back to top

Cette star japonaise pensait avoir pris du poids, en fait elle avait des kystes ovariens

«On dit souvent aux filles d'acheter des cosmétiques et des produits de beauté pour être jolies, n'est-ce pas? Mais la beauté n'est rien sans la santé.»

Publié le
Publicité

Début 2015, raconte-t-elle à BuzzFeed News, alors qu'elle était en séance d'acupuncture, quelqu'un lui a fait remarquer que son ventre paraissait gros.

«J'étais déjà gênée. Je suis même allée dans une salle de sport, mais mon ventre était toujours là, se souvient-elle. «Quand je parlais à mon entourage, je me moquais de moi-même. Je disais: "je suis vraiment grosse". Peut-être que j'avais trop mangé pendant les fêtes de fin d'année.»

Culumi Nakada a pensé qu'elle avait peut-être une gastroptôse. Mais quand elle est allée faire un contrôle, on lui a dit de voir immédiatement un gynécologue.

«Mes règles n'étaient pas régulières, donc je voyais déjà un gynécologue depuis le lycée. Mais je n'avais jamais passé d'échographie. J'ai compris qu'il fallait vraiment que je me fasse examiner.»

Dans son blog, qu'elle a créé avant son opération, Culumi Nakada supplie les femmes de se faire régulièrement examiner pour éviter cette situation.

«Allez chaque année dans un cabinet d'obstétrique et de gynécologie. Dépistage du cancer du col de l'utérus. Contrôle de l'endométriose. Il faut que vous fassiez les choses bien. Moi, je regrette vraiment.»

Publicité

Sa publication a été commentée des centaines de fois par ses lectrices, qui n'ont pas tari d'éloges. Elles l'ont remerciée pour sa franchise et ont partagé leurs propres témoignages sur l'endométriose et les kystes ovariens.

lineblog.me

«Je suis actuellement hospitalisée pour la même maladie. L'opération est très effrayante et je suis inquiète.»

«J'ai moi aussi souffert de la même maladie et j'ai été opérée en novembre, l'année dernière. C'était une grosse tumeur de 9 x 11 x 7 centimètres, mais on a pu me l'ôter sans problème grâce à une laparoscopie qui a duré trois heures et demie. On l'a découvert lors d'un dépistage du cancer du col de l'utérus et avec cette expérience, j'ai réalisé l'importance des examens médicaux réguliers.»

Culumi Nakada explique que cette expérience lui a fait comprendre à quel point il était courant chez les femmes d'avoir des problèmes ovariens, mais aussi à quel point on en parlait peu. «C'est une maladie tellement courante qu'une femme sur dix sera touchée. Si vous avez 30 amies, trois d'entre elles pourront avoir le même problème.»

Elle raconte également pourquoi, en tant que personne connue, elle a décidé de parler ouvertement de sa vie privée dans cet article de son blog.

«Révéler des détails personnels au public est courant. D'innombrables autres mannequins et actrices le font, alors je me dis parfois, "Même si je meurs, il y a la relève derrière (rires)". Malgré cela, j'ai l'impression d'être la personne que je suis aujourd'hui car j'ai partagé des détails sur ma vie personnelle comme je l'ai fait. Les maladies sont fâcheuses, mais taire les choses est également fâcheux. S'il y a une chose que vous voulez faire, il vaut mieux le dire. S'il y a une chose dont vous voulez vous débarrasser, il vaut mieux que vous la supprimiez.»

Heureusement, son opération s'est bien passée et on lui a dit que cela n'affecterait pas ses chances de procréer. Elle est sortie de l'hôpital cinq jours après l'opération.

instagram.com

Culumi Nakada encourage aujourd'hui les autres femmes à s'occuper de leur santé physique comme elles s'occupent de leur beauté.

instagram.com

«On dit souvent aux filles d'acheter des cosmétiques et des produits de beauté pour être jolies, n'est-ce pas? Mais la beauté n'est rien sans la santé, insiste-t-elle. Elles vont chez l'esthéticienne, mais elles ne vont pas faire un bilan de santé complet. Même si c'est le même prix.»

instagram.com

«Les gens parlent souvent de l'âge auquel ils veulent avoir un enfant. Mais cette conversation suppose que vous pouvez avoir des enfants, continue-t-elle. Même si la grossesse n'est pas une question simple, vous pourrez toujours ignorer ce fait si vous vivez votre vie "normalement". C'est ce que j'ai compris.»

Ce post a été traduit de l'anglais.

Rachael Krishna is a reporter for BuzzFeed News and is based in London.

Contact Rachael Krishna at rachael.krishna@buzzfeed.com.

バズフィード・ジャパン スタッフライター

Contact Yui Kashima at Yui.Kashima@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.

Sponsorisé