back to top

21 noms de stations de métro parisiennes dont vous ignoriez peut-être l'origine

Non, Maison Blanche n'a rien à voir avec la résidence du président des États-Unis.

Publié le

1. La station Filles du Calvaire, sur la ligne 8, tire son nom du couvent tout proche dit des Calvairiennes, une congrégation religieuse fondée au XVIIe siècle. Le «Calvaire» renvoie au Golgotha, la colline où Jésus a été crucifié.

Poudou99 / Via commons.wikimedia.org

2. La station Poissonnière porte le nom de la rue qu'elle dessert. À partir du XIIIe siècle, les pêcheurs qui apportaient le poisson de Dieppe ou de Boulogne-sur-Mer jusqu'aux Halles passaient par cette rue.

Gregory Deryckère / Via commons.wikimedia.org

3. La station Abbesses porte le nom de la place toute proche. Il fait référence à l'ancienne abbatiale Saint-Pierre de Montmartre qui fut fondée au XIIe siècle et détruite à la Révolution (à l'exception de l'église). Elle était tenue par des Bénédictines (les «abbesses») et elle était alors l'une des plus importantes abbayes de France.

Thomas Geoffray / Via commons.wikimedia.org

4. La station Barbès-Rochechouart porte les noms d'Armand Barbès, un homme politique qui a participé à l'insurrection républicaine de 1848, et de Marguerite de Rochechouart, une abbesse de Montmartre ayant vécu au XVIIe siècle (voir plus haut).

Cramos / Via commons.wikimedia.org

5. La station Chemin Vert s'appelle ainsi car elle dessert une rue qui, au XVIIIe siècle, traversait des cultures maraîchères. Cette route ralliait alors Paris au village de Ménilmontant, intégré à la capitale seulement en 1860.

6. La station Châtelet tire son nom de la place du Châtelet, où se trouvait autrefois une forteresse qu'on appelait le Grand Châtelet.

Construite au XIIe siècle, elle protégeait l'accès à Paris sur la rive droite de la Seine. Plus tard, elle fut transformée en prison et en tribunal. Elle a été détruite au début du XIXe siècle.
Mbzt / Via commons.wikimedia.org

Construite au XIIe siècle, elle protégeait l'accès à Paris sur la rive droite de la Seine. Plus tard, elle fut transformée en prison et en tribunal. Elle a été détruite au début du XIXe siècle.

7. La station Denfert-Rochereau porte le nom du colonel Pierre Philippe Denfert-Rochereau, qui a défendu la place du même nom face aux Prussiens qui assiégèrent Paris en 1871.

Greenski / Via commons.wikimedia.org

8. La station Glacière porte le nom d'une rue qui menait autrefois à un hameau du Sud de Paris appelé La Glacière. Près de ce hameau, la glace était extraite des mares et des étangs gelés en hiver, puis conservée dans des puits pour servir ensuite à rafraîchir les boissons ou cuisiner des desserts dans la capitale.

Pline / Via commons.wikimedia.org

9. La station Montparnasse-Bienvenüe porte le nom de Fulgence Bienvenüe, ingénieur au corps des Ponts et Chaussées, qui est l'un des deux concepteurs du métro parisien.

Clicsouris / Via commons.wikimedia.org

10. L'origine du nom de la station Maison Blanche est incertaine. Ce serait le nom d'une ancienne auberge qui se trouvait sur la route de Fontainebleau (actuelle avenue d'Italie) et qui a donné son nom au quartier.

Vincent BABILOTTE / Via commons.wikimedia.org

11. La station Télégraphe tient son nom de la rue qu'elle dessert. C'est là que vivait Claude Chappe, l'inventeur du télégraphe. Il expérimenta son appareil sur la colline avoisinante à la fin du XVIIIe siècle.

Geralix / Via commons.wikimedia.org

12. La station Picpus tient son nom du village de Picque-Puce, qui s'appelait ainsi en raison d'une épidémie du XVe siècle qui aurait fait apparaître sur les bras des malades des lésions similaires à celles causées par les piqûres de puces.

Vincent BABILOTTE / Via commons.wikimedia.org

13. La station Pigalle porte le nom de Jean-Baptiste Pigalle, un sculpteur français du XVIIIe siècle.

Pline / Via fr.wikipedia.org

14. La station Quatre-Septembre fait référence au 4 septembre 1870, jour de la proclamation de la Troisième République.

Clicsouris / Via commons.wikimedia.org

15. La station La Muette porte le nom du château qui a lui-même donné son nom au quartier. L'origine est incertaine: le mot pourrait désigner la meute de chiens qui était utilisée pour la chasse dans le bois de Boulogne, ou bien la mue des animaux de la forêt.

Jody McIntyre / Via commons.wikimedia.org

16. La station Solférino fait référence à la ville de Solférino, en Italie, et plus précisément à la bataille qui s'y déroula en 1859 et qui se solda par une victoire française.

Clicsouris / Via commons.wikimedia.org

17. La station Anvers porte le nom d'un square proche, baptisé ainsi en hommage à la victoire française contre l'occupant néerlandais lors du siège de la ville belge, en 1832.

Clicsouris / Via commons.wikimedia.org

18. La station Bonne Nouvelle tire son nom de l'église Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle, «Bonne Nouvelle» faisant référence à l'Annonciation, c'est-à-dire l'annonce de la maternité divine de la vierge Marie par l'ange Gabriel dans la théologie chrétienne.

Greenski / Via commons.wikimedia.org

19. La station Bir-Hakeim fait référence à la bataille de Bir Hakeim qui s'est déroulée pendant la Seconde Guerre mondiale en Libye.

Le nom rend hommage à la résistance des combattants français libres face aux attaques italiennes et allemandes entre le 27 mai et le 11 juin, qui permit aux Britanniques de se replier en Égypte.
Serguei Trouchelle / Via commons.wikimedia.org

Le nom rend hommage à la résistance des combattants français libres face aux attaques italiennes et allemandes entre le 27 mai et le 11 juin, qui permit aux Britanniques de se replier en Égypte.

20. La station Arts et Métiers tire son nom du Conservatoire national des arts et métiers situé à proximité, tout simplement.

Tangopaso / Via fr.wikipedia.org

21. La station Liège, ouverte en 1911, s'est d'abord appelée Berlin. Mais après le début de la Première Guerre mondiale, elle fut renommée Liège en référence à la lutte de la ville belge face à l'invasion allemande qui avait lieu.

Cramos / Via commons.wikimedia.org

Pour en savoir plus sur les noms de certaines stations de métro, vous pouvez lire cette série d'articles.