back to top

17 choses très étranges que les gens faisaient aux bébés autrefois

Par exemple, les bébés étaient allaités par des chèvres.

Publié le

Sauf mention contraire, tous ces faits proviennent de Baby Meets World: Suck, Smile, Touch, Toddle: A Journey Through Infancy de Nicholas Day.

1. Mrs. Winslow's Soothing Syrup était un médicament du XIXe siècle pour les bébés qui pleuraient et faisaient leurs dents... et il contenait de l'alcool, du cannabis, de la morphine et du chloroforme.

Disney / Via giphy.com

Dans les années 1840, Mrs. Charlotte N. Winslow découvrit qu'il était très facile de faire arrêter les enfants de pleurer en les bourrant d'un tas de drogues. Jeremiah Curtis, son gendre, et son confrère Benjamin A. Perkins, pharmacien, s'associèrent pour produire le remède afin de le commercialiser, et ce fut un succès. Les opiacés mettaient K.O. les petits enfants et soulageaient leur diarrhée, ces drogues étant connues pour causer la constipation. L'association médicale américaine finit par dénoncer le Mrs. Winslow's Soothing Syrup en 1911, mais il resta commercialisé jusqu'en 1930.

2. Paris était autrefois appelée «la ville sans bébés», car la plupart des nouveau-nés étaient envoyés à la campagne pour être confiés à une nourrice.

giphy.com

Les nourrices –des femmes qui allaitaient les bébés quand les mères ne pouvaient pas ou choisissaient de ne pas le faire– étaient très nombreuses au XVIIIe siècle. À tel point qu'en 1780, seuls 700 des 20.000 bébés nés cette année n'ont pas été confiés à une nourrice. On estime même que seulement un enfant sur quatre serait resté dans la ville. Les trois autres quarts étaient envoyés à la campagne, ce qui donna le surnom de «ville sans bébés» à Paris.

3. Ah oui, et jusqu'au XXe siècle, les bébés étaient souvent allaités par du bétail, comme des chèvres et des ânes.

giphy.com

En fait, on utilisait toutes sortes d'animaux, comme les moutons, les vaches et les chevaux, mais les chèvres étaient préférables. Afin d'assurer une bonne alimentation, les parents plaçaient les berceaux juste en-dessous des chèvres pour que les bébés puissent sucer directement les pis. Le plus étrange? Les gens disaient que les chèvres pouvaient reconnaître les bébés qu'elles nourrissaient (!) et couraient jusqu'à «leurs» bébés lorsqu'elles les entendaient pleurer pour réclamer à manger.

4. Les gens pensaient également que les chatouilles pouvaient avoir de graves séquelles sur un bébé.

New Line Cinema / Via giphy.com

«Les chatouilles sont mauvaises pour les enfants. Elles peuvent parfois faire beaucoup de mal, et elles ne font jamais de bien», écrivit l'éducateur Angelo Patri en 1922. Oki.

5. Et en 1928, un psychologue recommanda de serrer la main des bébés pour les saluer le matin plutôt que de les embrasser et leur faire un câlin.

NBC / Via giphy.com

Pendant des années, les gens conseillèrent de ne pas trop toucher les enfants –ou, dans certains cas, pas du tout– afin d'éviter la propagation des germes. Dans son livre de 1928, Psychological Care of Infant and Child, le psychologue John Watson écrivait: «Vous ne devez jamais les embrasser ou leur faire de câlins, ne les laissez jamais s'asseoir sur vos genoux. Si vous le devez vraiment, embrassez-les une fois sur le front lorsqu'ils vous disent bonne nuit. Serrez-leur la main le matin. Caressez-leur la tête pour les féliciter s'ils ont accompli quelque chose de difficile.»

6. Au début des années 1900, les gens pensaient que les bébés qui suçaient leur pouce deviendraient des masturbateurs chroniques.

Disney / Via giphy.com

Littéralement! Un adage du début du siècle disait: «Les enfants qui gardent l'habitude de téter deviennent toujours des masturbateurs.» Afin de lutter contre ça, les parents attachaient les manches des pyjamas de leurs bébés à leurs berceaux afin de les empêcher de téter pendant leur sommeil, et ils leur faisaient porter des gants et des moufles.

7. Les gens avaient l'habitude de tremper les tétines dans du miel ou de l'eau sucrée car le saccharose peut être un sédatif pour les nouveau-nés.

FOX / Via giphy.com

La pratique était encore courante pendant le XXe siècle, et les problèmes dentaires causés par celle-ci sont en partie la raison pour laquelle les gens se méfient encore des tétines.

8. Certains biberons de l'ère victorienne étaient appelés des «tueurs de bébés».

Paramount Pictures / Via giphy.com

Les biberons en verre du XIXe siècle avaient de longues pailles en caoutchouc connectées aux tétines afin de faciliter l'alimentation –les tubes flexibles faisaient que les parents n'avaient pas à tenir le biberon en l'air pour le mettre dans la bouche du bébé. Comme c'est pratique! Ce qui n'était pas pratique, c'est qu'il était impossible de nettoyer ces tubes, ce qui en faisait d'excellents porteurs de bactéries et maladies. Des milliers de bébés en sont donc morts, ce qui leur valut le nom de «tueurs de bébés».

9. Avant que les biberons modernes ne soient inventés, les petits buvaient le lait dans des cornes de vaches.

Revolution Studios / Via giphy.com

Ce récipient était particulièrement populaire à l'époque médiévale. Cependant, la forme semble ne pas être très adaptée pour le poser.

10. Dans la Grèce antique, l'alimentation des nouveau-nés comprenait beaucoup de vin.

TV Land / Via giphy.com

Soranos d'Éphèse, un docteur grec du IIe siècle, a dit que les bébés de six mois et plus devraient manger de la nourriture semi-solide comme les miettes de pain trempées dans du lait, de l'hydromel, du vin doux, ou du vin adouci avec du miel.

11. Dans les temps anciens, les nouveau-nés étaient salés comme de la viande pour «durcir» leur peau douce.

giphy.com

On faisait ça en les trempant rapidement dans de l'eau salée avant de les emmailloter.

12. Et l'emmaillotement était très très restrictif.

FOX / Via giphy.com

Dans l'Europe médiévale, les tissus d'emmaillotement étaient appliqués de façon tellement serrée que les nourrissons ne pouvaient pas bouger la tête. Les gens faisaient ça pour qu'il soit plus facile de surveiller les bébés –ils étaient après tout dans l'incapacité physique de bouger– mais aussi parce qu'ils avaient peur que les bébés démaillotés risquent «de facilement et rapidement se courber et se tordre et de prendre différentes formes». On pensait qu'un bébé emballé fermement serait un adulte droit, alors qu'un bébé mal emmailloté marcherait à quatre pattes comme un animal.

13. Au Moyen Âge, au lieu de porter des couches, de nombreux nourrissons avaient les fesses à l'air.

Nickelodeon / Via giphy.com

Ceux qui portaient des couches en-dessous de tous les tissus d'emmaillotement étaient rarement changés, ce qui faisait que de nombreux bébés avaient constamment les fesses mouillées et sales.

14. Lorsque l'emmaillotement est tombé en désuétude des siècles plus tard, les gens recommandèrent de mettre les bébés dans de l'eau glacée.

HBO / Via giphy.com

L'emmaillotement était populaire lorsque les gens pensaient que les bébés devaient avoir chaud, mais au XVIIIe siècle, ils se sont mis à penser le contraire. Le philosophe Jean-Jacques Rousseau a même été jusqu'à dire que les gens devraient baigner leurs enfants «dans de l'eau froide, été comme hiver, même dans de l'eau glacée».

15. La première couveuse pour bébés prématurés fut conçue par le directeur d'un zoo, et elle était inspirée d'une version utilisée pour les poussins.

Universal Pictures / Via giphy.com

Cette version fut conçue en 1878, mais les couveuses n'ont vraiment marché qu'à partir de 1933, lorsqu'elles furent montrées dans des foires itinérantes et à l'Exposition universelle de 1933, à Chicago, dans l'exposition «bébés vivants».

16. Dans les hôpitaux, les docteurs et les infirmières étaient tellement méfiants à l'idée de trop toucher les bébés qu'ils les nourrissaient comme des gerbilles en cage.

imgur.com

Les biberons étaient calés pour que les bébés puissent boire leur lait sans aucun contact humain.

17. Et les cages pour bébé, ou cages en métal suspendues à la fenêtre dans lesquelles les bébés pouvaient jouer, faisaient sensation dans les années 30.

C'est aussi choquant que ça en a l'air: les cages pour bébé, brevetées par une femme du nom d'Emma Read en 1922, étaient populaires auprès des familles de citadins qui voulaient apporter de l'air frais à leurs bébés et, apparemment, une vue spectaculaire sur la ville.
Fox Photos / Getty Images

C'est aussi choquant que ça en a l'air: les cages pour bébé, brevetées par une femme du nom d'Emma Read en 1922, étaient populaires auprès des familles de citadins qui voulaient apporter de l'air frais à leurs bébés et, apparemment, une vue spectaculaire sur la ville.

Ce post a été traduit de l'anglais.