Aller directement au contenu
    11 avr. 2018

    Petit voyage dans le Facebook réac et complotiste de Jean-Pierre Pernaut

    Jean-Pierre Pernaut a deux comptes Facebook. Un compte pro et un compte perso. Sur le compte perso, il like beaucoup de messages complotistes ou proches de l'extrême droite.

    Jean-Pierre Pernaut est quelqu'un de plutôt actif sur Facebook. Le journaliste qui va interviewer Emmanuel Macron le 12 avril jongle en effet entre une page officielle, plutôt consensuelle, qui sert surtout à la promotion de son célèbre JT, et un compte personnel qui lui permet de partager ou de liker des éléments liés à sa passion, le sport automobile, ou de relayer la promo de sa femme. Mais sur ce compte, déjà épinglé par BuzzFeed pour ses articles issus de sites complotistes ou d'extrême droite et dont l'authenticité nous a été confirmée par TF1, il n'hésite pas à liker toujours publiquement de nombreux posts politiques anti-Macron, antimigrants ou des mèmes issus de l'extrême droite... Voyage étonnant dans l'univers Facebook de Jean-Pierre Pernaut, directeur adjoint de l'information de TF1 et présentateur de l'un des plus importants JT d'Europe en terme d'audience.

    «L'invasion de l'Europe par des millions de "réfugiés"»

    Jean-Pierre Pernaut est abonné à de nombreuses pages de chaînes ou d'animateurs du groupe TF1, d'humoristes et de sportifs. Parmi les 103 pages qu'il aime, trois sont des pages de responsables politiques : les pages officielles des élus Les Républicains David Douillet et Christian Estrosi, et «Nicolas Sarkozy forever».

    BuzzFeed

    Jean-Pierre Pernaut like beaucoup de posts du maire de Nice, comme ce post qui s'en prend au journal Libération le 1er juin 2015. Il a aussi aimé une publication de l'édile LR s'indignant de la politique migratoire du gouvernement Hollande. «Réveillons-nous ! Ils sont devenus fous. Le gouvernement veut lutter contre l'immigration illégale en créant 10 500 places d'hébergement.»

    BuzzFeed

    L'immigration est un sujet qui semble beaucoup préoccuper Jean-Pierre Pernaut. En janvier 2016 par exemple, le journaliste like un statut de son ami Jean-Claude Bourret, ancien journaliste de la Cinq et présentateur du JT de TF1.

    Dans ce post intitulé «Migrants : pas seulement les femmes», Jean-Claude Bourret affirme que les migrants, violents, prendraient la place des SDF dans les centres d'accueil : «Un des SDF dont je m'occupe me raconte que dans les foyers d'accueil, les migrants prennent toutes les bonnes places : ils sont nombreux, jeunes et assez solidaires contre les "européens" qu'ils frappent pour les exclure des lits et des repas...».

    BuzzFeed

    En novembre de la même année, c'est dans son journal télévisé que Jean-Pierre Pernaut lançait une affirmation similaire. «Voilà, plus de place pour les sans-abri mais en même temps les centres pour migrants continuent à ouvrir partout en France», commentait-il. Une idée dont la véracité a été contestée par Le Monde.

    BuzzFeed

    Jean-Pierre Pernaut avait aussi supprimé un cliché qu'il avait cette fois-ci partagé directement sur son compte Facebook en 2015 et qui représentait une vieille dame obligée de faire les poubelles pour manger. «Pendant que nos retraités font les poubelles, les immigrés eux, touchent une retraite à taux plein sans jamais avoir cotisé», indiquait la légende de ce dessin relayé à l'époque par le site islamophobe Riposte Laïque.

    En septembre 2015, Jean-Pierre Pernaut a liké un post encore plus radical, voire complotiste. Dans cette publication (ci-dessus), Jean-Claude Bourret dénonce carrément une «manipulation des peuples européens par des intérêts souterrains, en faveur de l'invasion de l'Europe par des millions de "réfugiés»".

    Le «Padamalgam» de l'extrême droite liké plusieurs fois

    Jean-Pierre Pernaut ne semble pas avoir de souci avec «Padamalgam», ce jeu de mot que Le Monde qualifie «de sinistre point de ralliement de l'islamophobie en ligne». En août 2015, après l'attentat d'un terroriste dans un Thalys, le chroniqueur pour BFMParis et LCP Christophe Combarieu partage sur Facebook un dessin d'une boîte de médicament nommée «Padamalgam». Selon cette idée, presque exclusivement partagée par la fachosphère, la majorité des gens détournerait le regard d'un supposé lien de cause à effet entre violence et religion musulmane («pas d'amalgame»). Cela n'empêche pas le présentateur de TF1 de liker ce statut.

    BuzzFeed

    Le lendemain, Jean-Pierre Pernaut aime aussi ce post du même chroniqueur de BFMParis: «Le fait que le terroriste du Thalys soit un marocain de 26 ans, connu des Renseignements français, me rassure ! C'est moins sympa de se faire canarder par un mec que personne ne connaît ! Oh pardon, PADAMALGAM !!!!». En octobre 2016, Pernaut réitère cette approbation en likant le post de son ami Jean-Claude Bourret qui accuse Facebook d'avoir censuré un lien vers un article de Bernard de La Villardière. «Évidemment, c'étaient des propos un peu contraire au "padamalgam", surtout si le surveillant (cette page est très surveillée) est dans un centre en Afrique du Nord», peut-on lire.

    BuzzFeed

    «BFM, la chaîne de l'israélien M. Drahi»

    Les likes de Jean-Pierre Pernaut dessinent aussi une vision des médias, assez étonnante pour un journaliste qui est directeur adjoint de l'une des plus grandes chaînes d'Europe. Encore une fois, il s'agit des publications de Jean-Claude Bourret cet ancien journaliste, qui n'hésitait pas dernièrement à dénoncer «la manipulation des médias» lors d'une interview par «Réinformation TV», un média proche de l'extrême droite. Le 23 février 2017, Jean-Pierre Pernaut aime sa publication qui dénonce une manipulation de BFM-TV, «la chaîne de l'israélien M. Drahi» qui «soutient à fond M. Macron, ancien de Rotschild, l'une des banques principales de M. Drahi.»

    BuzzFeed

    Le 10 décembre 2016, Pernaut like aussi un post accusant les propriétaires des médias de favoriser la campagne de Macron.

    BuzzFeed

    Il approuve aussi le message de Bourret qui dénonce la prise de position publique de La Voix du Nord contre le Front national.

    BuzzFeed

    Pernaut n'hésite pas non plus à liker une vidéo sur la Syrie relayée par Christian Estrosi et diffusée par Russia Today, une chaîne pourtant régulièrement accusée de relayer propagande et fake news.

    BuzzFeed

    L'un des combats de Jean-Pierre Pernaut est aussi de maintenir les crèches de Noël dans les lieux publics. Il l'avait clairement exprimé dans un de ses JT en se réjouissant de la décision du Conseil d'État d'autoriser, sous conditions, l'installation de crèches dans les mairies. Le journaliste avait ponctué le reportage consacré à ce sujet d'une phrase : «Tradition, culture et racines de notre beau pays !» Mais il «aime» aussi les messages de son ami Bourret qui fustige des politiques qui feraient la course aux «voix musulmanes» en interdisant les crèches de Noël. «Nous devons réagir et exiger que nos traditions ne soient pas progressivement éliminées pour faire plaisir aux pays arabes et aux électeurs musulmans», est-il écrit.

    BuzzFeed

    Il avait aussi directement partagé sur sa page une publication du chroniqueur Christophe Combarieu disant: «J'espère qu'on peut encore parler de "Pâques, fête chrétienne" sur Facebook sans se voir supprimer son compte!!»

    BuzzFeed

    Des likes pour des messages aux accents complotistes

    En 2015, le chef du service météo de France 2, Philippe Verdier, avait été licencié après la publication d'un livre controversé qui relativisait le changement climatique. Il avait beau travailler chez la concurrence, Pernaut, par son like, semble dénoncer cette procédure et approuver l'idée selon laquelle le réchauffement climatique n'est pas «provoqué par les humains».

    BuzzFeed

    Il aime une autre publication fleuve de Bourret (aux accents sérieusement complotistes) où on peut lire pêle-mêle : «Le réchauffement climatique est assez faible (+ 0,7 degrés sur un siècle) et ce réchauffement a aussi de multiples côtés positifs. Il n'est pas question de contester ce réchauffement. Mais l'information climatique est complètement verrouillée par les gouvernements. (...) Il y a toujours eu, au cours des siècles précédents, des périodes de réchauffement (par exemple le Groenland était recouvert de prairies il y a deux mille ans) et des périodes de refroidissement. La Terre est un corps vivant dont la température n'est pas constante (...) Les bulletins météo inventés (prévisions pour l'année 2050) sont une communication alarmiste de l'ONU dans un but politique. C'est un acte délibéré de désinformation qui passe sous silence les conséquences positives du réchauffement. (...) ET SURTOUT : sous couvert de "catastrophe climatique" les fonctionnaires de l'ONU favorisent les multinationales qui vont pouvoir vendre leurs produits : de l'éolienne aux plantes OGM résistante aux inondations. Un immense marché mondial créé de toutes pièces.» Et de conclure :

    «Bon, ça, tu ne l'entendras pas à la télé. Mais tu peux le lire dans "climat investigation. Ed. Ring" de Philippe Verdier, le monsieur météo viré de France 2 parce qu'il a dit la vérité. Y'a pas une chanson la dessus ? Le premier qui dit la vérité...il sera exécuté ?»

    En plein épisode de particules fines à Paris, le présentateur de TF1 like enfin un statut remettant en cause la responsabilité de la France. Dans ce post de son fameux ami Bourret, on peut y lire : «Or ces particules, poussées par le vent, venaient... des usines à charbon allemandes... allumées depuis que les écologistes allemands, beaucoup plus puissants (électoralement) que les écolos Français, ont réussi à fermer des usines nucléaires... provoquant une baisse de la production électrique... compensée par la réouverture des centrales à charbon... qui polluent... jusqu'en région parisienne !» Cette affirmation est pourtant régulièrement nuancée par des sites d'informations.

    Dans cette même publication d'octobre 2015 approuvée par Pernaut, son ami y fait l'éloge du candidat de «l'excellent élu de terrain» Nicolas Dupont Aignan (avant qu'il ne soit allié au FN), louant son discours pour «maîtriser ces flux d'immigrés» et qui ose dire que l'on ne parvient «pas à donner des logements à des millions de Français, dont des immigrés parfaitement intégrés, et qui voyaient passer devant eux ces immigrés illégaux logés à leur détriment».

    Enfin parmi ces likes (non exhaustifs», Pernaut aime de nombreuses publications remettant en cause la politique du président Macron.

    BuzzFeed

    «Emmanuel Macron, c'est... rien», approuvait-il le 30 août 2016.

    BuzzFeed

    Contacté par BuzzFeed News, le service de communication de TF1 nous a précisé que Jean-Pierre Pernaut «n'avait pas le temps» de nous répondre.


    David Perrotin est journaliste société chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris. Il écrit notamment sur les sujets liés aux discriminations.

    Contact David Perrotin at david.perrotin@buzzfeed.com.

    Got a confidential tip? Submit it here