go to content

Pourquoi le monde français de la mode collabore encore avec Terry Richardson

Adoubé par le monde de la mode, le photographe Terry Richardson est régulièrement accusé d’abuser des femmes avec lesquelles il travaille. On a interrogé les marques et médias français qui travaillent avec lui.

posté le

En 2005 apparaissent les premières accusations publiques contre lui. Il est notamment poursuivi en justice par la mannequin Gabriela Johansson.

La mannequin roumaine explique que le photographe «aurait insisté avec agressivité pour qu'elle baisse son pantalon et retire tous ses vêtements pendant un casting photo» et qu'il aurait stoppé le casting lorsqu'elle aurait refusé d'aller plus loin. Le procès a été réglé à l'amiable, dont voici le détail.

Les années passent, mais les accusations se multiplient. Parmi les mannequins qui se sont exprimées publiquement, on compte notamment Jamie Peck, Sena Cech, Sarah Hilker, Liskula Cohen.

«Il prend des jeunes filles, les manipule pour les dénuder et prend des photos dont elles auront honte», lance en 2010 au New York Post la mannequin Rie Rassmussen (vue dans le film Angel-A). «Elles ont trop peur de dire non parce que leur agence leur a donné ce job et qu'elles sont trop jeunes pour s'affirmer».

En mars Charlotte Waters raconte comment, lors de son shooting, le photographe lui a demandé de déboutonner son pantalon et de lui faire une fellation.

Un mois après, en avril, Emma J. Appleton publie un message Facebook dans lequel le photographe lui aurait promis un shooting pour Vogue en échange de relations sexuelles. Le porte-parole de Terry Richardson a affirmé que la capture d'écran du message Facebook était un faux.

Depuis le début, Terry Richardson a toujours nié toutes les accusations prononcées à son encontre.

Dans une tribune publiée sur le site du Huffington Post en mars 2014, il déclarait qu'à l'instar du photographe Helmut Newton, son travail était centré sur «l'imagerie sexuelle». Il disait également que les femmes avec lesquelles il avait travaillé étaient «des adultes consentantes parfaitement conscientes de mon travail.»

Le Vogue américain a déclaré ne pas avoir prévu de travailler avec lui à l'avenir. En France, certains magazines et marques continuent à collaborer avec Richardson. Nous leur avons demandé de nous parler de ces collaborations.

Dernière collaboration: Juin 2015, série mode Vive Allure.

Ce qu'en dit Vogue Paris: La rédactrice en chef du magazine, Emmanuelle Alt, «vous remercie pour votre proposition mais elle ne désire pas communiquer sur ce sujet», nous a répondu son assistante.

Dernière collaboration: Juin 2015, Invitée spéciale Diane von Furstenberg.

Ce qu'en dit Madame Figaro: Nous avons joint la journaliste Clara Dufour, qui a signé le dossier en question. Elle nous explique:

«Quand on réalise des numéros avec des invités spéciaux, on leur donne les clés du magazine. Diane Von Furstenberg connaît Terry Richardson depuis très longtemps, elle voulait être mise en valeur et lui voulait la mettre en lumière. Elle l'a choisi car elle voulait être à l'aise sur un cliché fun.

Du coup, la question de voir le nom de Terry Richardson en une de Madame Figaro ne s'est jamais posée puisque c'était son choix. Et c'est compliqué de dire non à Diane Von Furstenberg».

Dernière collaboration: Février 2015, Série mode Souvent femmes varient.

Le magazine l'a également interviewé en mars 2015 lors de l'ouverture de son exposition «The sacred and the profaned» à la Galerie Perrotin de Paris. Il est interrogé sur sa «vision libérée et décomplexée de la sexualité dans ses clichés». Il y déclare:

«C'est seulement l'un des aspects de mon travail. C'est évidemment un thème qui intéresse tout le monde et qui interpelle. Presque toutes les publicités utilisent le sexe, ou au moins le suggèrent, pour vendre un produit. La différence dans mon travail est peut-être que je suis intéressé par une sexualité libre et désinhibée, plus qu'une vision stéréotypée.»

Ce qu'en dit M Le Magazine du Monde: contactée par BuzzFeed France, la rédactrice en chef, Marie-Pierre Lannelongue s'est dite prête à répondre à nos questions. Elle ne l'a pas encore fait, malgré nos relances.

Dernière collaboration: Avril 2015, Virginie Ledoyen en couverture. Le magazine travaille régulièrement avec le photographe, comme en novembre 2014. En mars 2014, Kate Moss était également shootée en une du magazine devant l'objectif de Terry Richardson.

Ce qu'en dit Lui: «Merci de l'intérêt que vous portez à notre titre. Nous ne pouvons malheureusement pas répondre à votre demande favorablement», a répondu la rédactrice en chef Florence Willaert à notre demande d'interview.

Dernière collaboration: à venir. Naf Naf a annoncé une prochaine collaboration avec le photographe. La campagne a été shootée en mai dernier à Paris, et plusieurs internautes ont dit à la marque être déçues du choix de Richardson dans les commentaires de la photo Instagram ci-dessus. Naf Naf leur avait répondu avoir voulu «mettre en image le culot et la spontanéité de la marque» et précisé que les pubs «ne sont en aucun cas scandaleuses».

Ce qu'en dit Naf Naf: Une représentante de la marque nous a expliqué «qu'elle assumait sa collaboration» et que les photographies de Terry Richardson «correspondaient à l'ADN de la marque qui sont le petit cochon et le grand méchant look. Ce n'est pas scandaleux.»

Etam

Voir cette vidéo sur YouTube

youtube.com

Dernière collaboration: Février 2014. La marque Etam s'est associée a Richardson pour des vidéos en vue d'un défilé de mode organisé lors de la Paris Fashion Week. On y aperçoit les mannequins Eniko Mihalik et Natalia Siodmiak en lingerie, sur un lit en train se chamailler. Terry Richardson apparaît à la fin de la vidéo pour les rappeler à l'ordre.

Ce qu'en dit Etam: «On ne continue pas à collaborer avec Terry Richardson, on a travaillé avec lui une seule fois. C'était un one-shot pour des vidéos d'un défilé que nous avions organisé l'année dernière. On a fait appel à son talent et pas à l'aspect polémique qui l'entoure. Il est vrai que les vidéos ont fait parler d'elles, mais on ne les a pas retirées.» La marque ne prévoit pas pour le moment de retravailler avec lui –«ce n'est pas encore à l'ordre du jour», explique une porte-parole.

Dernière collaboration: Février 2014, campagne printemps-été 2014. La vidéo du making of est ici.

Ce qu'en dit Zadig&Voltaire: Une représentante de la marque nous a affirmé «assumer la collaboration» sans vouloir nous en dire plus, ni répondre à nos autres sollicitations.

Assma Maad est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Assma Maad at assma.maad@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.