back to top

Il crée une carte incroyablement détaillée sur le cinéma et c'est trop beau

Le cadeau parfait pour les amoureux du cinéma.

Publié le

David Honnorat est un journaliste de 31 ans, cofondateur du site Vodkaster et passionné de cinéma. Il y a quelques mois, il a eu l'idée de créer cette incroyable carte fictive baptisée «The Great Map of Movieland».

Le niveau de détails est impressionnant. Les villes correspondent à des films, reliés par des routes selon leurs points communs et regroupés par genre en différentes régions aux noms poétiques tels que «Horror Lakes», «Valley of Love» ou encore «Sea of Tears».

«Ce que je trouve fascinant dans le cinéma, ce sont les liens. Ça peut être le réalisateur, l'année, le genre, le casting, un décor, une scène particulière. Et plus on voit de films, plus la toile se densifie et plus on a de films à voir. C'est ce que je voulais rendre visuellement», nous a expliqué le créateur de la carte.

Publicité

«J'ai commencé par placer des films et dessiner des routes sans organisation particulière autour du Great Lake of Madness et du Plot Twist Lake. Au début, il y avait une centaine de films.»

«J'ai tout compilé dans un tableur en classant les films par genres et thématiques, et j'ai commencé à imaginer comment le monde allait s'organiser. Au total, j'y ai passé près de 300 heures, et la carte comporte plus de 1500 films.»

David Honnorat

«Il me reste bien sûr des territoires inexplorés, c'est pour ça qu'il n'y a qu'un tout petit bout de Bollywood (que je connais très mal) qui pointe son nez à l'Est.»

«Ce qui m'a le plus surpris, c'est que la carte est pour moi assez émouvante à regarder. Chaque titre renvoie à des souvenirs et des sentiments particuliers. Pour un cinéphile, je me dis que c'est un peu comme tomber sur le plan du quartier où on a grandi.»

«J'ai imaginé la carte comme un instrument de découverte. L'idée, c'est qu'on puisse partir des films qu'on connait déjà pour avoir envie d'en voir d'autres en suivant les routes.»

David Honnorat

«J'adorerais que les gens se l'approprient en mettant par exemple des petites épingles sur les films qu'ils veulent voir ou en ajoutant, au crayon, de nouveaux longs-métrages.»

David Honnorat a aussi créé un projet Kickstarter pour proposer une version imprimée de sa carte. «J'espère avoir des retours d'internautes du monde entier qui vont me permettre de l'améliorer encore un peu avant l'impression.»