back to top

Un bébé est mort alors que ses parents auraient soigné sa méningite au sirop

Plutôt que de consulter un médecin, David et Collet Stephan auraient tenté de faire guérir leur enfant avec des remèdes maison.

Publié le

Au Canada, les parents d'un bébé mort d'une méningite sont poursuivis en justice car ils auraient tenté de soigner l'aggravation de ses symptômes par différents remèdes maison.

Ezekiel Stephan est mort d'une méningite en 2012, alors qu'il avait 18 mois, selon le Global News.

L'enfant était malade depuis quelques semaines et présentait différents symptômes, dont un écoulement nasal, de la fièvre et des problèmes de respiration, d'après les déclarations de sa mère, Collet Stephan, à la police, selon CBC.

Collet et son mari, David, possèdent une entreprise de compléments alimentaires appelée Truehope Nutritional Support, qui a connu des problèmes judiciaires dans le passé, selon CBC.

La mère a dit avoir demandé à une amie infirmière de passer voir son enfant et que cette dernière soupçonnait une méningite.

Cependant, la police dit que Collet et son mari David n'ont pas emmené leur fils chez un médecin. Ils auraient plutôt tenté de le soigner par différents remèdes maison afin de renforcer son immunité.

Ces traitements comprendraient du sirop d'érable mélangé à de l'eau, du jus à base de fruits congelés et une concoction d'ail, de racine de gingembre et de vinaigre de cidre de pommes, entre autres choses, d'après CBC.

Le couple s'est également rendu chez un naturopathe, selon le Global News, qui aurait suggéré un traitement contre la méningite virale, mais qui n'a pas examiné Ezekiel.

Entre-temps, l'enfant a eu des courbatures et est devenu léthargique, d'après la police.

Le couple a déclaré avoir vu des améliorations de l'état d'Ezekiel après lui avoir donné ces traitements naturels, mais qu'il avait soudainement cessé de respirer. Ils ont appelé une ambulance, mais l'enfant est décédé cinq jours plus tard, selon CBC.

Les parents sont désormais poursuivis en justice et accusés d'avoir failli dans leur devoir de «pourvoir aux besoins» de leur fils. Le couple a posté des messages sur Facebook sur ce procès, en qualifiant leur action de lutte contre l'«industrie des vaccins».

Sur la page Facebook des parents, on apprend qu'ils sont persuadés que le gouvernement tente de «forcer» les gens à vacciner leurs enfants «en recourant à la menace de poursuites pénales».

«La situation dans laquelle Collet et moi nous trouvons, c'est qu'il y a une organisation qui tente de sacrifier notre famille sur l'autel de l'industrie des vaccins», disait l'une des publications.

Le couple a mis en place différentes pages de collecte de fonds pour soutenir sa cause, mais certaines ont été fermées.

Lundi, le procureur Clayton Giles a dit aux jurés de cette affaire que les parents n'avaient pas l'intention de tuer leur fils, mais qu'ils ont clairement fait preuve de négligence.

«Je ne dis pas qu'ils l'ont tué, maltraité ni ignoré -ils l'aimaient», a-t-il ajouté. «Ils ne l'ont pas emmené chez un médecin avant qu'il ne soit trop tard -bien trop tard.»

Stephanie McNeal is a social news editor for BuzzFeed News and is based in New York.

Contact Stephanie McNeal at stephanie.mcneal@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.