back to top

Voici pourquoi Emma Stone ne chante pas très bien dans «La La Land»

C'est voulu.

Publié le

Ce 25 janvier sort au cinéma La La Land, le nouveau film de Damien Chazelle (réalisateur de Whiplash), avec Ryan Gosling et Emma Stone dans les rôles principaux. Ils incarnent une actrice et un joueur de jazz fauchés et pleins de rêves, qui tombent amoureux. Au cas où le titre vous aurait mis un doute, La La Land est une comédie musicale, ses personnages chantent et dansent donc à des moments clés du film pour exprimer leurs émotions.

Le film est déjà un des plus acclamés de l'année: il a remporté un record de sept Golden Globes en janvier, et a reçu 14 nominations aux Oscars –autant que Titanic. Mais certains spectateurs ont un problème avec La La Land: le fait que les deux stars, Ryan Gosling et Emma Stone, ne chantent pas particulièrement bien. «Deux meilleurs chanteurs auraient pu être castés», peut-on lire dans Le Huffington Post. «Les stars de [...] La La Land ne chantent et ne dansent pas si bien que ça, en fait», écrit The Week.

i liked the movie, but it's also overrated (sorry) and emma stone and ryan gosling can't sing

«J'ai aimé le film, mais il est surestimé (désolé) et Emma Stone et Ryan Gosling ne savent pas chanter»

How did Emma stone get the role in la la land, she can't dance or sing for shit

«Comment Emma Stone a obtenu le rôle dans La La Land, elle ne sait ni danser ni chanter»

Ces gens-là ont raison. Et c'est parfaitement voulu. Ou, comme le diraient les comédiens de Saturday Night Live, «C'EST LE BUT, PUTAIN!» Non, Ryan Gosling et Emma Stone ne sont pas de grands chanteurs –même si Ryan Gosling a un groupe, et Emma Stone a chanté dans Cabaret à Broadway. Comme l'actrice le dit elle-même dans W:

«J'ai pu être à l'aise avec le fait que je ne suis pas, genre, la plus grande chanteuse du monde, de loin, et [Damien Chazelle] voulait vraiment que ce soit très réaliste et naturel et pas techniquement parfait.»

Ces chansons imparfaites ne sont pas le résultat d'une erreur de casting ou de tournage. Elles rendent volontairement le film plus spontané, elles lui donnent une fragilité et un charme désinvolte qui le rendent encore plus touchant. Et cette spontanéité est accentuée par le fait que les numéros musicaux du film sont souvent des plans-séquences, sans coupure. Une partie des chansons ont aussi été chantées en direct, sans pré-enregistrement. Ryan Gosling, quant à lui, joue lui-même tous ses morceaux de piano dans le film, alors qu'il n'était pas pianiste à la base.

Cette envie de réalisme, et cette recherche de l'imperfection, peuvent surprendre quand on sait que La La Land veut rendre hommage aux grandes comédies musicales américaines classiques. Gene Kelly, Julie Andrews, Fred Astaire ou Judy Garland étaient tous chanteurs et danseurs professionnels, et leurs numéros beaucoup plus impressionnants techniquement que ceux de La La Land. Mais si son film contient des allusions visuelles à Chantons sous la pluie ou aux films de Fred Astaire, Damien Chazelle puise aussi et surtout ses références dans le répertoire français. En particulier celui de Jacques Demy.

La scène d'ouverture, où des automobilistes coincés dans les bouchons de Los Angeles sortent de leur voiture pour se mettre à danser, rappelle par exemple le début des Demoiselles de Rochefort. L'œuvre la plus comparable à La La Land est sans aucun doute Les Parapluies de Cherbourg, le chef-d'œuvre de Demy. Comme ce film, La La Land est à la fois romantique et cruellement réaliste dans sa représentation des relations amoureuses. Et comme ce film, La La Land cherche à montrer la vie telle qu'elle est, imparfaite, et incarnée par de vraies personnes (même si on a encore un doute sur le fait que Ryan Gosling existe réellement).

Dans Les Parapluies de Cherbourg, le réalisme passe par des dialogues qui sont chantés mais sont souvent des conversations banales, parfois sans rimes. Dans La La Land, il s'exprime à travers ses chanteurs imparfaits. C'est pour ça que, comme l'écrit Vox, la voix d'Emma Stone «n'est volontairement pas celle d'une chanteuse professionnelle, elle se fissure, féroce et passionnée et même un petit peu désespérée».

D'ailleurs, ce sont précisément ces défauts qui créent le plus beau moment de La La Land. Pendant les trois quarts du film, à chaque fois qu’Emma Stone chante, sa voix est juste mais fluette, fragile, et limite agaçante. On sent l'effort fourni, et l'on redoute qu'à tout moment sa voix se brise. Mais dans ces moments, la voix d'Emma Stone est en accord avec le personnage de Mia, qui lutte pour s'en sortir professionnellement, et manque de confiance en elle. Dans la deuxième partie du film, Mia a un moment transcendant, une opportunité professionnelle qu'elle n'attendait plus. Dans cette scène, sa voix devient progressivement plus grave, plus forte, plus maîtrisée, pour finalement culminer dans une envolée sublime: pour la première fois du film, Mia trouve sa voie, et sa voix, littéralement. Toutes les chansons bancales d'auparavant ne font que renforcer l'impact de ce moment déterminant dans sa vie et sa carrière.

Même dans ce moment puissant, la performance d'Emma Stone reste fragile et, comme presque tous les numéros du film, légèrement désordonnée. La chanson, nommée aux Oscars, chante les louanges des artistes et des rêveurs, et résume à elle seule toutes les intentions du film. Ce n'est pas un hasard si elle se termine ainsi:

«Vive les idiots qui rêvent, Aussi fous qu'ils puissent paraître, Vive les cœurs qui se brisent, Vive le désordre qu'ils créent.»

UPDATE

Cet article a été mis à jour pour préciser la carrière musicale d'Emma Stone.


Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss