back to top

Nous avons trouvé du pain à Paris un 11 août

La grande enquête de l'été.

Publié le

Paris est en crise. En ce chaud mois d'août, toutes les (bonnes) boulangeries sont fermées, laissant les Parisiens errer dans les rues désertiques de la capitale, l'air hagard, privés de gluten et de leur joie de vivre.

Du moins, c'est ce que racontent les sites britanniques The Local et The Telegraph dans des articles publiés le 7 août.

Intitulé «La France redoute une pénurie de baguette alors que les boulangers partent en vacances», l'article du Telegraph explique que cette crise vient du «choc de simplification»— une série de mesures administratives lancée par François Hollande permettant notamment aux boulangers de partir en vacances sans restrictions entre juillet et août. Dans l'article, un Parisien déplore le fait qu'à cause des vacances de son boulanger, il est forcé d'acheter des baguettes de supermarché.

Pour illustrer cette ~pénurie~, le Telegraph a même pris une photo de Parisiens faisant la queue devant une boulangerie.

telegraph.co.uk

Seul problème, cette photo montre en fait la queue devant la boulangerie de Sébastien Mauvieux deux jours après qu'il a remporté le prix de la Meilleure Baguette de Paris, en 2012. Pas vraiment la crise de la baguette quoi.

Publicité

En amateurs de bonne croûte, nous avons décidé de fact-checker les informations de nos confrères britanniques.

Faisant appel aux mêmes méthodes hautement scientifiques que les journalistes du Telegraph et du Local, nous avons regardé combien de temps il nous fallait pour trouver une bonne baguette dans nos quartiers respectifs, un mardi 11 août. Voici les résultats.

BuzzFeed France

50 secondes après avoir posé le pied à Paris au niveau de la Porte des Lilas, je suis tombée sur une boulangerie ouverte, rue de Belleville. J'ai triché en optant pour une banette (1 euro) plutôt que pour une baguette classique, parce qu'il n'y avait que des baguettes bien blanches et que j'aime le pain craquant.

Après 6 minutes de marche, arrivée au niveau de Saint-Fargeau où je trouve une deuxième boulangerie, fermée du 1er au 24 août.

Publicité

Moins d'une minute plus tard, je tombe sur un carrefour avec une boulangerie fermée et une ouverte.

Je prends une tradi bien cuite à 1,20€ en pestant auprès de la boulangère sur les baguettes bien blanches.

Publicité
BuzzFeed France

Ceci n'est qu'une imitation de baguette tout au plus. Un tas de farine avec des illusions de grandeur. Cette «baguette» fait honte à sa famille. Cette «baguette» fait le jeu du lobby anti-gluten. Cette «baguette» se sentait tellement déshonorée qu'en arrivant au bureau, elle s'est suicidée.

Peu satisfaite par cet ersatz décongelé, je poursuis mes recherches. Au bout d'1 minute 20, deuxième boulangerie, fermée:

BuzzFeed France

Pas d'indications quant à la boulangerie ouverte la plus proche. En plus, la date de réouverture est complètement illisible. MERCI L'UMPS.

3 minutes et quelques plus tard: à quelques mètres l'une de l'autre, une boulangerie fermée, l'autre ouverte.

La baguette, à 95 centimes, est acceptable, chaude et croustillante bien qu'un peu sèche. Je décide que je peux mieux faire, et continue à chercher.

Publicité

4 minutes 45: nouvelle boulangerie ouverte, un peu plus haut sur la rue Rochechouart. J'achète une dernière baguette tout en repoussant les attaques d'une grosse guêpe de merde.

La baguette est croustillante à l'extérieur, moelleuse à l'intérieur. Victoire!

Sorti de chez moi, j'ai fait 300 mètres pour trouver une boulangerie ouverte. Sauf que pour ramener du bon pain à ma rédaction, j'ai préféré faire quelques pas supplémentaires (environ 200 mètres de plus) pour acheter deux baguettes (1,10€ l'unité). Sur les 4 boulangeries situées rue des Pyrénées, deux étaient ouvertes.

Publicité

Je décide quand même d'aller voir ailleurs, je fais un tour pendant 20 minutes... rien.

Je rebrousse chemin pour aller dans cette fameuse fausse boulangerie et achète une tradition pour 1,15€. Résultat: une baguette industrielle comme prévue, vraiment pas terrible.

BuzzFeed France

En repartant triste de ne pas avoir trouvé la baguette de mes rêves, mes yeux s'illuminent quand je vois une boulangerie au loin, avec une petite queue tout de même.

Je demande à la boulangère si c'est comme ça tout le temps et elle m'explique que «oui, car les boulangeries voisines sont fermées pour le mois d'août» et qu'eux ont plutôt décidé «de faire un roulement au lieu de fermer».

Publicité
BuzzFeed France

Je suis parti de place d'Italie, direction Vincent Auriol et au bout d'une minute de marche je suis tombé sur une boulangerie— ouverte, en plus. Difficile de la manquer avec son gros panneau lumineux et la flèche, genre oui la vitrine avec du pain et tout c'est bien une boulangerie.

J'ai poireauté 5 minutes avant de me faire servir, mais pas parce qu'il y avait tant de monde que ça: les quelques clients devant moi étaient surtout des trainios qui avaient à cœur de tenir la jambe de la vendeuse.

BuzzFeed France

J'ai prix une tradition à 1,15€ qui était correcte, sans plus.

Je ne me suis toujours pas remis de cette expédition trépidante.

BuzzFeed France

La plupart des boulangeries fermées n'avaient pas affiché d'indications concernant les autres boulangeries ouvertes du quartier. Sur 11 baguettes, seules 2 étaient vraiment une insulte au concept de baguettes. La plupart étaient bonnes. D'ailleurs, nous avons fait un pique-nique à midi.