back to top

Circulation alternée: on a compté les plaques et c'est pas glorieux

Beaucoup d'automobilistes n'en ont rien à faire de la circulation alternée. Beaucoup trop.

Publié le

Mercredi, pour le deuxième jour consécutif, la circulation alternée a été mise en place à Paris et dans 22 communes de la petite couronne pour tenter de limiter les effets du pic de pollution qui sévit dans une partie de la France. C'est la première fois qu'une telle mesure est prise deux jours d'affilée. Il faut dire que ce pic de pollution est particulièrement sévère.

#Paris aujourd'hui. La preuve de la nécessité de réduire la place de la voiture en centre-ville #pollution

Mardi les plaques impaires avaient interdiction de stationner. Et mercredi ce sont les plaques paires qui devaient rester au garage. Mais, dans la rue, on avait comme l'impression qu'il n'y avait pas beaucoup de changement par rapport à d'habitude. On a voulu en en avoir le cœur net. Et on s'est installés sur un banc, boulevard Saint-Martin, dans le 10e arrondissement de Paris. On est restés une bonne partie de la matinée, de 10h45 à 13h05 exactement.

Publicité

Et on a compté. On a fait des petits bâtonnets dans les colonnes «paires» ou «impaires». Comme à l'école.

On a pris en compte tous les véhicules qui passaient sauf les bus, les deux roues, les taxis, les Autolib' et les services de secours. On a vu passer 1364 véhicules. Et sur ces 1364 véhicules, on a dénombré:

Donc 35% des voitures qu'on a vues passer, soit une sur trois, avaient une plaque paire. Mais nous n'avons pas pu interroger leurs conducteurs et certains d'entre eux avaient sans doute une dérogation (voiture hybride ou électrique, covoiturage, déplacement justifié par une mission de service public, etc.), comme nous l'a fait remarquer la préfecture de police quand on l'a interrogé sur la situation.

Par exemple, on est à peu près sûrs que Manuel Valls avait une dérogation, hier, quand il a quitté Matignon avec un véhicule qui n'aurait pas dû circuler.

[Vidéo] Tranquillou, #Valls quitte le gouvernement à bord d’une voiture à plaque… impaire #circulationalternee… https://t.co/5j5XrlT0Jo

N'empêche, ça fait beaucoup. Les journalistes du Parisien se sont livrés au même petit jeu mardi, et ils ont vu passer 25% de contrevenants sous leurs yeux.

Si la proportion de contrevenants était plus grande mercredi, c'est peut-être parce que la préfecture de police a annoncé qu'elle se montrerait «compréhensive» pour les véhicules venant du Nord de Paris en raison des fortes perturbations qui touchent le RER B depuis mardi matin.

#circulationalternee Le 7/12 perturbations sur le RER B. La @prefpolice se montrera compréhensive pour les véhicules venant du nord de Paris

Le manque de civisme des Franciliens est criant. Il a d'ailleurs été mis en évidence sur Twitter par un internaute (que nous avons pu joindre mais qui n'a pas souhaité nous parler):

Qd ta boîte annonce qu'elle paiera les amendes lors de la #CirculationAlternée.La #pollution on s'en fout?Un RTT of… https://t.co/og8W0BfMKU


D'autres ont pris le parti d'en rire.

Aujourd'hui les conducteurs impairs découvrent les transports d'IDF #circulationalternee #RERA #RATP #RERB

Les nouveaux dans le métro, on se met à droite dans l'escalator s'il vous plait. #circulationalternee

Jeudi, la circulation alternée sera reconduite. Ce sont les plaques impaires qui devront rester à l'arrêt. Et on espère que les Franciliens vont un peu plus respecter le principe de la circulation alternée.

Sponsorisé

Every. Tasty. Video. EVER. The new Tasty app is here!

Dismiss