Pour contrer les trolls, la «team love» de Macron réclame du «like» et du «wahou» à ses militants.

Emmanuel Macron fait l'objet d'attaques tous azimuts sur les réseaux sociaux. La cellule riposte du candidat, auto-baptisée la «team love», se coordonne sur Telegram pour contrer ces trolls. Et booster l'image de son champion.

posté le

Le statut de favori n'est pas de tout repos pour Emmanuel Macron. Il doit faire face par exemple à «Ridicule TV», une chaîne de vidéos virales crée par des fillonistes pour tourner en ridicule le candidat d'En Marche !.

Pour contrer les attaques et pour assurer une exposition maximale à leur poulain, les pro-Macron se coordonnent via l'application Telegram. La chaîne Telegram que nous avons pu consulter compte plusieurs centaines de soutiens qui viennent de partout en France et de l'étranger. Il existe plusieurs chaînes Telegram en fonction des tâches assignés aux «marcheurs». Sur ces chaînes, ces petites mains sont encadrées par au moins un salarié d'En Marche, selon nos informations.

La bienveillance est le mot d'ordre des «marcheurs», même dans leurs discussions sur Telegram. Ils sont gentils et ne disent pas du mal des autres candidats. Il faut simplement dire du bien d'Emmanuel Macron comme le montre cet échange:

Capture BuzzFeed / Via Telegram

Le candidat lui-même explique qu'il a «toujours cultivé la bienveillance, avec l’espoir secret, chevillé au corps, «que ce soit contagieux.»

C'est sur Telegram que les petites mains de Macron prennent connaissance des instructions pour assurer à Emmanuel Macron une belle image en ligne.

Capture BuzzFeed

Faire remonter des commentaires positifs en les likants, mettre des «Wahou» sur certaines vidéos...

Ce ne sont pas les seuls à s'organiser comme ça en ligne. Les militants frontistes reçoivent aussi des consignes pour faire monter des hashtags ou diffuser leurs messages.

L'équipe d'En Marche a même créé un site, la Team Love, qui regroupe tous les commentaires Facebook qu'il faut liker.

Capture BuzzFeed

Le lien vers le site est partagé à des «marcheurs» sur Telegram. Il permettra «d'ouvrir grand les portes» de l'Élysée.

Le site montre des vidéos ou des commentaires à liker.

Capture BuzzFeed

Consulté par BuzzFeed, ce site a pour baseline : «Nous sommes combatifs, mais pas belliqueux».

Le site existe au moins depuis le 19 février et son URL change régulièrement. Il est accessible à tout le monde. Il y a un URL a connaître pour accéder directement au site. (On s'est dit qu'on n'allait pas la partager, ils risquent de la modifier...)

En effet, les réactions qui apparaissent sous la vidéo du meeting à Toulon sont le «like», le «cœur» ❤️ mais aussi la «colère» 😡.

BuzzFeed

Ça fait mauvais effet de voir qu'autant de gens sont en colère en écoutant Emmanuel Macron. Ils voulaient donc contrer ça.

Le site demande donc aux «marcheurs» de cliquer sur l'émoji «Wahou» 😯 pour qu'elle passe devant l'émoji «Colère» 😡 : l'émoji «Wahou» est plus neutre.

Capture BuzzFeed

Hélas, ça ne fonctionne pas toujours. Plusieurs jours après que la consigne a été donné, le nombre de «colère» est toujours supérieur à celui de «wahou» et c'est toujours lui qui apparaît en premier.

Liker des commentaires leur permet de les faire remonter en premier sur certaines pages.

Montage BuzzFeed

Sur la page Libération, l'article parlant de l'alliance entre Bayrou et Macron a fait l'objet de 72 commentaires. Le site en liste deux qui sont positifs pour Emmanuel Macron.

«On s'est demandé ce qu'on pouvait faire de positif : on a créé le site Team Love pour proposer des éléments positifs à mettre en valeur», nous explique Mounir Mahjoubi, un responsable numérique de la campagne de Macron.

«Il ne faut pas être niais. L'équipe de Mélenchon, dès qu’on fait le moindre live, nous envoie des milliers de personnes poster des commentaires négatifs. Personne, chez nous, n'est en charge de faire de la campagne négative. Alors, notre enjeu, c’est d’être plus actif dans la production de messages positifs.»

On appelle cette pratique «l'astroturfing». Les militants d'Emmanuel Macron ne sont pas les seuls à le faire.

Nicolas Vanderbiest, un chercheur de l'Université catholique de Louvain expliquait par exemple que les militants d'extrême-droite utilisaient ces tactiques pour truquer des sondages et faire monter des hashtags avec des faux-comptes Twitter.

Les vidéos de «Ridicule TV», faites par des militants pro-Fillon ont aussi été lancées par des faux comptes Facebook.

Leur but à chaque fois : amplifier ou faire croire à une forte mobilisation en utilisant des moyens pas forcément «naturels».

Journaliste

Contact Alexandre Léchenet at alphoenixnet@gmail.com.

Got a confidential tip? Submit it here.