go to content

Violences policières: le ministre de l'Intérieur contredit par... ses chiffres

INFO BuzzFeed - Bernard Cazeneuve a déclaré mercredi sur France Inter que des policiers coupables de manquements lors des manifestations contre la loi Travail avaient été sanctionnés par la police des polices. Il n'y a eu en réalité aucune sanction pour l'instant.

initialement publié sur
mis à jour le

Alors qu'une nouvelle manifestation contre la loi Travail est prévue jeudi, le ministre de l'Intérieur est revenu sur les nombreuses accusations de violences policières intervenues en marge des cortèges entre mars et juillet dernier mercredi matin sur France Inter.

«Mais je vous dis qu'il y a eu des sanctions»

«De votre côté Bernard Cazeneuve, est-ce que des enquêtes internes ont débouché sur des sanctions?» interroge le journaliste Patrick Cohen.

«Il y a eu 609 policiers blessés», annonce le ministre de l'Intérieur avant d'être coupé par Patrick Cohen qui précise que ce n'était «pas sa question». Bernard Cazeneuve poursuit tout de même en mettant en avant le difficile travail des forces de l'ordre:

«Et pour ceux qui portent plainte, nous avons mis en place un dispositif de saisine de l'IGPN qui conduit systématiquement à des enquêtes et à des poursuites judiciaires si cela est nécessaire. Moi j'ai donné des consignes très fermes aux forces de l'ordre pour que l'usage de la force soit proportionné, pour que les règles soient respectées, mais je veux aussi dire que pendant ces manifestations, des casseurs, dans les conditions que l'on sait, ont procédé à des violences inacceptables sur des biens et des policiers...»

99 enquêtes en cours mais... aucune sanction

Lorsque Patrick Cohen rétorque qu'il en «déduit qu'il n'y a eu aucune sanction», Bernard Cazeneuve assure l'inverse: «Mais je vous dis qu'il y a eu des sanctions (...) ne me faites pas dire le contraire de ce que je pense et de ce que je fais», rétorque-t-il, en précisant qu'il communiquera le nombre de sanctions «dans les heures qui viennent» et que cela «montrera que les sanctions sont très significatives».

En réalité, ces propos du ministre ne sont pas exacts. Contacté par BuzzFeed News, le cabinet de Bernard Cazeneuve précise que 92 enquêtes judiciaires et 7 enquêtes administratives ont été ouvertes par l'Inspection générale de la police nationale (IGPN). Et que 17 signalements par internet sont également en cours de traitement. Il n'y a en revanche aucune sanction «puisque les enquêtes sont en cours», précise le ministère.

De son côté, BuzzFeed News a recensé 50 personnes se disant victimes de violences policières, documents à l'appui.

Le ministère de l'Intérieur rappelle par ailleurs que 2113 sanctions administratives (dont 1090 avertissements) ont été prises par l'institution en 2015.



David Perrotin est journaliste société chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris. Il écrit notamment sur les sujets liés aux discriminations.

Contact David Perrotin at david.perrotin@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.