back to top

Attentats de Paris: le mémorial de la place de la République nettoyé

Neuf mois après son installation, le mémorial aux victimes des nombreux attentats installé place de la République va disparaître.

Publié le

Ce lundi 1er août, la mairie de Paris a commencé à nettoyer la place de la République et sa statue, transformée en mémorial après les attentats de Charlie Hebdo du 7 janvier 2015, puis à nouveau après ceux de Paris et de Saint-Denis le 13 novembre 2015.

L'endroit a été protégé par des grillages et un service de sécurité privée pour permettre aux agents de propreté de la ville de décoller les affiches, retirer les objets installés en hommage aux victimes des nombreux attentats et repeindre les tags.

Les objets pourront être restitués

La mairie de Paris ne prévoit pas de détruire intégralement les objets posés à cet endroit de recueillement. Tous les éléments en bon état seront remis aux archives, tout comme l'ont été précédemment ceux des cafés des 10e et 11e arrondissements et du Bataclan. Contactée, la ville précise:

«À partir de ce lundi et jusqu'au 11 août, les services de la ville vont nettoyer la statue. C'est un nettoyage par hydrogommage pour effacer les graffitis et les autocollants. Il n'y aura pas encore de nettoyage des parties en bronze.»

Et la mairie du 10e ajoute que les objets pourront être restitués:

«Cette intervention sera précédée d’une campagne de documentation conduite par les Archives départementales de Paris en lien avec le Musée Carnavalet, permettant de conserver et restituer les témoignages de soutien et d’hommage déposés ces derniers mois par les Parisiens et les visiteurs. Une attention particulière sera prêtée aux objets déposés autour du lion, formant un «autel» spontané. Les affiches collées sur le lion seront photographiées et retirées lorsque cela peut être fait sans endommager le bronze.»

«L'arbre du souvenir» pour se recueillir

Alors que le nettoyage de cette place fait polémique depuis plusieurs mois (entre ceux qui souhaitent que le mémorial perdure et d'autres qui demandaient un nettoyage complet de la place), la ville n'a sans doute pas choisi le 1er août par hasard. Il s'agissait aussi d'attendre la fin des réunions publiques du mouvement «Nuit Debout» et des différentes manifestations qui partaient de ou arrivaient à République.

Pour rendre hommage aux victimes des attentats terroristes de janvier et novembre 2015 à Paris, Montrouge et Saint-Denis, il y a toujours le chêne haut de 10 mètres (surnommé «l'arbre du souvenir») planté en janvier dernier sur la place.


David Perrotin est journaliste société chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris. Il écrit notamment sur les sujets liés aux discriminations.

Contact David Perrotin at david.perrotin@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.