back to top

«Pizzagate»: comment un délire complotiste a poussé un homme à tirer dans un bar

Ce bar de Washington est la cible d'un délire complotiste que le suspect a manifestement pris pour argent comptant. Il a dit à la police qu'il venait enquêter lui-même sur le «Pizzagate».

Publié le

À Washington, ce dimanche 4 décembre, la police a arrêté un homme de 28 ans qui venait de faire feu à l'intérieur du Comet Ping Pong, un bar-restaurant où se produisent des groupes de musique. L'endroit n'a pas été choisi par hasard: il est la cible d'une théorie du complot connue sous le nom de «Pizzagate».

Suspect at #cometpizza apprehended great job @DCPoliceDept

À 14h59 dimanche, la police de la capitale américaine a reçu l'appel d'un témoin leur signalant qu'un homme armé d'un fusil d'assaut était entré dans le Comet Ping Pong, un bar de Friendship Heights, dans le Nord-Ouest de Washington, selon des sources policières.

La police de Washington DC a indiqué que le suspect, un certain Edgar Maddison Welch de Salisbury, originaire de Caroline du Nord, était entré dans le bar et «avait pointé une arme à feu dans la direction d'un employé du restaurant». Cet employé a réussi à s'enfuir et à alerter les autorités. Le suspect a ensuite tiré à l'intérieur du bâtiment.

Le suspect a été interpellé peu après 16h, après avoir quitté le bar. Il a été accusé d'attaque à main armée. L'homme a dit à la police qu'il «était venu pour enquêter lui-même sur le "Pizzagate"», une théorie conspirationniste en vogue sur internet.

Witnesses who were sitting down for lunch at Comet describe the scene when a gunman walked in

Cette théorie complotiste a été entretenue par la droite américaine à la suite de mails publiés par Wikileaks pendant l'élection présidentielle. Particulièrement alambiquée, elle affirme que des élus démocrates font mine de commander des pizzas dans ce bar pour se procurer, via un système codé, des prostituées mineures. D'autres accusations font état de rites occultes au Comet Ping Pong.

Il n'y a aucune preuve que le bar, son propriétaire ou son personnel soit impliqué d'une façon ou d'une autre dans un quelconque trafic sexuel ou dans des rites occultes. Toutefois, les propriétaires de cet espace et les groupes de musique qui ont joué dans cette salle de concert ont été la cible de trolls sur internet. La police enquête d'ailleurs sur des appels et des menaces de mort visant le bar.

Un employé du Comet Ping Pong, Josh Vogelsong, qui était sur le chemin du travail quand on l'a appelé pour lui dire de rester à la maison, a expliqué à BuzzFeed News que les employés du bar étaient abasourdis par ces intox quand elles ont commencé à faire leur apparition. Puis, avec le temps, le hoax est monté en puissance sur internet, à tel point que des gens ont afflué au restaurant au cours des dernières semaines pour interroger le personnel et le filmer.

La police a même dû prendre la décision de placer des agents à l'entrée. «Ça a été horrible. Tout le monde était très choqué», dit l'employé du restaurant. Aujourd'hui encore, de nombreuses personnes sont persuadées qu'il se passe des choses louches au Comet Ping Pong.

Ce post a été traduit de l'anglais.

John Stanton is a senior national correspondent for BuzzFeed News. In 2014, Stanton was a recipient of the National Press Foundation’s 2014 Dirksen Award for distinguished reporting of Congress.

Contact John Stanton at john.stanton@buzzfeed.com.

Michelle Broder Van Dyke is a reporter and night editor for BuzzFeed News and is based in Hawaii.

Contact Michelle Broder Van Dyke at michelle@buzzfeed.com.

Stéphane Jourdain est en charge de BuzzFeed News en France et travaille depuis Paris

Contact StephaneJourdain at Stephane.Jourdain@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.