back to top

20 choses que tous les grands flippés connaissent parfaitement

Quand chaque instant de chaque journée et de chaque nuit est une source d'angoisse.

Publié le

1. Être incapable de dormir seul-e chez soi.

The WB / Via moviepilot.com

Surtout si «chez soi» est un appartement dont on ne peut pas voir tous les coins en même temps, voire une maison (avec des dessous d'escaliers et une cave et peut-être même un GRENIER).

2. Ou ne pouvoir trouver le sommeil qu’avec en fond sonore un épisode de la série la plus mignonne de la Terre ainsi qu'une chanson de Barry White.

3. Et les lumières allumées. Toutes.

Warner Bros. / Via webchutney.pk

Ça fait mal au cœur quand on veut faire attention à pas trop abîmer la planète MAIS MERDE LES CHTOUILLES DU NOIR.

4. Parfois, juste au moment de sombrer dans le sommeil, repenser à une histoire qui fait flipper qu’a racontée Cathy Baphut pendant la récré en CM2.

Paramount Pictures/Pathé Distribution / Via knitbygodshand.com

é_è l'histoire de la Dame Blanche é_è

5. Avoir l’impression de décéder à chaque mauvaise toux, évidemment.

TLC / Via dailyedge.ie

Car oui, la peur est multiple, tantôt irrationnelle tantôt ancrée dans le réel.

6. N'arriver à se concentrer sur rien au travail ou en cours parce qu’on n’est pas sûr d’avoir fermé le gaz ou arrêté le fer à lisser.

Warner Bros. / Via designntrend.com

7. Ne voir qu'un pas entre avoir des fourmis dans le bras et l'infarctus.

Columbia Pictures/20th Century Fox / Via murverse.com

8. Ne jamais rire des caméras cachées de peur d'en être un jour la victime.

Programa Silvio Santos / Via imgur.com

Que celui ou celle qui n'a jamais pensé à la caméra cachée de la petite fille fantôme dans l'ascenseur en prenant l'ascenseur me jette la première pierre.

9. Ressentir le besoin de n'écouter la musique qu'avec un seul écouteur quand on est seul dans une pièce la nuit.

Gaumont Buena Vista International/Columbia Pictures / Via reddit.com

10. Penser qu'un bruit entendu la nuit, même quelconque, cache forcément quelque chose d'atroce.

Lions Gate Film/Metropolitan Filmexport / Via btchflcks.com

«Peut-être même est-ce ma dernière nuit tellement je vais mourir», vous dites-vous probablement.

11. Le moment où une image d'un film d'horreur qu'on a vu à 12 ans poppe dans notre esprit.

ABC / Via keithkrass.com

Oui, car vous n’avez pas oublié une seule seconde des quelques scènes de films d’horreur que vous avez vues.

12. Et donc, la panique qui s'empare du cerveau quand, avant une soirée ciné, quelqu'un évoque son envie si forte de mater Conjuring ou autre classique du genre.

RKO Radio Pictures/Walt Disney Productions / Via funnyjunk.com

13. La brûlure dans le colon de la grosse, grosse frayeur.

Qui va souvent de paire avec une sensation de picotement dans les avant-bras et le cœur qui s'emballe.
NBC / Via Twitter: @DwightFalse

Qui va souvent de paire avec une sensation de picotement dans les avant-bras et le cœur qui s'emballe.

14. L'angoisse de voir les rideaux bouger.

Fox / Via stylewhack.com

(Perso du coup j'y ai renoncé, aux rideaux.)

15. Savoir qu'on se sentirait peut-être plus en sécurité et moins seul la nuit avec un animal de compagnie.

16. Mais en vrai, ils sont toujours à fixer un point précis en pleine nuit et à se réveiller en sursaut alors qu'il n'y a eu aucun bruit et y a rien de plus flippant.

Animal Planet / Via thecultureofme.com

17. Essayer de se reprendre parce qu'on remarque que plus on a peur, plus il se passe de trucs flippants.

Nickelodeon / Via shpquad.org

Soit c'est magnétique soit c'est les esprits frappeurs que ça fait rigoler.

18. Avoir le cœur qui palpite et accélérer le pas quand on passe d'une pièce où on vient d'éteindre la lumière à une autre encore plongée dans le noir.

Nickelodeon / Via forums.superherohype.com

19. La tétanie en cas de panne d'électricité.

Gaumont Buena Vista International / Via fydisneymisfits.tumblr.com

«J'sais pas quoi faire! J'sais pas quoi faire! C'est comme ça qu'ils commencent tous les films d'horreur!»

20. Et puis, bien sûr, l’agacement, quand on nous fait remarquer que «quand même, qu’est-ce que tu peux être troutrouille».

ABC / Via buzzfeed.com

è_é