back to top

Les films les plus surfaits de 2014

Cette année, on a encore appris que ce n'est pas parce que tout le monde dit qu'un film est bien qu'il l'est forcément.

Publié le

2014 nous a offert beaucoup de superbes films, pas mal de mauvais, mais aussi des films bons à passables qui ont reçu une attention complètement démesurée. Voici les films les plus surfaits de l'année :

1. « The Grand Budapest Hotel »

Via giphy.com

Une overdose de cute-hipster-quirkiness totalement dépourvue d'intrigue qui finit par donner la migraine. La définition même de « la forme sans le fond ». On vous conseille la bande-annonce, vous aurez vu l'essentiel.

2. « The Immigrant »

Wild Bunch Distribution / Via grolschfilmworks.com

Certes très joli, « The Immigrant » n'en reste pas moins une fresque historique ultra classique et un poil chiante. Le film a le mérite de montrer l'histoire de l'immigration à New York d'un point de vue féminin, mais c'est à peu près tout ce qui fait son originalité. Pas de quoi crier au génie, surtout quand on sait que James Gray, le réalisateur, est capable de bien mieux. Et puis l'accent « polonais » de Marion Cotillard, c'est pas possible.

3. « Maps to the stars »

Via fr.web.img6.acsta.net

Pour un film qui contient des stars, du sexe, du sang, de l'inceste et de la pyromanie, « Maps to the stars » réussit l'exploit d'être assez ennuyeux, et complètement dispensable. Même la délicieusement bizarre Mia Wasikowska n'a pas pu sauver ce film complètement décousu.

4. « Enemy »

Via blogger.com

« Comment peut-on passer de "Prisoners" à ça ? » sera un jour sans doute un sujet d'entrée à la Fémis. En bref, « Enemy », c'est un filtre jaune-pisse à vomir (n'est pas Fincher qui veut) et une fin faussement mystérieuse, que même la double dose de Jake Gyllenhaal ne parvient pas à rattraper.

5. « Gone Girl »

Via wordpress.com

Le thriller inégal et manichéen de Fincher est certes haletant, mais pervertit complètement l'équilibre entre les deux personnages et la dimension féministe qui avaient fait le succès du livre. Là où la Amy du livre était complexe et fascinante, celle du film est un cliché unidimensionnel de femme hystérique qui donne juste envie de se jeter dans une baignoire d'acide.

6. « Edge of tomorrow »

Warner Bros. France / Via businessinsider.com

Blockbuster de l'été assez solide, « Edge of tomorrow » est un film potable dont la qualité a été largement exagérée. Une option satisfaisante pour le dimanche soir, mais si vous voulez voir un film d'action brillant et créatif, rabattez-vous plutôt sur l'incroyable « Snowpiercer ».

7. « Hippocrate »

Le Pacte / Via fr.web.img4.acsta.net

On entend d'ici l'équipe se concerter : « En fait on devrait faire "Polisse", mais à l'hôpital. À la place de Joey Starr tu mets Reda Kateb, et à la place de Maïwenn tu mets le petit jeune là, Vincent Lacoste. »

8. « Nymphomaniac »

Via img.moviepilot.com

Un exposé de quatre heures plat et prétentieux. Quand on ne nous explique pas l'histoire de la musique ou celle de Jésus à grand renfort de gravures anciennes, on nous colle des images d'archives de chats pour illustrer le fait que le personnage se comporte comme un chat. Quelle inventivité ! Et puis, peu importe le nombre de bites en érection que Lars Von Trier nous montre, on n'aura toujours pas envie d'écouter Christian Slater déblatérer sur son amour des arbres, ou Stellan Skarsgård nous faire une leçon d'histoire de première L.

9. « Lucy »

EuropaCorp Distribution / Via crushable.com

« Lucy » est l'un des films les plus drôles de l'année, mais on n'est pas sûr que ce soit voulu. L'intrigue est un sommet de ridicule et comme Lars Von Trier, Luc Besson fait lui aussi appel à des images documentaires d'animaux pour exprimer ses idées pseudos profondes et intellectuelles. Au final, on a un film creux mais tellement stupide qu'il en devient hilarant. À voir si vous prévoyez une soirée sous acides ou autres drogues illégales.

10. « Mommy »

Via grolschfilmworks.com

Avant qu'on nous tombe dessus, que ce soit bien clair, oui, Xavier Dolan est un génie. Mais là, il y a de quoi lever les yeux au ciel jusqu'à frôler la crampe oculaire. Non seulement son dernier film est coupable d'avoir incrusté Céline Dion à toutes les soirées de 2014, mais malgré quelques jolis moments, « Mommy » reste un tire-larmes bourré de clichés à la réalisation étouffante et grossière. Sérieusement, le moment où l'acteur élargit le cadre avec ses mains ? Plus lourd tu meurs.

11. « The Interview »

Sony Pictures

Quand un film avec Seth Rogen et James Franco est considéré comme une menace pour l'Occident, c'est vraiment que le monde court à sa perte.

Pour découvrir les meilleurs films de l'année, cliquez ici.

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss