, donc il faut simplement attendre que ça passe, parce que ça peut provoquer des cicatrices à vie», ajoute Kelly Reynolds.

Cette bactérie se trouve naturellement dans l'eau, déclare Kelly Reynolds, mais elle se développe vraiment dans l'eau chaude et ventilée (par les bulles) d'un jacuzzi. Le chlore peut tuer la bactérie Pseudomonas, mais uniquement s'il est en quantité suffisante. «Elle forme également un biofilm protecteur sur les filtres, ce qui la rend difficile à contrôler», ajoute-t-elle.

7. Les jacuzzis contiennent des bactéries qui peuvent causer des infections sur les poils incarnés et les petites plaies.

Pobladurafcg / Getty Images / Via thinkstockphotos.com

Près de 50% de la population porte le staphylocoque doré sur sa peau. Et oui, s'il y a suffisamment de chlore, ça peut tuer le staphylo, mais la plupart des jacuzzis ne sont pas assez chlorés. Si quelqu'un qui a une coupure, un poil incarné ou toute autre plaie ouverte va dans un jacuzzi, il peut facilement contracter une sale infection au staphylocoque, qui nécessite un traitement, explique Pritish Tosh.

C'est moins fréquent, mais le SDRM peut également survivre dans les jacuzzis. Cette bactérie résistante aux antibiotiques peut provoquer des infections cutanées potentiellement fatales. Donc, en plus de garder votre jacuzzi propre et bien chloré, vous feriez probablement mieux de ne pas y aller si vous avez la moindre plaie par laquelle une bactérie pourrait entrer.

8. Il y a beaucoup de caca dans les jacuzzis.

Karam Miri / Via gettyimages.com

Avant de vous donner les faits, rappelez-vous que le caca est partout, même sur nos smartphones, donc ne paniquez pas en lisant ces statistiques. «Cinq personnes dans un jacuzzi contribuent naturellement à ajouter l'équivalent d'une cuillère à soupe de matières fécales dans le jacuzzi, à cause des résidus de matières fécales sur leur peau», déclare Kelly Reynolds. Ça fait beaucoup de merde à gérer.

En vérité, nous avons tous des résidus de matières fécales sur notre corps, explique Kelly Reynolds, à part si nous prenons littéralement un bain à chaque fois que nous allons aux toilettes. Les adultes portent en moyenne 0,14 gramme de matières fécales, ce qui équivaut au poids d'un petit pois, et les enfants peuvent porter jusqu'à 100 fois cette quantité. C'est pourquoi il est si important de garder son jacuzzi propre, parce que si les matières fécales s'accumulent ou qu'elles contiennent les bactéries d'une personne malade, cela peut poser des problèmes.

9. Vous êtes censé-e attendre deux semaines après une diarrhée avant de retourner dans un jacuzzi, mais la plupart des gens ne le font pas, ce qui expose les autres à des bactéries gastro-intestinales.

Ablemark / Via gettyimages.com

Sérieusement, n'allez pas dans un jacuzzi ou une piscine si vous avez eu une diarrhée ou une infection gastro-intestinale, explique Pritish Tosh. Il faut patienter deux semaines, car c'est le temps nécessaire pour que votre corps ait complètement récupéré, et cesse d'émettre des pathogènes provoquant des diarrhées, qui peuvent contaminer les autres personnes si elles avalent de l'eau. «Même si vous vous sentez mieux et que vous n'avez pas de symptômes, vous pouvez toujours transmettre des millions, voire des milliards de germes responsables de la diarrhée», explique Kelly Reynolds.

Malheureusement, peu de personnes connaissent cette règle, ou comprennent le risque de laisser échapper un tout petit peu de diarrhée dans un jacuzzi. Donc, si vous n'êtes pas complètement sûr-e de la propreté d'un jacuzzi, gardez vraiment la tête hors de l'eau, et n'ouvrez jamais la bouche dans l'eau.

10. Un parasite fréquent dans les jaccuzis, Crypto, résiste au chlore.

CDC / Via cdc.gov

Cryptosporidium est un parasite qui provoque des diarrhées sévères qui durent des semaines, et il n'y a pas de traitement ni d'antibiotique, il faut donc attendre que ça passe. «Cette bactérie est facilement transmise par les matières fécales, et elle provoque la plupart des épidémies dans les piscines et parcs aquatiques, et même quelques morts par an», déclare Kelly Reynolds. Elle est particulièrement nocive à cause de sa tolérance au chlore, elle résistera donc aux produits chimiques classiques avant de mourir.

Le parasite reste dans vos matières fécales pendant des jours, voire des semaines après que vous ayez été malade, même quand vous allez mieux, explique Pritish Tosh. Les personnes qui l'amènent dans le jacuzzi n'en sont donc probablement même pas conscientes, et il suffit d'un tout petit résidu de matières fécales pour contaminer tout le jacuzzi. La seule bonne nouvelle, c'est que Crypto se répand par voie fécale-orale, et il est plus rare d'avaler de l'eau par accident dans un jacuzzi que dans une piscine.

11. C'est rare, mais les jacuzzis peuvent également transmettre la légionellose, une maladie respiratoire pouvant s'avérer fatale.

Jarun011 / Via gettyimages.com

La légionellose n'est pas aussi répandue que les autres infections des jacuzzis que nous venons d'évoquer, mais elle reste clairement un problème. Elle est causée par la bactérie Legionella, qui s'épanouit dans l'eau chaude mal nettoyée. On peut uniquement être contaminé-e en respirant la vapeur et la brume d'un jacuzzi contaminé, déclare Kelly Reynolds, et cela provoque une infection des voies respiratoires supérieures similaire à une pneumonie.

Selon le CDC, 8000 à 18.000 personnes sont hospitalisées chaque année aux États-Unis à cause de la légionellose, mais les personnes qui ont plus de 65 ans, immunodéprimées ou qui fument sont plus à risques. Si vous n'obtenez pas le traitement antibiotique adéquat, cela peut vous tuer. Vous pouvez éviter la Legionella en maintenant le chlore, le brome et le pH suffisamment élevés. De plus, il est impossible de savoir si un jacuzzi est contaminé avant que quelqu'un ne tombe malade, ajoute Kelly Reynolds, ce qui est une bonne raison de faire vraiment attention aux produits chimiques.

12. Les bactéries se développeront en l'espace d'une nuit dans un jacuzzi s'il n'a pas été nettoyé.

pastorscott / Via gettyimages.com

L'une des pratiques les plus importantes est d'ajouter suffisamment de chlore avant de sortir de l'eau pour la nuit, déclare Kelly Reynolds. Dans le cas contraire, l'eau du jacuzzi va rester pendant des heures à une température élevée, ce qui laissera le chlore et le brome se dégrader et permettra aux bactéries de se développer. Puisque vous n'ajoutez probablement pas de chlore régulièrement au milieu de la nuit, il est important d'essayer de «choquer» l'eau avec un volume très élevé avant de le refermer pour la nuit.

13. Les jacuzzis privés ont tendance à être pires que les publics.

FOX / Via giphy.com

Pour un jacuzzi ou un spa public, il y a un maître nageur ou un employé qui doit régulièrement vérifier et ajuster les niveaux de chlore. Il y a également plus de règles dans les jacuzzis publics pour les garder propres, comme se laver avant d'y aller, ou l'interdiction aux enfants (qui, après tout, amènent la majorité des matières fécales et des bactéries).

«Les jacuzzis privés sont souvent pires, car le nettoyage revient au propriétaire, et les gens ont la flemme lorsque seuls la famille et les amis utilisent le jacuzzi», déclare Kelly Reynolds. Et que la personne dans le jacuzzi soit votre conjoint-e ou un-e parfait-e inconnu-e ne change rien, car il est dans les deux cas impossible de savoir si elle est vectrice d'agents pathogènes.

Moralité: nettoyez bien votre jacuzzi!

Ce post a été traduit de l'anglais.

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss