back to top

Faire du sexe avant une épreuve nuit-il aux athlètes olympiques?

On sait tous qu'au Brésil, il fait ~chaud~.

Publié le

Au cas où vous auriez raté ce scoop, il y a beaucoup d'activité sexuelle aux Jeux olympiques.

Yasuyoshi Chiba / AFP / Getty Images / Via gettyimages.com

Ce qui est logique. Ce sont des athlètes qui s'entraînent sans relâche depuis des années afin de se préparer pour l'une des compétitions les plus importantes de leur vie. À présent, ils peuvent enfin —littéralement— apercevoir la ligne d'arrivée. Et ils cohabitent pendant deux semaines avec des milliers d'autres individus qui partagent la même passion qu'eux et qui sont tout aussi doués en matière de force, de souplesse et d'endurance.

Il ne peut que se passer des trucs.

Selon certaines sources, le Comité international olympique y avait pensé et aurait même fourni gratuitement 450.000 préservatifs.

Buda Mendes / Getty Images / Via gettyimages.com

Ce qui est tout aussi logique, surtout si l'on prend en considération le fait que Zika, bien que peu fréquent pendant les mois d'hiver à Rio, peut se transmettre sexuellement si quelqu'un est infecté. Sans parler de toutes les autres bonnes raisons d'avoir des rapports sexuels protégés.

Publicité

Par conséquent, avec toute cette activité, est-ce possible que le sexe affecte la performance athlétique de quelqu'un?

BBC / Via prostheticknowledge.tumblr.com

Pour savoir si l'orgasme pourrait saboter (ou pourquoi pas, améliorer) vos performances physiques, BuzzFeed s'est adressé au scientifique sportif et entraîneur olympique Mike Young, docteur en kinésiologie et directeur de performance et de recherche au Laboratoire athlétique, un centre d'entraînement professionnel en Caroline du Nord, et au psychologue sportif Stephen Graef, professeur clinique adjoint à l'université d'État de l'Ohio. Voici ce qu'ils nous ont dit:

Il y a beaucoup de superstitions en ce qui concerne le sexe avant le sport.

youtube.com / Via giphy.com

Surtout pour les hommes. «Cela relève essentiellement de cette notion que la vigueur d'un homme se trouve dans son sperme et selon la théorie, en vous abstenant de toute activité sexuelle, vous maintenez, d'une façon ou d'une autre, un niveau de testostérone élevé qui pourrait même aller jusqu'à augmenter», explique Mike Young. «Ceci est complètement réfuté par les recherches.»

En fait, les recherches démontrent que les niveaux de testostérone augmentent après les rapports sexuels chez les hommes comme chez les femmes. Par conséquent, avoir des rapports avant un grand événement pourrait en fait vous donner un sérieux avantage, ajoute Mike Young, bien que ces effets ne durent pas jusqu'au jour suivant.

Il existe aussi cette croyance selon laquelle la frustration sexuelle pourrait entraîner une augmentation de l'agressivité, ce qui peut s'avérer bénéfique dans certains sports. Mais il semblerait qu'il n'y ait aucune recherche pour appuyer cela.

C'est manifestement quelque chose de difficile à étudier, mais jusqu'ici, les recherches n'ont jamais prouvé qu'avoir des relations sexuelles avant une compétition ait, de manière générale, des conséquences négatives.

Nike / Via giphy.com

Une étude récente portant sur toutes les recherches sur le sexe avant les événements sportifs est arrivée à la conclusion que faire des câlins avant une compétition ne semble pas être problématique.

Selon une étude, avoir des rapports sexuels moins de deux heures avant une compétition peut toutefois avoir un impact sur le temps de récupération, mais en-dehors de cela, le sexe ne nuit pas à la concentration ou à la performance d'un athlète.

Mais tout dépend des différences individuelles, c'est-à-dire de la réaction de chacun en ce qui concerne le sexe.

NBC / Via ew.com

Pour certains, cela peut être une distraction qui tombe à pic, une manière d'évacuer le stress et un stimulant pour l'ego avant un match, explique Stephen Graef. Pour d'autres, l'activité sexuelle peut les rendre anxieux, fatigués et épuisés mentalement.

Cela dépendra aussi de leur partenaire sexuel, du sport qu'ils s'apprêtent à faire et, sait-on jamais, si leur partenaire sexuel sera leur concurrent pendant la compétition, ajoute Stephen Graef. Bah ouais, ça pourrait arriver.

Selon une étude récente de Mike Young, il y aurait une prophétie auto-réalisatrice en ce qui concerne le sexe avant le sport.

m_phelps00 / Via instagram.com

«Nous avons découvert que le plus grand indicateur était votre conviction que, oui ou non, cela aura un impact sur vous», explique Mike Young.

L'étude, commandée par l'un des plus grands vendeurs sur internet de produits pour adultes Adam & Eve, comprenait des athlètes d'athlétisme étudiants ou de niveau national (11 hommes et 10 femmes). L'enquête interrogeait les athlètes sur ce qu'ils pensaient du sexe ou de la masturbation avant une compétition. On a ensuite relevé leur performance réelle et si, oui ou non, ils avaient eu des rapports sexuels au cours de la dernière semaine.

«L'idée essentielle à retenir, c'est que votre code moral ou votre ressenti reflète probablement la réalité», dit Mike Young. Les athlètes qui croyaient qu'ils devaient s'abstenir avaient plutôt tendance à voir un effet négatif sur leur performance s'ils avaient des rapports sexuels ou s'ils s'étaient masturbés récemment, alors que les athlètes qui croyaient que le sexe était bénéfique pour eux avaient plutôt tendance à voir un impact positif sur la performance après avoir eu des rapports.

Mais si les relations sexuelles ne sabotent pas la performance d'un athlète, on ne peut pas en dire autant d'autres choses: par exemple, sortir toute la nuit, boire, fumer, etc.

Flickr: whitehouse

Selon la rumeur, il fait ~chaud~ dans le village olympique. On ne parle donc pas d'avoir des rapports sexuels avec votre conjoint-e —mais plutôt de coucher avec quelqu'un que vous venez probablement juste de rencontrer et qui ne parle peut-être même pas forcément la même langue que vous. Si vous êtes sorti-e tard avec cette personne, avez bu quelques verres et êtes resté-e debout toute la nuit, cela peut vous affecter physiquement et mentalement, peu importe que vous ayez eu des rapports sexuels ou pas.

Qu'est-ce que cela signifie donc pour nous, qui ne sommes pas des athlètes olympiques, mais qui avons parfois des rapports sexuels avant un entraînement physique important?

youtube.com / Via giphy.com

Encore une fois, cela dépend de l'individu, explique Stephen Graef. Il existe plein de raisons pour lesquelles le sexe peut vous aider à progresser: augmentation importante de testostérone et diminution des hormones du stress, pour n'en citer que quelques-unes.

Mais si vous êtes quelqu'un qui préfère dormir après le sexe, c'est probablement mieux de ne rien faire avant d'aller à la salle de sport.

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss