back to top

Polémique entre youtubeurs autour du livre «On vaut mieux que ça»

Il a en fait été réalisé par d'anciens membres exclus ou partis du collectif, sans concertation avec les représentants actuels du mouvement.

Publié le

Le 24 février, un groupe de vidéastes publiait une vidéo lançant le mouvement «On vaut mieux que ça».

Facebook: video.php

Cela a été un des points de départ de la contestation contre la loi El Khomri et la politique sociale du gouvernement. Les personnes présentes dans cette vidéo et leurs soutiens se sont alors constitués en collectif.

Les neuf auteurs-youtubeurs expliquent leur démarche dans une vidéo où le court manifeste est présenté comme un «cri de ralliement».

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Gwendal, un des auteurs et membre de la chaîne vidéo Le Fil Actu, décrit le livre auprès de BuzzFeed News comme «un pamphlet», un «support de discussion» dans le même esprit que la vidéo qui a lancé le mouvement «On vaut mieux que ça».

Publicité

Pour rappel, nous n'avons pas écrit de livre publié par Flammarion/LVMH. https://t.co/F5UfZ529EE

Ce groupe de bénévoles, dont l'objectif principal est de «libérer la parole sur des problèmes de société, tel que le travail», a publié un billet pour préciser les choses mercredi.

Le collectif OnVautMieuxQueCa n'est pas à l'origine de ce livre et a pris connaissance de son existence très exactement le mardi 26 avril dans l'après-midi, par le plus grand des hasards. Le collectif n'a été ni consulté, ni mis au courant de la sortie de cet ouvrage.»

Les auteurs sont en fait partis ou ont été exclus du mouvement au courant du mois de mars. D'après Gwendal, le torchon a brûlé lors de discussions sur le futur du mouvement.

«Il y avait des divergences: Est-ce qu'«On vaut mieux que ça» est un ensemble de plein d'initiatives, ou bien un groupe plus structuré avec des personnes qui peuvent s'en réclamer et d'autres non? En gros, ça a cassé lors de discussions là-dessus.»

Après leur départ, les auteurs du pamphlet se sont tournés vers Flammarion lors du Salon du Livre, qui se tenait à Paris du 17 au 20 mars.

Publicité

Le collectif et une partie de ses soutiens ont de nombreux griefs à l'encontre des auteurs du manifeste. Danycaligula, un des membres actuels du collectif, les a formulés dans une publication Facebook.

Facebook: DanyCaligula

Voici quelques-uns de ses reproches.

«- Nous n'avons ni été prévenus, ni tenus au courant de l'existence de ce livre.
- Le livre est édité chez Flammarion, une grosse boîte d'édition dont de nombreuses personnes se sont plaintes des conditions de travail avec le hashtag ‪#‎OVMQC‬...
- Flammarion est d'ailleurs une filiale du groupe Madrigall dont 9,5% sont détenus par... LVMH, le groupe de Bernard Arnault. (...)
- Il n'existe aucune version libre d'accès. Imposer une licence libre à Flammarion aurait été, pour le coup, un acte politique.
- Ce livre est probablement un prétexte pour faire le tour des plateaux (...)»

Interrogé par BuzzFeed News, le collectif «On vaut mieux que ça» dénonce une récupération. «Utiliser l'image d'"On vaut mieux que ça" pour un livre payant engendrant des bénéfices et se présentant comme un manifeste apparaît comme de la récupération», estime un mail envoyé au nom du collectif.

Nous sommes préoccupés par les initiatives qui engagent l'image du collectif. D'autant plus que nous savons que nous n'avons pas les mêmes visions et projets que les auteurs du livre. C'était notamment pour cette raison que nous ne pouvions plus travailler avec eux.

«À un moment, on s’est dit que certains ne comprendraient pas. Mais on ne s’attendait pas à ce que ça prenne cette ampleur», déplore Gwendal. Pour lui, se tourner vers Flammarion ne trahit pas l'essence du message d'«On vaut mieux que ça»:

«Aller vers Flammarion, c'est une conséquence pratique du fait qu'on veuille aller vers les gens. Le bouquin devait pouvoir être sorti assez vite, avec une diffusion très large. On peut le déplorer, c'est pas parfait, mais aujourd'hui ça passe forcément par de telles structures», explique-t-il à BuzzFeed News.

Gwendal et les autres co-auteurs du livre répondent également aux critiques sur leur site.

Jules Darmanin est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Jules Darmanin at jules.darmanin@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.