back to top

17 façons simples de manger sain quand vous êtes déprimé

La relation à la nourriture est compliquée lorsqu'on souffre de dépression.

Publié le

Quand on souffre de dépression, la relation à la nourriture peut être complexe.

Vous pouvez perdre totalement votre appétit ou au contraire être plus vorace que jamais. Peut-être manquez-vous d'énergie pour cuisiner et finissez par favoriser l'aspect pratique à la valeur nutritionnelle. Quelle qu'en soit la raison, il n'est pas facile de bien manger quand on est déprimé-e. Pour vous aider à faire les bons choix, nous avons demandé aux membres de la communauté BuzzFeed quels étaient leurs trucs pour gérer leur relation à la nourriture et à la nutrition en phase de dépression. Voici les solutions qui fonctionnent pour eux:

1. Préparez des repas d'urgence et congelez-les pour les jours où vous êtes au plus mal.

«Quand vous êtes dans une phase où vous arrivez mieux à gérer votre dépression, cuisinez autant de plats qui supportent la congélation que possible, puis divisez-les en portions que vous placerez dans des sacs congélation, des bocaux ou des boîtes en plastique. Des pâtes, de la soupe, de l'effiloché de porc/de poulet, des haricots noirs, etc., tous ces aliments se congèlent très bien et, quand vous serez dans une phase sans et que vous n'aurez pas d'énergie, il vous suffira de les retirer du congélateur et de les passer au micro-ondes.»

—Kristina Tobin, Facebook

2. Vous pouvez aussi aller plus loin en sollicitant vos amis avec lesquels vous échangerez des plats que vous aurez préparés en grande quantité. Vous aurez une plus grande variété de plats en fournissant moins d'efforts.

instagram.com

«Préparez une grande quantité de lasagnes pendant qu'un-e ami-e se charge de faire du chili et qu'un-e autre s'occupe de faire de la soupe, puis vous échangez.» —Kristina Tobin, Facebook

3. Limitez la quantité de vaisselle à laver afin que le moment du repas soit moins pesant.

Zach Zupancic / Creative Commons / Via Flickr: crazyoctopus

«Sincèrement, quand je suis déprimée, la seule pensée de devoir faire la vaisselle après le repas suffit à me dissuader de cuisiner. J'ai donc appris à cuisiner pas mal de plats mijotés ou qui tiennent en une casserole. J'utilise aussi des assiettes et des bols jetables quand je suis au plus bas. Il faut être gentil avec soi-même.» —Hope Narrins, Facebook

4. Ayez des objectifs réalistes en matière de cuisine et de nutrition.

reddit.com

«Je savais que je n'allais pas me mettre à cuisiner des plats sains et élaborés tous les jours ou préparer le genre de trucs dignes de figurer sur Instagram. Ce n'est pas un problème. J'ai réfléchi à quelques plats sains très faciles à réaliser et ça me convient.»

—Anthony Overstreet, Facebook

5. Demandez de l'aide si vous en éprouvez le besoin.

Anna Borges / BuzzFeed

«Quand je ne me sens vraiment pas bien, je demande à ma mère ou à une amie de m'accompagner pour faire les courses (la corvée que je déteste le plus à cause du monde, bien sûr) et parfois même de m'aider à la préparation des repas.»

—Bethany Whaley, Facebook

6. Faites de la cuisine un moment où vous prenez soin de vous.

Kate Hiscock / Creative Commons / Via Flickr: slightlyeverything

«Pour moi, la cuisine, c'est comme l'art ou la musique pour les autres. C'est un exutoire qui me permet d'exercer ma créativité et de me détendre et cela m'a effectivement permis de sortir d'une période d'angoisse et de dépression. Je fais du temps passé en cuisine un moment à part —un fond musical, peut-être un verre de vin, et quelques ingrédients colorés (des épices, des légumes, etc.), et je l'apprécie vraiment. Rendez-le amusant et, au lieu que ce soit une corvée, il se peut que ça vous fasse un peu sortir de votre morosité.

—Claire Leila Chiboub, Facebook

8. Ou faites semblant que VOUS participez à une émission culinaire.

BuzzFeed / Via buzzfeed.com

Je choisis un thème (comme le petit déjeuner ou un repas terre et mer), je prends quelques ingrédients, mets le minuteur en marche pour 45 minutes et dois avoir mis sur la table un plat avant la sonnerie du minuteur. La seule différence avec l'émission de télé, c'est que j'ai le droit de chercher des informations sur Google si je suis coincé. J'ai réussi quelques plats vraiment pas mal presque par hasard. Ça a un effet bénéfique instantané sur mon moral.» —russellh45dcb545f

9. Faites-vous livrer vos courses ou commandez en ligne.

«J'ai trouvé un service de livraison à domicile gratuit/pas cher et j'y ai recours quand je me trouve dans une phase où je suis au plus bas parce que 1) quitter la maison m'est presque impossible, et 2) je sais que si je sors faire les courses, je vais m'acheter des cochonneries parce que je serai malheureuse et que j'aurai l'impression de "mériter" cette immonde bouffe industrialisée. Faire mes courses en ligne m'aide à faire de meilleurs choix.»

—Liz Migueles, Facebook

10. Mettez en place un système récompensant les habitudes alimentaires qui vous aident à vous sentir mieux.

instagram.com

«Ma colocataire et moi avons mis en place des tableaux de comportement avec des étoiles. Dans le mien, il y avait des trucs comme dormir assez, faire du sport et bien manger. Quand j'obtenais un certain nombre d'étoiles, elle

avait une récompense et inversement. Je trouvais davantage bénéfique le fait d'avoir le bonheur de quelqu'un d'autre comme source de motivation. J'adorais aussi constater à quel point j'étais douée.»

—francesp48e85f596

11. Invitez quelqu'un à partager votre repas.

Terri Pous / BuzzFeed

«Il n'y a rien de mieux que d'entendre un commentaire positif (il faut l'espérer) sur votre cuisine. Ça vous aide à vous sentir un peu mieux.»

—Shannon McAleavey, Facebook

12. Ayez une série de recettes saines sous la main.

pinterest.com

«Ça fait peut-être cliché, mais je vis pour Pinterest. J'épingle des recettes et les classe selon leur niveau de difficulté, le temps nécessaire à leur réalisation, ce genre de choses. Le fait de les avoir à disposition me permet de ne pas avoir à trop y réfléchir. Sans parler de l'inspiration et de l'exaltation qui résultent de la recherche de nouvelles recettes, et qui ont toujours un effet positif sur moi quand je suis déprimée.»

—Chloe Martinez, Facebook

13. Allez voir un-e nutritionniste si vous avez besoin qu'il/elle vous aide à optimiser vos habitudes alimentaires pour les adapter au mieux à votre état psychique.

Alice Mongkongllite / Via buzzfeed.com

«Je vois un nutritionniste pour qu'il m'aide à surmonter ma dépression. Mes antidépresseurs me fatiguaient continuellement et j'ai vu une émission de télé dans laquelle on évoquait l'influence de l'alimentation sur la dépression. Je suis un régime à base d'aliments riches en antioxydants et en oméga-3 depuis six mois. Ça m'a donné un coup de fouet et aidée à juguler le manque d'énergie induit par mon traitement, et je n'ai plus envie de ces cochonneries dont je me gave quand je suis déprimée. Ça a changé ma vie.»

—Anna Stevens, Facebook

14. Par dessus tout, soyez à l'écoute de ce que ressent votre corps —et envisagez peut-être de revoir provisoirement vos objectifs en matière de remise en forme et de perte de poids.

instagram.com

«Il m'a fallu apprendre à ne pas me soucier de détails tels que la perte de poids en phase de dépression sévère, parce que ça finit toujours par ressembler à une forme ou une autre d'autosanction. Oui, j'aimerais arriver à perdre du poids un jour, mais quand je me sens mal d'un point de vue psychique, je ne peux pas avoir l'esprit encombré par ce genre de pensées. Parce qu'ensuite, je finis par mettre en rapport perte de poids et estime de soi, et tout "échec" dans ce domaine a pour effet d'exacerber des sentiments de haine de soi et de culpabilité qui accompagnent déjà mon état dépressif. Je m'applique donc à faire en sorte que mon corps se sente bien. Je mange beaucoup de fruits et légumes, ainsi que des aliments que j'apprécie vraiment. Quand je m'accorde une friandise, c'est avec modération. C'est un combat de tous les jours, mais je traite mon corps avec gentillesse.»

—Nora Cruz, Facebook

15. Notez vos émotions en même temps que ce que vous mangez.

Taylor Miller / BuzzFeed / Via buzzfeed.com

«J'ai récemment commencé à tenir un journal d'"émotions". Je garde une trace écrite des émotions que j'éprouve pendant la journée, de même que des aliments que je mange et de mon exercice physique. Je trouve qu'il est très instructif d'avoir une vue d'ensemble de mes émotions et de la façon dont la nourriture et l'exercice physique les influencent. Ça m'a donné à réfléchir de me replonger sur les sentiments que j'éprouvais la dernière fois que je me suis goinfrée. D'un autre côté, j'ai trouvé très encourageant de lire quels ont été mes sentiments le jour où j'ai consommé des aliments vraiment sains. Outre une meilleure compréhension de mes émotions, cette méthode a été source de motivation pour empêcher mes troubles psychiques de prendre le dessus jour après jour. C'est un moyen idéal pour se souvenir qu'une alimentation saine et de l'exercice physique peuvent efficacement contribuer à soigner mes troubles.»

—caitlina4c00b0abb

16. Soyez indulgent-e avec vous-même dans les mauvais jours afin d'éviter de vous retrouver dans un cycle négatif.

Twitter: @MenstruaI

«Si je parviens à me pardonner pour les mauvais choix alimentaires que je peux faire, ça me donnera de la confiance pour faire ce qu'il faut la fois suivante. Si je me mets en colère contre moi-même, je vais me retrouver dans un cycle où je vais me mettre à me gaver pour compenser le premier jour et jeûner le lendemain pour me punir. Mais si j'arrive à me dire qu'il s'agit d'un marathon —pas d'un sprint— et qu'un jour sans ne fait pas de différence, je ressens une stabilité qui m'aide à faire encore plus de bons choix.»

—auracorinas

17. Enfin, rappelez-vous que manger sert à vous sentir fort-e et en bonne santé.

Twitter: @fillwerrell

«Il m'a fallu 31 ans pour m'en rendre compte, mais maintenant que je sais que manger sain permet d'avoir une humeur équilibrée, je suis moins tentée de me jeter sur le sucre quand je suis stressée.»

—Amanda Turner, Facebook

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss