back to top

Des Américaines font campagne pour Bernie Sanders sur Tinder

Un «match» pour la gauche.

Publié le

Tous les jours depuis deux semaines, Robyn Gedrich matche sur tous les profils Tinder qu'elle consulte. Et quand l'attraction est réciproque —c'est souvent le cas— elle envoie immédiatement un message, toujours le même:

«Est-ce que tu votes Bernie? Envoie OUI au 82623 pour moi. Merci!»

Cette femme n'est pas un robot, même si c'est ce que la plupart des 50 hommes avec qui elle correspond chaque jour pensent. En fait, Robyn Gedrich est une fille de 23 ans du New Jersey qui a décidé de transformer la célèbre application de drague en plate-forme de sensibilisation politique.

Et elle n'est pas la seule.

Indépendamment, sans encouragements apparents du camp de Bernie Sanders, des jeunes femmes ont commencé à utiliser Tinder pour faire du prosélytisme pour le socialiste qui, contre toute attente, a fait de la primaire démocrate un vrai combat. Elles sont passionnées. Et leurs messages sont à l'opposé de ceux du possible fake et incontestablement ennuyeux Bernie Bro: ciblés, subtiles et (peut-être) vraiment convaincants.

L'entourage de Bernie Sanders n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet aujourd'hui.

«S'ils matchent, ils peuvent aussi faire une bonne action»

Robyn Gedrich a expliqué que l'idée lui est venue pendant la tempête de neige qui a frappé la côte Est il y a deux semaines. Alors qu'elle errait distraitement dans le centre commercial vide d'Asbury Park où elle est directrice adjointe de magasin, elle a réalisé qu'elle n'avait rien de commun avec les hommes qu'elle rencontrait sur l'application et a voulu en faire une meilleure utilisation.

«Ces gars sont dégoûtants. Ils recherchent du sexe et c'est tout,» a-t-elle déclaré à BuzzFeed News. «Donc, s'ils matchent, ils peuvent aussi faire une bonne action et donner à l'homme, au mythe, à la légende, Bernie.»

On ne sait pas exactement combien de femmes (et d'hommes?) ont rejoint le contigent Tinder de Bernie. Mais l'idée fait tache d'huile.

Un Tumblr intitulé Campagne Tinder décrit «les aventures d'un flasheur invétéré pour faire élire Bernie Sanders». Les réponses varient de l'enthousiasme, au sarcasme, à l'étonnement, la misogynie et la violence.

Et même les trolls du forum «politiquement incorrect» de 4chan ont remarqué :

Bloquée par Tinder

Alors que les utilisateurs de Tinder sont très impliqués, il est difficile de dire si leurs efforts vont rapporter des voix à Sanders. Robyn Gedrich a déclaré que –en plus de de la vulgarité courante sur Tinder et des accusations d'être un robot- plusieurs de ses contacts lui ont dit qu'ils prévoyaient de voter pour Donald Trump. Et aujourd'hui même, Tinder a bloqué Robyn Gedrich parce qu'elle avait été signalée de trop nombreuses fois.

Malgré tout, Robyn Gedrich, qui essaie d'économiser de l'argent pour obtenir un diplôme universitaire, reste motivée. «Je suis coincée ici et il y a ce gars qui veut rendre l'université plus abordable pour que les gens comme moi puissent progresser», a-t-elle expliqué. Maintenant, elle se contente de passer le mot sur son compte Facebook.

Mais d'autres semblent prêts à prendre le relais. Après tout, Tinder est une application tournée vers la séduction. Qui dit qu'elle devrait être d'un seul genre?



Joe Bernstein is a senior technology reporter for BuzzFeed News and is based in New York.

Contact Joseph Bernstein at joe.bernstein@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.