back to top

Ils ont sauvé un homard en lui faisant traverser le Canada

Christine et son copain ont acheté l'animal puis ont parcouru des milliers de kilomètres pour qu'il regagne l'océan.

Publié le

Quand Christine Loughead a vu un homard seul dans un aquarium d'une épicerie du Nord de l'Ontario (Canada), elle a su qu'elle devait le sauver. Ce qu'elle ignorait, c'était qu'elle aurait besoin de quelques centaines de dollars, de quelques milliers de kilomètres et de l'aide de la communauté vegan pour y parvenir.

«Nous nous trouvions dans le rayon poissonnerie, et c'est assez déprimant pour les vegans de se trouver au milieu de ces animaux morts», a raconté Christine à BuzzFeed Canada.

«J'ai regardé l'aquarium et il y avait un homard seul, et j'ai compris qu'il attendait de mourir.»

Publicité

Christine a fini par acheter ce homard pour 20 dollars et elle l'a ramené chez elle, à Red Lake, en Ontario, où son petit ami a préparé un aquarium d'eau salée. Ils l'ont baptisé Lobby Joe.

«Puis, on s'est demandé ce qu'on allait faire. On avait un homard de compagnie, mais je voulais qu'il rentre chez lui.» C'est alors qu'ils ont commencé à réfléchir à la manière de ramener Joe dans l'océan Atlantique.

Ils ont emballé Joe dans un conteneur en polystyrène avec des sacs de glace et des journaux, et ils ont pris la route.

Christine Loughead

«Beaucoup de gens nous disaient de ne pas faire ça, qu'il n'allait pas survivre», explique Christine. «Mais il était déjà parvenu jusqu'ici, en empruntant ce chemin jusqu'à notre petite ville. Nous devions juste faire le trajet inverse.»

Les employés d'UPS ont aidé à préparer Joe pour son vol vers Halifax. Christine et son petit ami ont fini par dépenser 225 dollars pour l'expédition en plus des 160 dollars de carburant pour le trajet.

Publicité

Quand Joe est arrivé, Beth Kent, 72 ans, était là pour l'accueillir. Christine l'a rencontrée sur un groupe Facebook pour vegans et végétariens d'Halifax. Beth a effectué le trajet d'une heure depuis chez elle, à Bridgewater, en Nouvelle-Écosse, pour aller le chercher.

«Je me suis bien amusée», a raconté Beth, une végétarienne de longue date, devenue vegan il y a quelques années, à BuzzFeed Canada.

«Dieu bénisse [Christine] d'être allée aussi loin.»

Elle était inquiète que Joe ne survive pas au vol. Mais quand elle a ouvert la boîte, le homard était en pleine forme.

Beth a passé un peu de temps à faire du repérage —elle cherchait un endroit rocheux et éloigné des bateaux de pêche. «Nous avons trouvé le lieu idéal, dans une petite crique», explique-t-elle.

Quand Joe a enfin été remis dans l'Atlantique, il a flotté quelques minutes. Ensuite, ses petites pattes ont commencé à bouger et il s'est laissé couler au fond avant de filer dans les algues. Beth a alors confirmé le départ de Joe à Christine.

«J'ai vraiment pleuré en apprenant qu'il y était parvenu», raconte cette dernière. Et malgré les critiques de certaines personnes, qui penseront qu'avoir acheté Joe ne fait qu'augmenter la demande en homard, elle a déclaré que cette démarche en valait la peine si elle poussait d'autres personnes à réfléchir à ce qu'elles mangeaient. Et Beth partage son opinion.

«Les humains peuvent être horribles parfois, mais nous avons aussi de grands cœurs. Et quand vous faites ressortir l'âme des gens, de belles choses peuvent en résulter», conclut Beth. «J'espère sincèrement qu'il vit, mais même s'il est mort, il aura au moins eu une chance.»

Lauren Strapagiel is Managing Editor for BuzzFeed News and is based in Toronto, Canada.

Contact Lauren Strapagiel at lauren.strapagiel@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.

Sponsorisé