back to top

Une ado star d'Instagram raconte la vérité derrière sa «vie parfaite»

À 18 ans, Essena O'Neill dévoile l'envers de son succès: «une ado de 15 ans qui s'affame et fait du sport en excès n'est pas un modèle à suivre».

initialement publié sur
Mis à jour le

Mise à jour

Le compte Instagram d'Essena O'Neill a été passé en privé. Ses photos intégrées dans l'article ne s'affichent donc plus.

Essena O'Neill, 18 ans, vit sur la Sunshine Coast, en Australie.

instagram.com

Ces dernières années, elle a bâti un empire sur les réseaux sociaux. Elle a expliqué sur son site que quand elle était au lycée, elle s'est mise à bloguer, à poster des vidéos sur YouTube et du contenu sur d'autres réseaux sociaux, au point de s'y perdre.

instagram.com

«J'ai tout de suite aimé l'idée que je pouvais être importante pour d'autres personnes», écrit-elle. « Disons que mon addiction est d'être aimée par les autres.»

Elle a très vite fait sensation en ligne. Elle dit avoir maintenant plus d'un demi-million de followers sur Instagram et plus de 250.000 abonnés sur YouTube.

instagram.com

Alors qu'elle devenait une vraie célébrité en ligne, elle a commencé à avoir de plus en plus de propositions de sponsoring. Finalement, elle a pu subvenir à ses besoins grâce à la pub et s'est vue proposer un job de mannequin à Los Angeles, écrit-elle.

Avec des milliers de fans, il semblait qu'elle avait tout pour être heureuse. Mais Essena O'Neill écrit qu'elle était extrêmement malheureuse.

instagram.com

«Ouais, l'Essena de 16 ans m'aurait dit "princesse, tu as une vie de rêve"», écrit-elle. «Donc pourquoi étais-je si perdue, seule et malheureuse?»

Mais récemment, Essena O'Neill en a eu assez. Elle dit avoir réalisé qu'elle avait arrêté «de douter de sa valeur» et qu'elle ne vivait pas une vie authentique.

instagram.com

«J'étais dépendante de ce que les autres pensaient de moi, simplement parce que je ne pouvais pas faire autrement», écrit-elle. «J'étais sévèrement accro. Je croyais que le nombre de likes et de followers que j'avais correspondait aux nombres de personnes qui m'aimaient. Je n'ai rien vu arriver, mais les réseaux sociaux sont devenus ma seule identité. Je ne savais pas ce que j'étais en dehors d'eux.»

Elle a donc décidé d'agir. Elle a annoncé à ses followers la semaine dernière qu'elle abandonnait les réseaux sociaux, et elle modifie les légendes de ses «photos parfaites» pour dévoiler l'envers du décor.

instagram.com

Elle explique qu'elle a supprimé son compte Tumblr et qu'elle prévoyait d'arrêter de poster sur YouTube.

Elle a également effacé 2000 photos de son compte Instagram en disant qu'«elles ne servaient à rien, à part faire de l'autopromotion».

Quant à toutes ses photos «fitspo» –mettant en valeur son corps et ses pratiques sportives– Essena O'Neill écrit qu'elle avait pris des habitudes malsaines juste pour prendre la photo «sexy» parfaite.

instagram.com

«Une fille de 15 ans qui fait la chasse aux calories et de l'exercice à outrance n'est pas un modèle à suivre. Toutes les personnes accros à la célébrité sur les réseaux sociaux, comme je l'ai été, ne sont pas conscientes de qu'elles font», écrit-elle sur la photo ci-dessus.

Cette photo en maillot de bain «prise sur le vif»? Entièrement mise en scène.

instagram.com

«… le ventre rentré, une pose stratégique et la poitrine en avant», écrit Essena O'Neill. «Je veux juste que les filles plus jeunes sachent que ce n'est pas une vie innocente, cool ou inspirante. C'est une perfection artificielle destinée à attirer l'attention.»

En fait, Essena O'Neill écrit que certaines de ses poses «sur le vif» étaient juste destinées à Instagram. Sur l'image ci-dessous, elle avoue qu'elle ne portait jamais cette tenue hors de chez elle.

instagram.com

«Que signifie cette obsession de vouloir paraître plus âgée et sexy ?», écrit-elle.

Elle écrit qu'elle passait des heures à essayer de prendre le selfie «parfait» et qu'ensuite, elle le retouchait en utilisant différentes applications.

instagram.com

«Prenez cette photo, j'ai mis du maquillage, j'ai frisé mes cheveux, j'ai mis une robe moulante et de gros bijoux inconfortables… J'ai pris plus de 50 photos pour obtenir celle que vous pourriez aimer, puis je l'ai retouchée pendant des heures sur plusieurs apps – juste pour recevoir une certaine approbation sociale de votre part», écrit-elle.

Parfois, ses photos étaient la seule chose qui pouvait la rendre heureuse.

instagram.com

«La seule chose qui me faisait me sentir bien ce jour-là, c'était cette photo», confie-t-elle. «C'est profondément déprimant. Avoir un corps tonique n'est pas tout ce dont nous, en tant qu'êtres humains, sommes capables.»

L'adolescente star révèle aussi combien de ses posts étaient sponsorisés par des marques. Elle écrit qu'elle gagnait régulièrement de l'argent avec des photos comme celle-ci, même si elle semblait complètement naturelle.

instagram.com

«S'il vous arrive de regarder des filles sur Instagram et de souhaiter avoir leur vie… Sachez que vous ne voyez que ce qu'elles veulent bien vous montrer», écrit-elle. Si elles taguent une marque, 99% du temps, elles sont payées.»

Dans une vidéo postée sur sa chaîne YouTube, Essena O'Neill, sans maquillage, se met à pleurer quand elle explique qu'elle sent que sa vie n'a plus aucun sens.

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

«Je passe ma vie devant mon écran, à me regarder et à me comparer aux autres», écrit-elle. «Il est plus facile de regarder les choses brillantes et jolies que de s'arrêter et de se voir juste comme on est.»

Désormais, Essena O'Neill encourage les gens à se lancer des défis en arrêtant les réseaux sociaux pendant une semaine. Elle a créé un site, LetsBeGameChangers.com, pour raconter son histoire et encourager d'autres personnes à vivre authentiquement.

instagram.com

«Sans m'en rendre compte, j'ai passé la majorité de ma vie d'adolescente à être dépendante des réseaux sociaux, de l'approbation sociale, du statut social et de mon apparence physique», écrit-elle. «Les réseaux sociaux, particulièrement de la manière dont je les ai utilisés, ne sont pas la réalité».

Suivez-nous sur Facebook et Twitter!

Stephanie McNeal is a social news editor for BuzzFeed News and is based in New York.

Contact Stephanie McNeal at stephanie.mcneal@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.