22 expériences que tous ceux qui passaient leurs étés en colo connaissent

Merci maman merci papa.

Pendant les grandes vacances, vos parents ne savaient jamais quoi faire de vous. Du coup, ils vous envoyaient en colo.

1. Le premier jour, vous étiez toujours terrifié(e).

Et si jamais je ne me fais pas d’amis ? Et si jamais personne ne m’aime ? MAMAN PAPA REVENEZ JE VEUX PAS Y ALLER.

2. Très vite, pourtant, vous vous forgiez des amitiés inébranlables.

3. Vous inventiez immédiatement une poignée de mains secrète avec vos camarades de chambre, pour faire comme dans « À nous quatre. »

Votre référence suprême.

4. Vous aviez toujours un(e) pire ennemi(e) à qui vous tendiez des pièges à longueur de journée.

Le dentifrice dans le sac de couchage, un grand classique.

5. Vous étiez amoureux(se) de votre mono.

Même si vous saviez que votre amour était impossible.

6. Vous vous demandiez qui réussirait à embrasser le beau gosse de la colo.

Disney Studios

7. Vous avez testé toutes les activités possibles et imaginables.

Foot, volley, surf, planche à voile, catamaran, équitation, VTT, musique, cirque, tennis, spéléo, plongée… Vous avez TOUT FAIT.

8. Vous avez appris très jeune à mettre votre pudeur de côté.

Universal Pictures / Via giphy.com

Ah, les douches communes et les chambres de huit. Ça forge le caractère.

9. La colo était le terrain de toutes les expériences. C’est là que vous avez embrassé un garçon / une fille pour la première fois…

Pendant le jeu de la bouteille, ou la boum à la fin de la colo.

10. C’est aussi là que vous avez décidé d’expérimenter avec votre style capillaire.

Un carré fait maison ? Des tresses africaines ? Une teinture rose ? Vous avez tout essayé.

11. Recevoir du courrier était le meilleur moment de la semaine.

Vous vous sentiez si populaire (même si c’était juste une lettre de vos parents) !

12. Vous étiez jaloux(se) de ceux qui avaient la chance de fêter leur anniversaire pendant la colo.

MOI AUSSI JE VEUX UN GÂTEAU ET DES COLLIERS DE FLEURS.

13. La dernière soirée était toujours la plus stressante : vous faisiez des paris sur qui danserait un slow avec qui.

14. Et le jour du départ vous étiez inconsolable.

Vous échangiez des mots avec vos camarades et promettiez de rester amis pour toujours.

15. Vous avez été traumatisé(e) par certains films de « soirées ciné » un peu trop adultes pour vous.

« Le Pacte des Loups » ou « Mars Attacks », PAR EXEMPLE.

16. Vous êtes un(e) pro des cartes postales.

Vu que vous deviez en écrire une à tous vos amis, parents, cousins, grands-parents, tantes, oncles, frères, voisins, etc.

17. Vous êtes aussi devenu(e) un(e) spécialiste des massages.

Toutes ces chaînes de massages vous ont bien servi.

18. Vous êtes incapable de vous ennuyer.

Vous avez appris tellement de jeux pendant les veillées que vous savez tirer avantage de n’importe quel moment chiant. D’ailleurs, vous avez même peut-être appris en colo à inventer des jeux.

19. Partir pendant deux semaines loin de toute civilisation ne vous fait plus peur.

Si vous avez survécu aux colos, vous pourrez survivre à TOUT.

20. Vous éprouvez une affection pour les jeux de cartes que beaucoup de vos amis ont du mal à comprendre.

Parce qu’ils n’ont PAS VÉCU les soirées interminables à jouer aux cartes et à se raconter des histoires en essayant de ne pas se faire repérer par les monos.

21. Surtout, vous savez que rien ne vaut la nourriture de colo.

Pain-chocolat, pâtes de fruits, chips et sandwichs mayo-poulet froid. RIEN NE PEUT BATTRE ÇA.

22. Et que rien n’est plus fort qu’une amitié de colo.

Partager tous vos repas, vos douches, vos nuits blanches, vos poux et vos plus terribles secrets avec un autre mini-humain pendant deux semaines ? Si vous n’avez pas vécu ça, vous ne comprendrez jamais.

Check out more articles on BuzzFeed.com!

Le buzz du moment