back to top

Comment journalistes et politiques se sont fait avoir par une fausse citation de Trudeau sur l'excision

Non, le Premier ministre canadien n'a jamais affirmé que «l'excision n'est pas une pratique culturelle barbare».

Publié le

Lancé en 2013, L'important est un site internet de curation qui se présente comme ceci:


 L’info déborde de partout, de tous ses tuyaux, dans un flot continu qui pasteurise, qui écrête, qui rabote. Tout est au même niveau. L'accessoire devient information. (...)

Dans une période de crise, de montée des populismes et d’impuissance de la représentation républicaine, la vigilance est de mise.
 C’est pourquoi, nous avons décidé de créer sur le Web un site où nous voulons redonner hiérarchie aux choses.


Sur le Web, où naît le meilleur mais aussi le pire, nous allons puiser dans les tweets des twittos et des médias du monde entier ce qui éclaire et donne sens. 
C’est pourquoi nous avons décidé de nommer ce nouveau site de curation : L'important.

Le lien de L'important renvoie vers un article publié le 27 juillet sur le site Le journal de Québec, intitulé: «L'excision du clitoris n'est pas barbare». L'article est un édito signé par le journaliste canadien Richard Martineau.

Cet article s'est retrouvé sur le site de L'important après une série de tweets publiés jeudi 27 juillet par l'internaute @SavoieJac. Dans ces tweets, @SavoieJac cite Le Journal de Québec et critique sévèrement Justin Trudeau.

Dans l'article du Journal de Québec, Richard Martineau s'en prend à Justin Trudeau qu'il ne porte guère dans son cœur, et à sa politique. Il vise en particulier le projet gouvernemental de refonte complète du Guide de citoyenneté, un livre remis aux aspirants Canadiens qui doivent passer un examen de citoyenneté.

Richard Martineau écrit dans ce billet:

«Dernière "bonne idée" de Justin?
Il prépare une refonte complète du Guide de citoyenneté, qui est remis à chaque individu voulant immigrer au Canada. Les "méchants" conservateurs avaient inclus un avertissement soulignant que certaines "pratiques culturelles barbares" telles que les crimes d’honneur et l’excision du clitoris étaient considérées comme des crimes au Canada.
Or, ce passage sera retiré.
Trop dur, j’imagine. Pas assez "politiquement correct".»

Richard Martineau a déjà été au cœur de plusieurs polémiques au Canada pour ses propos. En 2015, ses textes ont fait l'objet d'un mémoire universitaire en sociologie, qui a démontré que ses chroniques alimentent l'islamophobie.

Mais jamais Richard Martineau n'a écrit, comme le sous-entend le titre de L'important, que pour Justin Trudeau l'excision n'est pas «une pratique culturelle barbare».

La réalité est plus complexe. Justin Trudeau s'est retrouvé au cœur d'une polémique en 2011, alors qu'il était député. Il avait expliqué être «mal à l'aise» avec le terme «pratiques culturelles barbares» qui figurait dans le guide de la Citoyenneté et de l'Immigration, lui préférant une expression comme «totalement inacceptables au Canada».

Le député s'était alors excusé:

«Je crois que les actes décrits sont haineux, que ce sont des actes barbares qui sont complètement inacceptables dans notre société. Je retire mes commentaires et je m'excuse s'ils ont été interprétés comme minimisant la nature cruelle et sérieuse des meurtres d'honneur ou tout autre acte violent.»

Certains journalistes et politiques se sont alors empressés de reprendre le tweet en critiquant Justin Trudeau. C'est le cas de la présidente LR de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse.

Plus inquiétant encore, des journalistes ont repris cette fausse citation. C'est le cas du rédacteur en chef politique de Paris Match, Bruno Jeudy, qui qualifie Trudeau de «pathétique».

Au tweet d'un journaliste qui lui faisait remarquer sa méprise, Bruno Jeudy a répondu «exact» sans pour autant supprimer son tweet original.

Assma Maad est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Assma Maad at assma.maad@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.