back to top

Des enfants auraient eu d'horribles réactions cutanées à cause de leur école

Une enquête est menée pour savoir pourquoi au moins deux élèves ont souffert de problèmes de peau qui seraient dus à un produit pour les toilettes.

Publié le

D'après la chaîne CBC, le rectorat de Waterloo dans l'Ontario a informé les parents, la semaine dernière, de ces incidents qui se sont produits à peu près en même temps.

«Nous voulons porter à votre connaissance que certains élèves ont eu des réactions cutanées de degrés variables, après avoir utilisé les toilettes scolaires», ont déclaré certains membres du rectorat.

Les incidents survenus à l'école publique de Stewart Avenue et à celle de Hespeler sont en train d'être analysés, mais les élèves ne sont pas en danger, lit-on dans la lettre, selon CBC.

D'après une autre chaîne, CTV News, les enfants ont présenté des réactions cutanées «de degrés variables».

Une maman qui a gardé l'anonymat a confié à CTV News que son fils de 7 ans était l'un des enfants concernés. Elle a dit qu'en mars, son fils est revenu de l'école publique de Stewart Avenue avec des brûlures chimiques du second degré partout sur les jambes.

La mère de l'enfant a confié à CTV News qu'au début, l'inflammation des jambes ressemblait à un coup de soleil mais qu'elle s'est finalement avérée être une brûlure au second degré qui a entraîné des cloques.

Elle a ajouté qu'il souffrait énormément et qu'il avait manqué deux semaines d'école.

«Les premiers jours ont été vraiment, vraiment très pénibles», a-t-elle dit à la chaîne d'info. «Il ne pouvait pas aller aux toilettes sans mettre une serviette sur le siège afin d'avoir quelque chose de doux sous les fesses.»

Selon CTV News, le détergent WC utilisé peut causer des réactions cutanées chez certaines personnes.

Dans la lettre adressée aux parents, le rectorat dit que les détergents ont été inspectés et les toilettes nettoyées. D'après CBC, il est écrit que «les enfants ne courent pas de risques».

Toujours selon CBC, le rectorat a fait appel à une tierce partie pour collaborer à l'enquête sur ces incidents.

Un représentant du rectorat n'a pas immédiatement répondu à la demande d'interview de BuzzFeed News mais a dit à d'autres journalistes qu'il ne pouvait pas s'exprimer sur une plainte ou une enquête en cours.

«Dès que nous avons été informés du problème, nous avons mis en place un plan de sécurité dans les deux écoles en collaboration avec les directeurs, les responsables santé et sécurité des écoles et les gestionnaires des installations», a dit ce représentant, selon CBC. «La sécurité et le bien-être de nos élèves continuent à être notre priorité principale.»

Stephanie McNeal is a social news editor for BuzzFeed News and is based in New York.

Contact Stephanie McNeal at stephanie.mcneal@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.