back to top

Sur Instagram, les femmes partagent les photos de leur «vrai corps»

Des photos édifiantes qui montrent la réalité derrière les selfies sportifs.

Publié le

Il y a un an, Jessica Pack, une instagrammeuse adepte du fitness, postait une photo pour montrer à quel point il était facile de mentir sur une transformation physique.

Et pour souligner que «tout ce qu'on voit sur les réseaux sociaux ne reflète pas la réalité», que la posture, la lumière, et d'autres facteurs peuvent tout changer.
instagram.com

Et pour souligner que «tout ce qu'on voit sur les réseaux sociaux ne reflète pas la réalité», que la posture, la lumière, et d'autres facteurs peuvent tout changer.

Depuis, de nombreuses femmes ont suivi le pas en postant une photo d'elles avec une «version honnête» et une autre «version posée», en utilisant le hashtag #30secondtransformation (transformation en 30 secondes).

«30 secondes» qui définissent le temps qu'il faut pour qu'une photo paraisse totalement différente.

Selon la posture bien sûr...

... selon la lumière...

... le choix des vêtements...

... mais aussi selon l'angle de la photo.

Le but des ces photos est d’accepter son corps dans tous ses aspects, comme la plupart l'expliquent dans leur statut.

Mais c'est aussi une manière pour des instagrammeuses très suivies et très influentes d'être plus «honnêtes» avec leurs abonnés.

«Vos bourrelets sont beaux. Et la raison pour laquelle on pense que ce n'est pas le cas, c'est parce qu'on n'en voit jamais dans les médias, sauf quand une personne est insultée pour son poids ou ridiculisée pour son corps. Ce n'est PAS la vérité et ce n'est PAS normal. Avoir des bourrelets ou de la graisse ne définit pas votre beauté. Je voulais vous montrer à quoi mon corps ressemble quand je me tiens normalement et à quoi il ressemble quand je pose, comme ça vous pouvez voir à quel point c'est facile de manipuler sa représentation.»
instagram.com

«Vos bourrelets sont beaux. Et la raison pour laquelle on pense que ce n'est pas le cas, c'est parce qu'on n'en voit jamais dans les médias, sauf quand une personne est insultée pour son poids ou ridiculisée pour son corps. Ce n'est PAS la vérité et ce n'est PAS normal. Avoir des bourrelets ou de la graisse ne définit pas votre beauté. Je voulais vous montrer à quoi mon corps ressemble quand je me tiens normalement et à quoi il ressemble quand je pose, comme ça vous pouvez voir à quel point c'est facile de manipuler sa représentation.»

D'ailleurs, qu'on soit un homme ou une femme, car tout le monde est concerné.

On peut être sportif-ve, sans pour autant avoir des abdos en béton.

Et on peut vouloir montrer sa progression musculaire, sans pour autant cacher ses «défauts».

Aller sur Instagram peut parfois être déprimant pour les personnes qui ont des problèmes d'estime de soi.

Et voir ce genre de photos est positif, parce qu'on comprend qu'Instagram reste une version idéalisée de la vie.

Parfois réaliste, mais aussi souvent exagérée.

Avec de plus en plus de hashtags comme celui-ci ou #aeriereal, #everybodyisbeautiful, Instagram devient une véritable vitrine pour le mouvement «Body Positive».