back to top

Cette mère célibataire en a marre d'être jugée et l'a partagé sur Facebook

«Si vous voyez un parent qui a du mal, un enfant faire un caprice, une maman au bord des larmes… dites quelque chose de gentil, s’il vous plaît. Ne les fixez pas sévèrement, en ayant l’air de les juger.»

Publié le

Voici Aly Brothers. Elle a 22 ans, elle est mère de deux enfants et habite en Virginie-Occidentale.

Aly Brothers

Ses enfants —Bentley, 3 ans, et Levi, 20 mois— sont adorables, mais ils peuvent aussi être insupportables. «Ils sont très mignons et le plus souvent gentils. Mais les mauvais jours, ils peuvent vraiment être fatigants», explique Aly Brothers à BuzzFeed News.

Aly Brothers

Le 21 août fut l'un de ces mauvais jours. Ce ne sont pourtant pas ses enfants, mais les jugements des adultes autour d'elle qui ont fait éclater Aly Brothers en sanglots ce jour-là.

Aly Brothers

Elle avait emmené les garçons acheter du lait au supermarché, mais Bentley et Levi n'étaient vraiment pas d'humeur.

«On est arrivés dans le magasin mais ils n'avaient pas du tout envie envie d'être là», dit Aly Brothers.

Levi ne voulait pas s'asseoir dans le chariot et il a commencé à pleurer et à jeter des objets —ses chaussures, le porte-monnaie de sa maman. Pendant ce temps-là, Bentley courait devant elle en ouvrant les congélateurs et en renversant des objets autour de lui. Aly Brothers gardait son calme car, comme tous les parents le savent, ça arrive parfois que les enfants soient infernaux.

Enfin, elle l'a gardé jusqu'à ce qu'ils arrivent à la caisse. Les garçons ont alors commencé à se battre pour un ballon gonflable et tout le monde autour d'elle s'est mis à les regarder avec insistance. Puis, un monsieur plus âgé a murmuré: «Elle est bien jeune pour avoir deux enfants.» C'est à ce moment-là qu'Aly Brothers a craqué.

«Je me suis juste assise dans la voiture, j'ai posé les mains sur le volant et je me suis mise à pleurer», raconte-t-elle.

Aly Brothers

Bentley voulait savoir pourquoi elle était triste et elle lui a expliqué qu'ils s'étaient mal comportés et que les gens dans le magasin n'avaient pas été gentils à ce sujet.

«Alors il s'est mis à pleurer et il a dit: "Maman, je veux que tu sois heureuse", raconte la jeune femme. Je me suis dit que j'allais immortaliser ce moment pour y repenser les jours où ça va encore moins bien, et aussi les jours où ça va mieux. Juste pour m'en souvenir.»

Elle a partagé cette photo sur Facebook avec ce message: arrêtez de juger les parents, surtout si vous ne connaissez rien de leur vie.

facebook.com

«C'est ça être mère. Pas de filtre sophistiqué, pas de bel éclairage, pas de rouge à lèvres tout neuf. Ce sont des cheveux en désordre mouillés par la pluie, le maquillage de la veille que j'étais trop fatiguée pour enlever, et des larmes», écrit-elle.

«La maternité c'est DIFFICILE. Être une mère célibataire, c'est DIFFICILE.»

Elle dit aussi qu'être jugée par de parfaits inconnus était particulièrement dur à supporter. Elle avait vécu avec un mari violent, et même si elle avait eu la force de le quitter et de choisir d'élever seule ses enfants, ce n'était pas la vie qu'elle avait imaginée au départ.

«Ils ne me connaissent pas. Ils ne savent pas quelle mère je suis. Ils ne connaissent pas mes enfants. Ils ne savent pas que j'étais mariée avant de fonder une famille. Ils ne savent pas que j'ai quitté mon conjoint car il était violent, en sachant que j'aurais autant de difficultés comme mère célibataire», écrit-elle.

La conclusion de son post est tout simplement parfaite:

Parfois je peux contrôler mes enfants et parfois, non. Parfois, ils m'écoutent et parfois, non. Parfois, j'y arrive et parfois je craque. Je sais que c'est une mauvaise période à passer, que les pleurs vont cesser, qu'on va arrêter de se battre et que mes bébés vont grandir. Et ce sera dur aussi.

Alors si vous voyez un parent qui a du mal, si vous voyez un enfant faire un caprice, si vous voyez une maman au bord des larmes... dites quelque chose de gentil, s'il vous plaît. Ne les fixez pas sévèrement, en ayant l'air de les juger. Et à toutes les mamans qui passent une journée comme la mienne, je dis... je vous vois, je vous connais, je vous aime. Vous faites les choses bien.

La publication a été partagée presque 15.000 fois et Aly Brothers dit qu'elle a reçu des messages de parents du monde entier qui avaient vécu la même chose, eux aussi.

Aly Brothers

«Une maman a écrit: "Je suis en train de pleurer aux toilettes, au travail, car j'ai le même genre de journée que vous», raconte-t-elle.

Elle pense que les gens sont touchés car on porte facilement des jugements sur les parents.

«Je pense qu'on juge les parents sur chaque petite chose qu'ils font, quelle qu'elle soit, dit-elle. Tous les parents qui élèvent leurs enfants seuls se sont retrouvés dans cette situation, c'est juste naturel quand on a des enfants.»

Elle ajoute: «Vous ne pouvez pas les contrôler, vous ne pouvez pas les forcer à penser d'une certaine façon. Alors si vous essayez en permanence de faire croire aux autres que votre vie et vos enfants sont parfaits, vous ne serez jamais vraiment heureuse.»

Lauren Strapagiel is a reporter for BuzzFeed News and is based in Toronto, Canada.

Contact Lauren Strapagiel at lauren.strapagiel@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.