back to top

La réponse de cette femme à Fillon sur l’autisme a été partagée plus de 4500 fois

«Je ne suis pas autiste», a répété Fillon lors de son interview sur France 2. «C’est de moi qu’il s’agit quand j’entends ça; mon existence devient une insulte», regrette Maeril, une illustratrice qui lui a répondu sur Twitter.

Publié le

Maeril est une illustratrice et directrice artistique, qui vit à Paris.

facebook.com

Elle a notamment écrit un guide pour les témoins de harcèlement islamophobe, l'été dernier, qui a été très partagé.

Cette jeune femme de 23 ans a tiqué sur la phrase «je ne suis pas autiste», répétée à plusieurs reprises par François Fillon lors du JT de France 2, dimanche 5 mars.

Dans la soirée du 5 mars, elle a posté une série de tweets pour répondre au candidat à la présidentielle, expliquant: «Je suis autiste, bien portante, sûrement plus lucide que vous et je vous emmerde.»

Bonsoir @FrancoisFillon, juste pour vous dire que je suis autiste, bien portante, sûrement plus lucide que vous et que je vous emmerde. 💕

Publicité

«C’était un peu un cri du cœur, ça m’a pris par les tripes, raconte-t-elle à BuzzFeed News. Je me suis dit: encore un qui pense que c’est malin d'utiliser "autiste" comme une insulte.»

Elle raconte qu'elle a l'habitude d'entendre les gens utiliser cette expression et qu'elle essaie de leur expliquer en quoi elle est problématique.

«Je peux comprendre que c’est un mot qui traîne dans le langage courant. Pas mal de gens m’ont déjà répondu: "Mais c’est une expression." Mais ce n’est pas un argument. Il y a plein d‘expressions qui sont racistes, sexistes, homophobes… Si ce n’est pas normal de dire ces choses-là, ce n’est pas normal d’utiliser “autiste” comme insulte.

Quand on utilise ainsi ce terme, on lui donne le sens de "bête" et "d’arriéré". Donc il ne faut pas s’étonner si les personnes qui sont les premières concernées vous répondent "bah merci c’est sympa". Le langage évolue et il doit évoluer pour inclure tout le monde.»

Publicité

Le fait que cette phrase ait été prononcée par un homme politique de premier plan est «encore plus humiliant car c’est sur la place publique et ça légitime l'utilisation de ce genre de terme».

«C’est de moi qu’il s’agit quand j’entend ça; mon existence devient une insulte. Les gens qui défendent l’utilisation de cette expression ne prennent pas en compte le fait que ça puisse heurter et faire se sentir complètement mise à l’écart et caricaturée», décrit-elle.

«On est juste construit différemment», avance-t-elle. Et de raconter son expérience:

«J’ai passé ma vie à me demander ce qui n’allait pas. Pendant longtemps j’ai pensé que tout le monde percevait les choses comme moi et qu’il me "manquait une case". Jusqu’à ce que je me rende compte que non. C’est une question de perception différente.

Il y a certaines choses qui vont être inhibées chez moi: par exemple la compréhension du second degré, la communication non verbale… Je ne savais même pas que ça pouvait être instinctif car ça ne l’a pas été pour moi.»

Elle précise qu’elle a été diagnostiquée il y a deux ans et qu’elle ne prétend pas représenter la perception de toutes les personnes autistes sur le sujet. Elle explique par ailleurs qu'elle a un projet de BD sur le sujet «pour que les enfants qui sont comme moi quand j'étais enfant se sentent moins seuls».

Le message initial de Maeril a été retweeté plus de 4800 fois. Sur Twitter, d'autres personnes ont également fait part de leur colère après l'intervention de Fillon sur France 2.

On remercie @FrancoisFillon : #JeSuisAutiste et en larmes. Je ne suis pas une erreur à éliminer comme on me l'a longtemps fait croire.

Moi je suis #autiste #Asperger monsieur @FrancoisFillon, & suis blessée par cette phrase répétée 3 fois sur le plateau du JT de @France2tv

Notamment sur le hashtag #JeSuisAutiste.

#JeSuisAutiste , pour de vrai, et je suis quelqu'un d'honnête qui vole pas d'argent et qui affabule pas sur les médias :)

Étonnamment, comme le fait remarquer cet internaute, on peut constater sur le site «Asperger Aide France» que Penelope Fillon est «marraine officielle» de l'organisation.

"Je ne suis pas #autiste" : dommage pour vous. Qu'en pense votre épouse, marraine de #Asperger Aide ?… https://t.co/u8aspce5JO

Marie Kirschen est journaliste chez BuzzFeed News, France, et travaille depuis Paris.

Contact Marie Kirschen at marie.kirschen@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.