back to top

On vous explique ce qui arrive à Kesha

La chanteuse est en pleine bataille judiciaire depuis plusieurs années avec son producteur Dr. Luke, qu’elle accuse de viol et harcèlement.

Publié le

Le 19 février 2016, la justice américaine a refusé de rompre le contrat entre Sony et Kesha.

Kesha en pleurs à l'annonce du juge. New York Daily News Archive / Getty Images

La chanteuse, qui est devenue célèbre avec son single Tik Tok en 2009, affirme avoir été abusée sexuellement et psychologiquement par son producteur, Dr. Luke, affilié à Sony. Elle demandait à la cour l'annulation de son contrat, qui exige qu'elle enregistre encore six albums avec lui.

Kesha, qui a connu une carrière fulgurante au début des années 2010, n'a sorti aucun album depuis 2012, en grande partie à cause de l'affaire qui l'oppose à Dr. Luke. Voici tout ce qu'il faut savoir sur l'histoire.

Kesha est repérée par Dr. Luke en 2005, à l'âge de 18 ans. Elle abandonne ses études et le suit à Los Angeles. Cependant, Dr. Luke la délaisse pour d'autres artistes et sa carrière ne décolle pas vraiment.

Kesha travaille alors comme serveuse, et ce n'est qu'en 2009 que le succès arrive, lorsqu'elle chante sur la chanson Right Round de Flo Rida. Le «$» dans son nom (qu'elle a désormais retiré) fait d'ailleurs référence à la période où elle n'avait pas un sou.

Dès 2013, les fans de Kesha (surnommés les «Animals») accusent Dr. Luke d'étouffer la créativité de la chanteuse et de la «contrôler comme une marionnette». Une pétition est lancée pour «rendre sa liberté» à Kesha.

Peu après, Kesha confirme à demi-mot dans une interview à Rolling Stone qu'elle n'est pas très heureuse professionnellement.

Kesha: J'espère que dans le futur, j'aurai l'occasion de pouvoir sortir une ballade ou une chanson plus vulnérable.

Rolling Stone: Vous n'avez aucun contrôle créatif actuellement?

Kesha:
Pas vraiment. Ce qui a été choisi comme singles perpétue une image particulière qui n'est peut-être pas entièrement vraie.

Début 2014, Kesha est admise dans une clinique pour traiter sa boulimie.

Très vite, un lien est fait entre les troubles alimentaires de la chanteuse et Dr. Luke, qui l'insulterait régulièrement et l'inciterait à perdre du poids. Une anecdote qui revient souvent est qu'il la traiterait de «frigo».

La mère de Kesha accuse publiquement Dr. Luke d'être responsable du mal-être de sa fille. Les rumeurs de harcèlement s'amplifient. Le producteur ne répond pas aux allégations.

En octobre 2014, la bataille judiciaire commence. Kesha porte plainte contre Dr. Luke pour agression sexuelle, harcèlement sexuel et harcèlement moral, confirmant les rumeurs d'abus à son égard.

La plainte affirme que «Dr. Luke a sexuellement, physiquement et verbalement abusé» Kesha pendant «une décennie», car les mauvais traitements auraient démarré dès l'arrivée de Kesha à Los Angeles en 2005. Kesha accuse également Kemosabe Records (qui appartient à Sony) d'avoir été au courant des agissements de Dr. Luke, et de n'avoir rien fait.

Deux incidents majeurs apparaissent dans sa plainte: lors du premier, Dr. Luke aurait forcé la chanteuse à sniffer de la drogue avant de prendre l'avion. Une fois dans l'avion, il l'aurait violée de façon répétée.

«Son état était tel qu'elle s'est vomi dessus», peut-on lire dans la plainte.

À une autre occasion, le producteur aurait drogué Kesha au GHB. La chanteuse «s'est réveillée le lendemain après-midi, nue» dans le lit de Dr. Luke, «nauséeuse et endolorie, sans souvenir de comment elle était arrivée là».

Après l'incident, le producteur aurait menacé Kesha de détruire sa carrière et de s'en prendre à sa famille si elle en parlait à qui que ce soit.

Quelques jours plus tard, Dr. Luke réagit, en attaquant Kesha pour diffamation et rupture de contrat.

En novembre 2015, après un an de batailles juridiques, la chanteuse demande à un juge d'annuler son contrat, pour pouvoir enregistrer avec quelqu'un d'autre que Dr. Luke.

Noam Galai / Getty Images

Kesha n'a pas été en mesure de travailler depuis le début de l'affaire. Ses avocats déclarent: «Kesha fait face à une décision effroyable: travailler avec son agresseur présumé... ou attendre sans ne rien faire tandis que sa carrière disparaît peu à peu.»

«Je sais que je ne peux pas travailler avec Dr. Luke», écrit la chanteuse dans sa requête. «Ça m'est physiquement impossible. Je ne me sens absolument pas en sécurité.»

Le 19 février 2016, la demande de Kesha a été rejetée par le juge. Kesha est toujours contrainte par son contrat d'enregistrer six nouveaux albums avec Sony.

Sony assure que Kesha peut travailler avec un autre producteur, mais les avocats de la chanteuse affirment que cela ne changerait rien, car Sony est du côté de Dr. Luke et refuserait de promouvoir son travail si elle collabore avec quelqu'un d'autre.

Depuis l'annonce de la décision, les fans ont exprimé leur soutien sur les réseaux sociaux, notamment à travers le hashtag #FreeKesha (libérez Kesha).

Je suis tellement triste pour Kesha, révolté et profondément dégoûté par Sony, Dr Luke et la justice américaine... #FreeKesha

She's not even asking for the man that assaulted her to go to jail,she just doesn't want to work with him #FreeKesha

«Elle ne demande même pas que l'homme qui l'a agressée aille en prison, elle veut juste ne pas travailler avec lui»

The fact that Chris Brown still has a thriving music career but Kesha won't be able to record speaks volumes about our society.

«Le fait que Chris Brown a encore une carrière florissante mais Kesha ne peut pas enregistrer de disques en dit long sur notre société»

La chanteuse américaine a aussi reçu le soutien de nombreuses célébrités, notamment la chanteuse Taylor Swift, qui lui a donné 250.000 dollars. Les chanteuses Ariana Grande, Lady Gaga et Lorde, entre autres, lui ont publiquement exprimé leur soutien.

There are people all over the world who love you @KeshaRose. And I can say truly I am in awe of your bravery.

«Il y a des gens dans le monde entier qui t'aiment, Kesha. Et je peux dire que je suis véritablement ébahie par ton courage.»

La réalisatrice Lena Dunham, elle, a publié un essai pour sa défense:

Jason Merritt / Getty Images

«Nous n'avons plus peur de perdre ce pourquoi nous avons travaillé, d'être étiquetées comme hystériques ou difficiles, ou d'être prises pour cibles et réduites au silence par des hommes en situation de pouvoir.

Les femmes dans l'industrie de la musique qui s'expriment en faveur de Kesha en sont la preuve. Et leurs mots résonneront, inspirant les jeunes femmes qui les regardent à s'exprimer elles aussi. Bientôt, personne n'acceptera la honte et la peur comme le statu quo.

Et donc, alors que Kesha est muselée pour une durée infinie, sa voix n'a jamais résonné aussi fort.»

Des fans ont également lancé une campagne GoFundMe pour racheter le contrat de Kesha, qui vaut 2 millions de dollars. Plus de 15.000 dollars ont déjà été récoltés.

Entre temps, d'anciens tweets de Dr. Luke ont également refait surface sur Twitter, comme celui-ci, adressé à Kesha:

@keshasuxx ... I'm worried about what THEY gonna do!!!!... from me you just your usual spanking for being bad!!!! :-P

«...j'ai peur de ce qu'ILS vont faire!!!! De ma part juste ta fessée habituelle pour t'être mal comportée!!!!! :-P»

Le 22 février, Dr. Luke s'est défendu dans une longue série de tweets.

I didn’t rape Kesha and I have never had sex with her. Kesha and I were friends for many years and she was like my little sister.

«Je n'ai pas violé Kesha et je n'ai jamais couché avec elle. Kesha et moi étions amis pendant de nombreuses années et elle était comme ma petite sœur.»

«Des vies peuvent être ruinées quand on juge trop vite sans avoir tous les faits. Regardez ce qu'il s'est passé à UVA, Duke etc.»

But lives can get ruined when there’s a rush to judgment before all the facts come out. Look what happened at UVA, Duke etc.

Duke est une université américaine qui a été marquée en 2006 par de fausses accusations de viol. Dans le cas de UVA, des membres d'une fraternité de l'université ont été accusés de viol en 2014 dans un article de Rolling Stone, qui a finalement été discrédité et retiré. La police a fini par suspendre son enquête, faute de preuves suffisantes, tout en précisant que ça ne voulait pas dire qu'il n'était pas arrivé quelque chose cette nuit-là.

I have 3 sisters, a daughter, and a son with my girlfriend, and a feminist mom who raised me right.

«J'ai 3 sœurs, une fille, et un fils avec ma petite-amie, et une mère féministe qui m'a bien élevé.»

Le 24 février, Kesha a posté un message de remerciement sur Instagram:

Instagram: @iiswhoiis

«Les mots me manquent pour exprimer toute ma gratitude. Dire merci n'est pas suffisant mais c'est tout ce que j'ai. Merci un million de fois et à jamais. Le soutien que j'ai reçu m'a laissée avec le visage gonflé par les larmes. Je vous aime tous tellement.»

Lors de la cérémonie des Brit Awards, la chanteuse Adele lui a adressé son soutien en acceptant un prix:

vine.co

Ce post sera mis à jour régulièrement avec les dernières informations concernant l'affaire.

CORRECTION

Le single Tik Tok est sorti en 2009. Une version précédente de cet article affirmait qu'il était sorti en 2010.

Anaïs Bordages est en charge de la rubrique Buzz chez BuzzFeed France et travaille depuis Paris.

Contact Anais Bordages at anais.bordages@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.