back to top

On a demandé à des correcteurs du bac de TOUT nous dire

Oui, on peut vous enlever des points pour l'orthographe même si ça ne fait pas partie du barème.

Publié le

Est-ce que les profs sont sadiques? Est-ce qu'il y a vraiment des élèves qui répondent à l'épreuve de philo en une seule phrase? On a tous envie de savoir ce qu'il se passe pendant la correction du bac.

Du coup, on a demandé à Thomas Messias, prof de maths, et Sophie*, prof de philo, de nous raconter leurs petits secrets sur la correction du bac.

*le prénom a été changé

1. Déjà, il faut savoir que tous les correcteurs du bac sont profs.

Jonathan Ross / Getty Images

Et on corrige uniquement les sujets de la matière qu'on enseigne. Un prof de maths ne va pas se retrouver à corriger de la SVT, etc.

Par ailleurs, on ne choisit pas d'être correcteurs: on est convoqués, courant mai en général.

Publicité

2. Si la philo est la première épreuve, c'est parce que les profs ont besoin de plus de temps pour corriger toutes les copies.

Le nombre de copies varie beaucoup selon les profs et selon les matières. En maths, on va avoir 10 jours pour corriger une soixantaine de copies, mais il est possible d'en avoir moins, entre 25 et 40.

En philo, c'est beaucoup plus: les correcteurs ont 15 jours, et doivent corriger de 100 à 150 copies, parfois jusqu'à 170...

3. Notre paquet de copies, c'est notre BÉBÉ.

New Line Cinema / Via s2.quickmeme.com

Quand on sort du bahut avec notre enveloppe de copies, on meurt de trouille qu’elle soit abîmée, que quelqu'un nous les vole, (même si: pourquoi quelqu'un volerait des copies de bac?). On a l'impression de détenir une mallette avec un million d'euros, et que tout le monde sait qu'il y a nos copies dedans.

Et on ne vous parle même pas des gouttes de sueur dans le dos quand on ne retrouve plus une copie... On a constamment peur de les perdre, de les oublier dans les transports, ou que nos gosses les salissent. Alors quand on vient les déposer après la correction, c'est un soulagement, on se dit «ma mission est accomplie».

5. Avant de corriger notre paquet, on a une réunion en groupe où on corrige trois «copies test».

Ce sont des copies jugées intéressantes, prélevées dans les paquets et photocopiées, qu'on corrige ensemble pour comparer nos résultats et s'accorder sur le système de notation: est-ce qu'il faut être indulgent parce que telle question est mal posée, comment on note telle question... Mais c'est juste un test: ensuite ces copies seront corrigées par quelqu'un d'autre.

6. On ne doit quasiment rien écrire dans une copie de bac, contrairement aux copies ordinaires.

En maths, ne doivent figurer que la note finale, la note par exercice, et une appréciation. Le but c’est de nous protéger si le candidat exige de revoir sa copie: pour qu’il ne puisse pas avoir grand-chose à dire.

Publicité

7. La correction va plus vite que vous le pensez.

img-comment-fun.9cache.com

Pour corriger ses 60 copies, Thomas a passé 8 heures en tout. En philo, Sophie passe environ 20 minutes sur les copies longues, 10 minutes sur les copies courtes, et ne les lit qu'une seule fois.

9. On arrondit toujours au point supérieur si on le peut.

Le mot d'ordre quand on est correcteur du bac, c'est la bienveillance. On va à la pêche au point, tout est bon à prendre pour essayer de remonter un peu la note. Quand on doute sur combien de points vaut une réponse, on va toujours mettre ce qui va avantager l’élève. Et si l’élève a 9,25, on lui met 10.

10. Et on peut «trafiquer» vos notes pour que vous ayez un meilleur résultat.

Warner Bros.

Quand on revient à la fin avec les copies corrigées, il y a une réunion avec tous les profs qui ont corrigé le même paquet d’élèves.

Quand un élève est à moins d’un demi-point d’une barre importante (rattrapage, bac), on relit son dossier, et si le dossier est très favorable, on «trafique» notre note: j’accepte de rajouter deux points en maths, hop ça lui fait ce qu’il manque pour avoir son bac, etc.

11. Parfois on s'amuse à essayer de deviner si la copie appartient à un garçon ou une fille.

On n'aura jamais la réponse, mais c'est un petit jeu pour passer le temps.

Publicité

12. Oui, on peut enlever des points pour l'orthographe ou la présentation en soum-soum.

Jelenaaloskina / Getty Images

C’est pour ça qu’on ne donne pas le détail des points. Contrairement au brevet, au bac l'orthographe et la présentation ne sont pas dans le barème... mais quand on a une copie hyper désagréable à lire, on a tout loisir d’enlever un quart de point ou un demi-point parce qu’on estime que c’est mal écrit. On le fait de façon un peu «sournoise», sur une question au hasard. C‘est pas une vengeance, mais ça permet aussi de souligner ceux qui ont fait un effort de présentation.

13. Certaines copies de philo qui posent problème, qu'on a du mal à évaluer pour différentes raisons, peuvent être lues jusqu'à trois fois en réunion d'harmonisation.

Une fois par le correcteur, une fois par son voisin de réunion, et une autre fois à voix haute devant une vingtaine de profs de la discipline qui notent la copie et donnent leur avis.

14. En ce qui concerne la philo: non, on n'a pas d'élèves qui font le coup de «l’audace c’est ça».

i.imgur.com

Mais on a quand même des copies «foutage de gueule» qui se résument à une phrase, par exemple pour un sujet sur le bonheur, «je me contenterai de citer Baloo, il en faut peu pour être heureux»... Ou «on a un intérêt à étudier l'histoire car c'est coefficient 5 au bac».

15. Et vous ne devriez vraiment pas tenter ce genre de prouesses...

Bravo / Via realitytvgifs.tumblr.com

Ces copies ont 0 en général: le but de la philo c'est d'argumenter. On ne peut pas mettre 20 à un élève qui répond en une phrase, c'est anti-philosophique au possible. Il n'y a pas d'esprit critique, pas d'interrogations.

16. On trouve des techniques pour noter de façon juste et équitable.

On peut reprendre une copie depuis le début, regarder comment on l'avait notée. Si on pense être plus indulgent vers la fin de ses corrections, on reprend systématiquement ses premières copies en les relisant et en comparant aux dernières. En maths, on peut aussi tenter de corriger l’exercice 1 pour toutes les copies d’un coup: c'est plus répétitif, mais ça permet de garder une certaine fraîcheur d’esprit.

Publicité

17. Nous aussi on est évalués: si on met des notes trop sévères, avec une moyenne à 6 ou 7 ou moins, on risque d'être supprimés de correction.

19. On est rémunérés pour corriger les copies.

5 euros par copie, ce qui est pas mal. Mais cela va changer: il y a eu des réformes cette année, et cela fera désormais partie de nos obligations de corriger les copies, sans rémunération supplémentaire.

20. Ça tombe sous le sens, mais on se rend compte à quel point l’anonymat est hyper important.

Dans l’année scolaire, on va avoir tendance à favoriser les élèves qui sont en difficulté s’ils font une belle tentative. Ça nous fait parfois un peu mal au cœur de mettre une mauvaise note à un élève qu'on aime bien, qui fait tout ce qu'il peut pour réussir. À l'inverse avec un très bon élève, on va être plus exigeant. Avec l'anonymat, tout ça n'arrive pas.

21. Et puis franchement, parfois, on se marre bien.

Hemera Technologies / Thinstock / BuzzFeed France

Parfois les élèves écrivent des lettres, s'adressent à nous dans leur copie, du type «vous aussi qui me corrigez, avez des désirs». Bref, parfois on se poile bien.

Sponsorisé

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss