back to top

«M'en bati, sieu nissart»: après l'attentat, les internautes disent leur fierté d'être Niçois

«M'en bati, sieu nissart», une phrase qui veut dire en français «Je m'en fous, je suis Niçois», est partagée sur les réseaux sociaux après l'attentat.

Publié le

«M'en bati, sieu nissart» est une phrase souvent dite avec le sourire, ou avec une fierté un peu chauvine. Elle veut dire «J'en m'en fous, je suis Niçois» dans la langue locale. Après l'attentat du 14 juillet à Nice, elle a pris une toute autre signification.

Sur Twitter, les internautes rendent hommage avec cette expression aux victimes de l'attentat du 14 juillet, et célèbrent la fierté de la ville et de ses habitants dans l'adversité.

De nombreux Niçois ont donc partagé cette phrase, accompagnant parfois le message des symboles de la ville de Nice: l'aigle, le rouge et le noir.

Pour Hugo, utilisateur de Twitter, l'expression «répond parfaitement aux attaques terroristes».

D'après ce Niçois de 20 ans, «M'en bati, sieu nissart» n'était jusqu'à hier rien de plus qu'un dicton «qu'on apprend de près ou de loin».

«Dans mon enfance, ça représentait pas réellement grand-chose», explique-t-il à BuzzFeed News. «C'est un dicton niçois qu'on apprend de près ou de loin et c'est un peu une mentalité qui nous est inculquée. C'est notre manière à nous d'être patriotes, avec l'hymne Nissa La Bella par exemple.»

Mais aujourd'hui, l'expression revêt d'après lui une dimension «un peu plus funeste».

«[«M'en bati, sieu nissart»] répond parfaitement aux attaques terroristes qui veulent nous faire peur, nous condamner à rester cloîtrés et ne pas vivre libres».

Sur Twitter, d'autres internautes ont également partagé des versions plus courtes de l'adage.

«Sieu Nissaert», je suis Niçois, ou plus simplement «Sieu Nissa», je suis Nice. Des messages qui ne sont pas sans rappeler les «Je suis Charlie» abondamment partagés après les attentats de janvier 2015.
Twitter: @Meloouw_

«Sieu Nissaert», je suis Niçois, ou plus simplement «Sieu Nissa», je suis Nice. Des messages qui ne sont pas sans rappeler les «Je suis Charlie» abondamment partagés après les attentats de janvier 2015.

Jules Darmanin est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Jules Darmanin at jules.darmanin@buzzfeed.com.

Pierre d'Almeida est rédacteur chez BuzzFeed France et travaille depuis Paris.

Contact Pierre d'Almeida at pierre.dalmeida@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.