back to top

15 femmes voilées que vous devriez connaître

Elles sont sportives, militantes, businesswomen...

Publié le

1. Latifa Ibn Ziaten

PASCAL PAVANI/AFP / Getty Images

Latifa Ibn Ziaten est la mère de Imad Ibn Ziaten qui a été assassiné le 11 mars 2012 par Mohamed Merah à Toulouse. Depuis, elle a créé une association au nom de son fils pour «intervenir auprès des enfants et des jeunes adultes, des élèves des écoles dans tous les milieux sociaux et auprès des détenus en milieu carcéral, afin d'œuvrer à la mise en place d’un authentique dialogue interreligieux.»

Latifa Ibn Ziaten a été faite chevalier de la Légion d’honneur par le président de la République François Hollande, en mars 2016. Elle a aussi été récompensée au mois de mars par le secrétaire d'État américain John Kerry, à Washington, pour son action.

2. Mariah Idrissi

Eamonn M. Mccormack / Getty Images

Mariah Idrissi était l’une des mannequins présentes dans une pub de H&M sortie en septembre 2015, et la première femme voilée dans une campagne pour le géant suédois du prêt-à-porter.

Âgée de 24 ans, cette jeune femme née à Londres tient un salon de manucure halal dans la capitale. «Je pense que c’est important de faire figurer des femmes avec le voile parce que l’islam est la seconde religion la plus importante du monde», expliquait-elle à l'époque à BuzzFeed.

Publicité

3. Niloofar Rahmani

Shah Marai / AFP / Getty Images

Niloofar Rahmani est devenue la première femme pilote à servir dans l’armée de l’air afghane depuis la chute des talibans.

La capitaine Rahmani reçoit régulièrement des menaces des talibans qui désapprouvent sa carrière et son ambition. Mais elle dit être «profondément engagée» à encourager d’autres jeunes femmes à devenir pilotes.

Niloofar Rahmani (ainsi que sa famille) ont reçu des menaces de mort de la part des Talibans. Mais aussi de certains membres éloignés de sa famille qui disent qu'elle leur a fait honte. Elle est menacée, selon The Wall Street Journal, pas seulement parce qu’elle est une femme qui travaille en dehors de sa maison, mais parce qu’elle est militaire. Après toutes ces menaces, elle expliquait au journal envisager de quitter l’armée: «Je voulais vraiment être militaire. Je voulais vraiment être dans l'armée de l'air. Mais je ne peux plus continuer comme ça.»

4. Amina Wadud

Lluis Gene / AFP / Getty Images

Amina Wadud est une Afro-Américaine convertie à l'islam, l'une des figures les plus importantes du féminisme islamique et professeure d’études islamiques de l’université du Commonwealth de Virginie.

Comme le rapportait Le Monde en 2013, «dans son second ouvrage Inside the Gender Jihad : Women's Reform in Islam elle réfutait la polygamie ou la violence de l'homme vis-à-vis de son épouse mentionnées dans le Coran», 20 ans après son premier livre Le Coran et les femmes: relire le texte sacré dans une perspective féminine qui avait fait sensation.

Elle est aussi connue pour avoir dirigé en 2005 une prière mixte à New York, et ce malgré les multiples menaces dont elle a fait l'objet.

5. Sara Akbar

Karim Kadim / AP

Sara Akbar est directrice générale et membre du conseil d'administration de Kuwait Energy qu'elle a co-fondé en 2005. Titulaire d'un diplôme en ingénierie chimique, elle travaille depuis plus de 30 ans dans l'industrie pétrolière au Koweit.

En 1991, elle était la seule femme parmi les pompiers du Koweït à éteindre les incendies sur les puits de pétrole du pays que Saddam Hussein avait fait incendier pendant la première guerre du Golfe. En 2015, elle a été classée parmi les 100 femmes les plus puissantes du monde arabe par Forbes.

6. Malala Yousafzai

Justin Tallis / AFP / Getty Images

Militante pakistanaise des droits des femmes âgée de 18 ans, on ne présente plus Malala Yousafzai. Cette jeune femme qui a échappé à une tentative d'assassinat par les talibans en 2012 a reçu en 2014 le prix Nobel de la paix, devenant ainsi la plus jeune lauréate de l'histoire de ce prix.

Elle faisait partie en 2015 des 100 personnalités les plus influentes du monde selon le magazine américain Time.

7. Manal al-Sharif

Jemal Countess / Getty Images

Manal al-Sharif est une militante saoudienne connue pour avoir pris le volant et incité les femmes d'Arabie saoudite à faire la même chose en 2011. Elle avait été arrêtée après s'être filmée et avoir posté la vidéo sur YouTube et avait également mené une campagne sur Facebook. Depuis, elle continue de lutter pour que les hommes et les femmes aient les mêmes droits, la même éducation et les mêmes opportunités sur le marché du travail en Arabie saoudite.

Publicité

8. Soria Zeroual

Craig Ruttle / AP

Née en Algérie, Soria Zeroual est une actrice non-professionnelle nommée dans la catégorie meilleure actrice lors de la dernière cérémonie des César pour son rôle dans le film Fatima de Philippe Faucon.

Lorsque le réalisateur a obtenu le trophée du meilleur film, il a dédié son César à Soria Zeroual.

9. Ibtihaj Muhammad

Sean M. Haffey / GETTY

Ibtihaj Muhammad est une escrimeuse américaine de 30 ans qui va devenir la première athlète américaine à concourir avec un hijab aux prochains Jeux olympiques de Rio. Avant cela, elle s'était déjà fait remarquer en étant la première athlète musulmane à faire partie de l'équipe nationale d'escrime.

Lors de la visite d’une mosquée à Baltimore en février dernier, Barack Obama avait salué le parcours exemplaire de la sabreuse et lui a souhaité bonne chance pour les JO. Interrogée par CNN, l'athlète déclarait: «C'est une lutte d'être une femme musulmane aujourd'hui. Pour tous les musulmans dans notre pays». Puis a ajouté: «Il y a beaucoup d'athlètes afro-américains, mais je ne trouve pas d'athlète musulmane dont je peux m'inspirer», espérant ainsi devenir un modèle pour les musulmans américains.

10. Rimla Akhtar

Scott Heavey / Getty Images

Rimla Akhtar a été la première femme musulmane membre de l'Association britannique de football. Née de parents pakistanais, elle a grandi à Londres avec ses deux frères. Auparavant, elle a fait partie de l'équipe britannique féminine de futsal avant de rejoindre en 2011 la «Fondation des femmes musulmanes sportives», une association qui lutte pour plus de diversité dans le monde du sport, et pas que chez les athlètes musulmans.

11. Yuna Zarai

Lai Seng Sin / AP

Yuna Zarai est une chanteuse d'origine malaisienne qui compte presque 2 millions de fans sur Facebook. Sa musique qu'elle qualifie d'indie-pop a été inspirée par Aaliyah, Lauryn Hill, Alanis Morrisette, Radiohead, Bjork ou encore Feist. Musulmane pratiquante, elle a aussi créé sa ligne de vêtements November Culture.

13. Rumana Ahmed

Kelly Jo Smart / White House / Via whitehouse.gov

Rumana Ahmed est née dans le Maryland aux États-Unis de parents originaires du Bangladesh. Elle travaille aujourd'hui avec Ben Rhodes, le conseiller adjoint à la sécurité nationale du président Obama à la Maison-Blanche. À ce sujet, elle déclarait sur le blog officiel de la Maison-Blanche: «J'ai appris par la difficulté, que chaque défi est en effet l'occasion de devenir plus fort. Jamais je n'aurais imaginé, moi la jeune fille moquée et traitée de tous les noms, que je finirais par travailler à la Maison-Blanche avec un hijab.»

14. Nadiya Hussain

Anthony Harvey / Getty Images

Fille d’immigrés bangladais née en Grande-Bretagne, Nadiya Jamir Hussain a remporté en 2015 l'émission culinaire The Great British Bake-Off diffusée sur la BBC. Une sorte de version anglaise du Meilleur Pâtis­sier sur M6. Après sa victoire, elle a reçu des menaces en ligne liées à sa religion.

Depuis, cette mère de famille âgée de 31 ans a publié un livre de cuisine et prépare un second ouvrage pour les enfants. Elle a également une chronique dans le supplément The Times Magazine, du journal The Times.

15. Yassmin Abdel-Magied

Saeed Khan / AFP / Getty Images

Cette Australienne née au Soudan est une ingénieure en mécanique qui travaille notamment sur des plateformes pétrolières. Mais Yassmin Abdel-Magied est aussi une militante qui a créé l'association «Youth Without Borders» (jeunesse sans frontières) dont l'objectif est de mettre sur un même pied d’égalité les jeunes Australiens de tous les milieux et de toutes les origines. Elle s'exprime aujourd'hui pour promouvoir plus de diversité dans son pays.

En 2014, elle expliquait lors d'une conférence TED: «Je veux que vous regardiez au-delà de vos préjugés. Et si je vous croisais et que plus tard vous découvriez qu'en fait je conçois des voitures de course et que je m'en suis créé une et qu'à la fac j'ai été présidente de l'équipe de course? Parce que c'est la vérité. Votre surprise et la réaction qui en découle sont dues à ce que l'on appelle les préjugés inconscients. Et ça se traduit par un manque ridiculement néfaste de diversité dans nos entreprises.»

Assma Maad est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Assma Maad at assma.maad@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.

Sponsorisé