8 raisons pour lesquelles « American Bluff » ne mérite aucun Oscar

Ni deux heures de votre vie.

posté le

1. Parce que David O. Russell continue d'écrire des rôles caricaturaux et sexistes pour ses acteurs

Dans « Happiness Therapy », Jennifer Lawrence incarnait une nymphomane hystérique. Dans « American Bluff », elle et Amy Adams ne sont rien d'autre que des objets sexuels sans profondeur ni nuance, pas franchement futées, hystériques (encore une fois), qui n'agissent que par amour pour un homme.

Annapurna Pictures

Comme l'écrivait récemment Jessica Goldstein dans un recap de « House of Cards » : « Si vous vous demandez si une série est écrite par des hommes, comptez le nombre de fois où une femme belle et jeune tente de séduire un quarantenaire à la calvitie naissante. »

2. Parce que le film est mal écrit

Annapurna Pictures

L'histoire centrale, celle de l'affaire ABSCAM, est tellement mal expliquée qu'il est impossible de comprendre les vrais ressorts de l'intrigue. Dès le départ, il est clair que le réalisateur s'intéresse moins au scandale politico-financier qu'aux perruques, aux paillettes et aux décolletés.

Ce qui, en soi, n'est pas un problème. Mais ce n'est pas tout d'en mettre plein les yeux au spectateur : un film avec un fond, de la substance et des rebondissements compréhensibles, c'est pas mal aussi.

3. Parce que le film est mal réalisé

Ok, c'est clairement une affaire de goûts. Mais personnellement, les tics de Russell, tous ses zooms et ses travellings à gogo, me donnent la gerbe. Ce n'est pas parce que la caméra tourbillonne non-stop que l'histoire deviendra plus intéressante, David.

4. Parce qu'on commence à saturer de Jennifer Lawrence

Voilà plus d'un an que la jeune et talentueuse actrice est PARTOUT et que chacun de ses rots se voit analysé dans la presse. Laissez-la un peu tranquille. Elle a déjà gagné l'année dernière. Et sa performance dans « American Bluff » n'arrive pas à la cheville de celle de Lupita Nyong'o dans « 12 Years a Slave. »

5. Parce que sur 2h18 de film, il n'y a que deux moments qui valent le coup.

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Les voici :

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Voilà. Maintenant vous n'avez plus besoin de voir le film !

6. Parce que David O. Russell a embauché trois acteurs extrêmement talentueux et a réussi à gâcher leur talent (pour un « actors' director » ça la fout mal)

Anonymous Content

Si vous voulez voir Jennifer Lawrence faire un truc cool, aller plutôt regarder « Hunger Games » ou « Winter's Bone ».

(Et non, Russell n'a pas réussi à gâcher le talent de Christian Bale, le seul du film à bien s'en tirer.)

7. Parce que les autres nominés le méritent beaucoup plus

2013 a été une année incroyablement riche pour le cinéma américain, et « Happiness Therapy » a déjà récolté un Oscar (celui de la meilleure actrice) l’année dernière. Arrêtons d’encourager Russell et récompensons plutôt « Dallas Buyers Club », un petit film tourné à l’épaule et bourré de performances sublimes, « Her », le long métrage visionnaire et ingénieux de Spike Jonze, « Gravity », dont l’audace technique restera gravée dans l’histoire du cinéma, ou « Twelve Years A Slave », parce que c'est le seul film sur la question raciale aux Etats-Unis à être resté dans la course après la perte de vitesse de « Fruitvale Station » et « Le Majordome. »

Franchement, même « Captain Phillips », « Philomena » et « Nebraska » méritent plus un Oscar qu’« American Bluff. »

8. Parce qu'il vaut mieux voir Scorsese que son imitateur

Vous voulez voir un film d'escroquerie déjanté et divertissant de plus de deux heures, avec une écriture et un casting vraiment bluffants ? Allez voir « Le Loup de Wall Street. »